Le Département propose une subvention aux Réunionnais âgés de 20 à 30 ans :

8 000 euros pour qu'un jeune lance son activité


Publié / Actualisé
Ce lundi 30 mai 2016, le Conseil Départemental a lancé une nouvelle mesure visant à favoriser l'insertion professionnelle des jeunes. Le concept : proposer une aide financière de 8 000 euros, permettant ainsi de couvrir les frais liés à la création d'entreprise ou au démarrage de l'activité. Cette subvention est destinée aux Réunionnais âgés de 20 à 30 ans à la recherche d'une insertion sociale et professionnelle.
Ce lundi 30 mai 2016, le Conseil Départemental a lancé une nouvelle mesure visant à favoriser l'insertion professionnelle des jeunes. Le concept : proposer une aide financière de 8 000 euros, permettant ainsi de couvrir les frais liés à la création d'entreprise ou au démarrage de l'activité. Cette subvention est destinée aux Réunionnais âgés de 20 à 30 ans à la recherche d'une insertion sociale et professionnelle.

Pour Nassimah Dindar, la présidente du Conseil Départemental, "ce dispositif innovant complète les autres qui existent". Cette subvention est destinée à toute création d'entreprise économiquement viable. Elle précise que tout ceux "qui ont de vrais projets" peuvent y prétendre.

Le principe : proposer une aide financière de 8 000 euros maximum permettant de couvrir les frais liés à la création d'entreprise ou au démarrage d'activité. Baptisée "TAJ" (Tremplin pour l'activité des jeunes), la subvention est dédiée aux jeunes âgés de 20 à 30 ans à la recherche d'une insertion sociale ou professionnelle. Cette aide financière, activée dans le cadre d'un "pack jeune", est attribuée après signature d'un contrat d'accompagnement au projet d'entreprise. Ce contrat est conclu avec une couveuse du territoire ou une structure membre du réseau "points chances" pour les jeunes diplômés dont le projet est défini.

Concrètement, le versement du TAJ se passe en deux parties : 70 % de l'aide à la signature du contrat d'accompagnement et 30 % sur appels de fonds du bénéficiaire, au fil des besoins exprimés.

La présidente du Département rappelle qu'entre autres dispositifs, un "contrat aidé à 0 euros" est également possible, pour faciliter l'embauche. L'occasion aussi de rappeler que plus de "1600 aides sont attribuées chaque année" afin de lutter contre l'exclusion de jeunes de 18 à 25 ans.

 

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !