Economie :

CGPME : "Encourager l'attitude Réunion est un moyen d'activer les emplois et la croissance"


Publié / Actualisé
Au cours de son assemblée générale, jeudi 10 mars, à Saint-Gilles-les-Bains, la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME) a défendu l'Attitude Réunion et annoncé la création d'une association dédiée à "l'ancrage territorial", un des objectifs de la CGPME pour 2016 à La Réunion.
Au cours de son assemblée générale, jeudi 10 mars, à Saint-Gilles-les-Bains, la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME) a défendu l'Attitude Réunion et annoncé la création d'une association dédiée à "l'ancrage territorial", un des objectifs de la CGPME pour 2016 à La Réunion.

C'est une idée qui revient périodiquement dans le débat médiatique national. Consommer local. La Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME) s'investit et souhaite prendre un rôle déterminant dans la démarche. "Encourager l’attitude Réunion sur notre île est un moyen d'activer les emplois et la croissance", affirme Dominique Vienne, président de la CGPME Réunion, à Imaz Press. "L'ensemble des Réunionnais doit s'engager à acheter différemment. C'est un travail sur le comportement qu'il faut mener."

Pour y parvenir, l'organisation patronale a annoncé le 10 mars le lancement de l'association Attitude Réunion, avec comme président Jean-Louis Dupuis (président d’Ets Legros). "L'association a pour but de promouvoir l’engagement des entreprises et des collectivités et de mesurer l’indice de retour économique pour le territoire", indique la CGPME dans son dossier de presse. "Nous disposons pour cela de l’outil BIOM, qui mesure les retours en termes d’emploi, de fiscalité locale, d’investissements locaux."

"Le lancement d’Attitude Réunion vient affirmer l’ambition et le rôle majeur que la CGPME Réunion souhaite jouer dans le développement de la Réunion", écrit la Confédération. Le Préfet de La Réunion, Dominique Sorain, interrogé par RTL, salue lui aussi l'initiative. "Une belle démarche a été engagée avec la volonté de valoriser les entreprises réunionnaises, de faire en sorte qu'elles puissent accéder plus facilement aux marchés publics. Faire en sorte que la valeur ajoutée reste ici à la Réunion. (...) Cela doit passer par un appui aux chefs d’entreprises de ces TPE et PME, il faut qu’il y ait des structures pour les accompagner."

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

CHABAN, Posté
Et blablabla et blabla et blablablablabla
Le SBA le small bisnes act , acte 1 acte 2 acte 3 scène 4 ,5,6 et blabla blablabla blablabla

..


Blablabla