Poursuivi pour plusieurs griefs, il va demander le renvoi de son procès :

Affaires des musées régionaux : le coup de poker de Didier Robert


Publié / Actualisé
Selon nos informations, le président de Région et ancien président directeur général de la SPL Réunion des Musées Régionaux, Didier Robert, va demander le renvoi de son procès prévu le jeudi 19 novembre 2020 au tribunal correctionnel de Saint-Denis. Ce dernier est poursuivi pour des faits supposés de prise illégale d'intérêts, abus de biens sociaux et concussion supposément commis à l'encontre de la SPL. Cette stratégie s'apparente un véritable coup de poker pour le président de Région. Si la demande de renvoi est acceptée, le procès pourrait possiblement avoir lieu juste avant les élections régionales, pour le moment toujours prévues en mars 2021 (Photo rb/www.ipreunion.com)
Selon nos informations, le président de Région et ancien président directeur général de la SPL Réunion des Musées Régionaux, Didier Robert, va demander le renvoi de son procès prévu le jeudi 19 novembre 2020 au tribunal correctionnel de Saint-Denis. Ce dernier est poursuivi pour des faits supposés de prise illégale d'intérêts, abus de biens sociaux et concussion supposément commis à l'encontre de la SPL. Cette stratégie s'apparente un véritable coup de poker pour le président de Région. Si la demande de renvoi est acceptée, le procès pourrait possiblement avoir lieu juste avant les élections régionales, pour le moment toujours prévues en mars 2021 (Photo rb/www.ipreunion.com)

Le président de Région semble avoir été refroidi par la condamnation prononcée par le tribunal correctionnel à l’encontre de son 1er vice-président et maire de Saint-Philippe, Olivier Rivière. En effet, poursuivi pour prise illégale d’intérêts après avoir perçu une rémunération trop élevée en tant qu’élu, il a été condamné ce jeudi 29 octobre à 6 mois de prison avec sursis et à 3 ans d’inéligibilité

Lire aussi : Prise illégale d'intérêt : Olivier Rivière condamné à six mois de prison avec sursis et trois ans d'inéligibilité

Oivier Rivière a fait appel de ce jugement. En attendant de savoir le sort qui lui sera réservé, les regards se tournent donc vers un autre dossier sensiblement similaire.

Didier Robert est en effet poursuivi pour des faits supposés de prise illégale d’intérêts, d’abus de biens sociaux et de concussion supposément commis à l'encontre de la SPL Réunion des Musées Régionaux dont il était le président directeur général.

Les multiples griefs sont rappelés dans la convocation du tribunal.

La liste est longue. Il y a d'abord l'augmentation de salaires supposée injustifiée au profit de sa responsable des finances, et amie, signature d’un avenant au contrat de travail de cette même responsable le 1er janvier 2017, moins d’un mois avant la signature de sa rupture conventionnelle pour un départ effectif le 1er avril 2017

Vient ensuite l'usage "de mauvaise foi, des biens de cette société (la SPL - ndlr) qu'il savait contraire à l'intérêt de celle-ci à des fins personnelles en l'espèce en percevant une rémunération nette de 6.800 euros par mois sans autorisation du Conseil d'administration de la société"  et alors que la société traversait une crise économique justifiant plusieurs licenciements".

La convocation porte aussi sur la perception "des jetons de présence d'un montant unitaire de 500 euros et représentant une somme totale de 5.500 euros", et ce, "à des fins personnelles". Il est aussi reproché au président de Région la participation au vote portant "sur la rémunération maximale susceptible de lui être octroyée" et d’avoir "présidé et voté les délibérations du conseil d'administration et de l'assemblée générale de la SPL RMR alors qu'elles portaient sur la fixation de sa rémunération" en juillet et novembre 2018.

Le dernier grief porte sur la non déclaration de ses revenus en 2017 auprès de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).

Lire aussi : Musées : la Cour des comptes demande le remboursement des salaires de Didier Robert

Tout cela fait suite à un rapport de la Chambre régionale des comptes épinglant certaines pratiques de la structure, ce qui avait provoqué l’ouverture d’une enquête préliminaire pour des faits supposés de détournement de fonds publics et de recel de détournement de fonds publics.

Didier Robert devait donc entrer dans l’arène judiciaire le 19 novembre prochain, pour défendre son " sérieux " et sa " rigueur " dans son travail à la tête de la SPL. Cela, grâce à des avocats qui seront rémunérés par la SPL elle-même, comme le révélait Imaz Press Réunion le 13 octobre dernier.

Lire ausi : Malversations supposées aux musées : les frais d'avocat de Didier Robert payés par... les musées

Mais ce procès devrait en toute vraisemblance être reporté à une date ultérieure. C’est en tout cas le sens de la demande que devrait faire le président de Région. Une demande à double tranchant.

Elle aura en effet le mérite de permettre à Didier Robert de gagner un peu de temps pour préparer sa défense, à la lumière de la condamnation de son collègue Olivier Rivière. Mais, si report il y a, il est fort à parier que le procès n’aura pas lieu d’ici la fin de l’année, ni en janvier, ce qui ouvre notamment la possibilité d’un procès en février ou mars 2021, soit en pleine campagne pour les régionales, si ces dernières sont maintenues.

Une telle perspective pourrait être un sérieux caillou dans la chaussure du président de Région. Un procès en pleine campagne ne fait jamais de bien à un élu qui prône "rigueur et sérieux, cela fait forcement désordre...

Surtout qu'au moins deux enquêtes préliminaires impliquant la collectivité régionale sont toujours en cours... (ici, ici et )

www.ipreunion.com/ [email protected]

   

13 Commentaire(s)

Sean-connerie, Posté
A chaque semaine, cet individu lance à coup de renfort des communiqués pour stipuler qu'il est Â" disponible Â" pour la justice, pour ses explications, qu'il n'a rien à se reprocher- Lorsque la date fatidique du procès approche, il fuit comme un trouillard. Pourquoi tant de critiques alors vis à vis de Madame Dindar , de Thierry Robert, de TAK, de FONTAINE, des élus en général, lorsqu'ils sont convoqués au tribunal ???????? Vos équipes et petites mains de la pyramide inversée se déchaînent sur les réseaux sociaux, pour critiquer, diffamer, insulter les autres politiciens. En espérant qu'ils viennent tous à votre audience le 19 novembre ou en mars avant les régionales, faudra prévoir 3300 places assises au tribunal judiciaire IMAZ PRESS, on viendra tous RIRE, JOUIR de cet instant magique. Ah ces musées régionaux , ah ces gilets jaunes descendus dans la rue pour 6800 euros de salaire, ah cette directrice des musées ( femme de l'ancien membre du cabinet), ah ce compte séquestre - .....................................................................
Roberto, depuis son mobile, Posté
j espère que anticor ne lacheras pas cette affaire au nom du contribuable qui a été spolier comme d habitude dans cette histoire .
Serge, Posté
Roberte et roberta dans la tourmente ! Ayo matelot navigue sur les flots
Bien evidemment, Posté
Bien évidement il ne savait pas ... il était pdg ou juste président . C est ça la différence entre les salaires ... allez voir du côté des autres Spl de la région . C est la même chose . Les élus pensent diriger une société mais ils sont là pour l'argent . Sinon regarde le temps passe / salaire . C est un très très très bon salaire . Qui dirait le contraire ? Je ne le savais pas bien évidement
Anti mafieux, Posté
Apparemment, le procureur n'arrête pas de le couvrir! Il est temps que le procureur passe à autre chose....
Geenec, Posté
Et pourquoi un report ? Ce monsieur a quoi de plus ?
Daniel FAIVRE, Posté
Et c'est pareil ou pire a Gauche, et dans tous les partie politique, leur priorité se servir d'abord avants de distribuer aux autres ces femmes et hommes politique qui devrait montré le bonne exemple ils font le contraire
TIK TAK, Posté
Wopé lé vilain pour le SAINT robert , arrête repousser créoles lé vilain mais lé pi couillon- Ericka i vient pou remplacé à où
Missouk, Posté
Le monsieur a encore de la ressource... Mais au final, il faudra bien qu'il rende des comptes, et ce jour-là, l'addition pourrait être salée! En attendant, les frais d'avocats sont à la charge de la Région, règlés sur des fonds publics, donc avec l'argent de nos impÃ'ts!
Joe, Posté
Vive Didier ROBERT
Crocodile fou dand fond, Posté
Comme koi, i dévire tôt ou tard, life is black now . . .
TI CLAIN, Posté
J'ai juste envie de dire que Dieu est grand! Quelle honte monsieur de jouer avec les fonds publics !!!!! Vivez comme chaque contribuable, tire dans votre poche, vous verrez la douleur d'un euro. Avec ça, rasé les murs , vous et votre com' qui DÉROUTE
Toto, depuis son mobile, Posté
espérons que monsieur le procureur seras prendre des décisions sévères et courageuses pour enfin condamner ces faits qui ne sont pas prêts de s arrêter verdict exemplaire et sans possit de faire appel plus jamais des élus corrompus a la tête de nos collectivités .