Hommage de Brigitte Croisier à ses fleurs préférées :

Belle, veloutée, parfumée : à la découverte de la fleur de frangipane


Publié / Actualisé
Le 5 avril 2015, notre amie Brigitte Croisier décidait de rendre hommage à sa fleur préférée, le frangipanier. Elle avait publié ses photos et son texte dans nos colonnes, elle collaborait souvent avec Imaz Press. Au lendemain de son décès survenu ce samedi 12 décembre 2020, nous republions ce reportage tout en poésie (Photo Brigitte Croisier)
Le 5 avril 2015, notre amie Brigitte Croisier décidait de rendre hommage à sa fleur préférée, le frangipanier. Elle avait publié ses photos et son texte dans nos colonnes, elle collaborait souvent avec Imaz Press. Au lendemain de son décès survenu ce samedi 12 décembre 2020, nous republions ce reportage tout en poésie (Photo Brigitte Croisier)

Lire aussi : Brigitte Croisier, écrivaine et militante de la cause réunionnaise, n'est plus

C'est la fleur de frangipane ou franzipane. Elle orne nos jardins, elle est présente dans nos espaces publics, elle veille dans les cimetières, en particulier dans les cimetières musulmans, mais pas seulement.Un botaniste du XVIIème  siècle, Charles Plumier, en balade dans les Caraïbes, découvre cet arbre et s'émerveille. D'où son nom savant de Plumeria, donné au siècle suivant. Ce nom générique se décline en plusieurs espèces : en particulier Rubra (rouge), Alba (blanche), ou encore Pudica (ou Bouquet de la mariée), de plus en plus répandue ici.

Emblème du Laos et symbole national du Nicaragua, cet arbre tropical  est présent des Amériques à l'Asie.

Qu'elle soit rosée, blanche, jaune, la fleur de cinq pétales est artistiquement colorée, délicatement ourlée, suavement parfumée. Ce pourquoi, peut-être, elle est offrande sacrée. Sous le nom de "flèr prinsipal" , elle forme des "marlé" (colliers) que la déesse Mariamem aime.

A la saison sèche, l'arbre perd fleurs et feuilles. A l'approche de l'été, chaque extrémité de rameaux s'embellit d'une couronne de feuilles et d'un bouquet de fleurs en son cœur, pour nous ravir!

Brigitte Croisier

   

Mots clés :

    5 Commentaire(s)

    Langevillier, Posté
    Repose en paix belle personne ! Ce qui reste perdure adieu. Mon île que Jacqueline chantait fut emballé "Cette terre, cette île où je ne suis pas née me fait exister telle que je deviens. Je ne sais toujours pas qui je suis. .Je sais que je lui appartiens".
    Mayaqui, depuis son mobile, Posté
    Bel hommage et beau texte pour une fleur sacrée ! Reposez en paix madame ;
    Vous m'avez donné un plaisir dominical : celui de me croire chez ma fille à St leu qui adore cette fleur et son suave parfum.
    Citoyens observateurs, Posté
    Qd je suis arrivée à La Réunion en 2001, on sentait partout dans les rues de St-Pierre les parfums délicieux de ces fleurs dans les petits jardins. Mais aujourd'hui, tout cela a disparu, remplacé par des immeubles de béton et des trottoirs cuisants dans une ville puante. L'enfer est déjà là...
    Oscar, Posté
    La fleur de l'amour!
    île propre, Posté
    Bel article et superbes photos... Merci !!
    Avec les flamboyants et les bougainvillées, on devrait pouvoir les trouver partout sur l'île.
    Pour la beauté des yeux et l'île retrouverait son charme d'île tropicale... trop bétonnée et embouteillée de nos jours
    (Elles se font de plus en plus rares tout comme les papayers, citronniers,, les arbres à pain.. bref la nature exubérante
    de nos jardins créoles. De nos bords de chemins aussi.. au lieu de planter je ne sais quoi...)
    Bon week-end de Pâques à tous..