Piton de la Fournaise :

Le Volcan envoie des signaux contradictoires


Publié / Actualisé
S'arrêtera, s'arrêtera pas, telle est la question ! Dans son bulletin d'activité de ce jeudi 4 octobre, l'observatoire nous révèle que depuis hier soir, 22h, l'intensité du trémor volcanique (indicateur de l'intensité éruptive en surface) est en nette augmentation et a doublé d'intensité depuis. Il semblerait donc que l'activité qui stagnait ces derniers jours ait repris d'un coup ! Mais ne nous emballons pas, les scientifiques précisent : "Cette augmentation pourrait être liée à la fermeture progressive du cône éruptif, favorisant un phénomène de " résonnance " plus important." Serait-ce donc là, le chant du cygne du Piton de la Fournaise ? Car un autre élément indique que l'on pourrait bien être sur la fin de cette quatrième éruption de l'année : "des gaz pistons (" bouffées de gaz " ou " bouffées de trémor ") au niveau du site éruptif sont toujours enregistrés par les sismomètres de l'OVPF. Ces " gaz pistons " marquent un changement de régime dans le dégazage de l'éruption, et sont généralement observés lorsque la quantité de gaz disponible s'épuise, et souvent synonyme d'une décroissance d'activité en surface." On le sait, le Piton de la Fournaise est capricieux, si vous avez prévu d'aller regarder l'éruption ce week-end, suivez les actus !
S'arrêtera, s'arrêtera pas, telle est la question ! Dans son bulletin d'activité de ce jeudi 4 octobre, l'observatoire nous révèle que depuis hier soir, 22h, l'intensité du trémor volcanique (indicateur de l'intensité éruptive en surface) est en nette augmentation et a doublé d'intensité depuis. Il semblerait donc que l'activité qui stagnait ces derniers jours ait repris d'un coup ! Mais ne nous emballons pas, les scientifiques précisent : "Cette augmentation pourrait être liée à la fermeture progressive du cône éruptif, favorisant un phénomène de " résonnance " plus important." Serait-ce donc là, le chant du cygne du Piton de la Fournaise ? Car un autre élément indique que l'on pourrait bien être sur la fin de cette quatrième éruption de l'année : "des gaz pistons (" bouffées de gaz " ou " bouffées de trémor ") au niveau du site éruptif sont toujours enregistrés par les sismomètres de l'OVPF. Ces " gaz pistons " marquent un changement de régime dans le dégazage de l'éruption, et sont généralement observés lorsque la quantité de gaz disponible s'épuise, et souvent synonyme d'une décroissance d'activité en surface." On le sait, le Piton de la Fournaise est capricieux, si vous avez prévu d'aller regarder l'éruption ce week-end, suivez les actus !

www.ipreunion.com

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !