Affaire des "Anges" : ""je vais vous prouver qu'on n'est pas des monstres" actualisé) :

Ricardo : "on me fait passer pour un animal"


Publié / Actualisé
"Je suis menacée tous les jours, on menace aussi ma fille. Maintenant je dis stop" clame l'"Ange" Nehuda dans un vidéo de 14 minutes postée sur son compte Instagram. La compagne de Ricardo, le second "Ange" mis en cause dans la bagarre au Créolia, donne sa version de faits. Elle affirme que son compagnon et elle ne sont pas à "l'origine de l'altercation". Le couple sera intervenu pour voler au secours de leur nounou qui aurait été prise à partie par des membres de la famille Bédier. Sa version est confirmée par Ricardo qui dans une interview au Parisien regrette "on me fait passer pour un animal", "je reçois des insultes et des menaces de mort" (Photo capture d'écran Instagram Nehuda)
"Je suis menacée tous les jours, on menace aussi ma fille. Maintenant je dis stop" clame l'"Ange" Nehuda dans un vidéo de 14 minutes postée sur son compte Instagram. La compagne de Ricardo, le second "Ange" mis en cause dans la bagarre au Créolia, donne sa version de faits. Elle affirme que son compagnon et elle ne sont pas à "l'origine de l'altercation". Le couple sera intervenu pour voler au secours de leur nounou qui aurait été prise à partie par des membres de la famille Bédier. Sa version est confirmée par Ricardo qui dans une interview au Parisien regrette "on me fait passer pour un animal", "je reçois des insultes et des menaces de mort" (Photo capture d'écran Instagram Nehuda)

Nehuda prend la parole, après l'affaire du Créolia, qui secoue la toile depuis dimanche 10 janvier. Elle, le candidat Ricardo et la nourrice des Anges, Johanna, sont soupçonnés d'avoir agressé le maire de Saint-André, Joé Bédier, ainsi que sa famille à l'hôtel.

"Je ne bois pas d'alcool, je ne me drogue pas" - Nehuda

La star de télé-réalité affirme que depuis cette histoire, elle reçoit de nombreuses "menaces" via les réseaux sociaux. Voulant faire taire les rumeurs, elle affirme que l'altercation a commencé sans elle et Ricardo. "Ça faisait trois jours qu'on était à La Réunion, on a été ultra gentils à la hauteur de l'accueil qu'on a reçu des Réunionnais, ultra sympas" commence-t-elle. "Je ne bois pas d'alcool, je ne me drogue pas" assure par ailleurs Nehuda. "J'ai pris un avocat et toutes ces diffamations ont été actées, des plaintes vont être déposées, je ne laisserai pas les gens me salir."

Elle ajoute par ailleurs que les médias "n'ont pas respecté la présomption d'innoncence", "ils ne nous ont laissé aucune chance, Ricardo et moi sommes les coupables idéaux c'est vrai. Mais putain je vais vous prouver qu'on n'est pas des monstres".

- Le récit des faits selon Nehuda -

Nehuda tient à livrer sa version des faits à l'hôtel Créolia. "Johanna, la nounou qui s'occupe uniquement des candidats et pas de ma fille, c'est absoluement faux, travaille avec la production. Elle mangeait avec trois candidats. Puis elle vient me voir en disant qu'elle va monter et redescendre nous voir. Nous on attend notre repas. Et j'entends - je ne vois pas - des applaudissements et deux voix d'hommes en train de crier. Je décide de me lever et d'aller voir. Et je vois Johanna, qui doit faire 1m60, qui se fait agresser, sans violence au départ. Elle ne pouvait pas en placer une. J'entends : 'mais de toute façon t'es moche, tu fais quoi ici, tu sais pas qui je suis, cassez-vous, on vous veut pas ici'."

La candidate se dit choquée de ces échanges. "Je me permets d'y aller et de dire : stop, arrêtez de lui crier dessus. A mon tour, je me fais allumer." Puis "un groupe de filles" l'appelle et indique à Nehuda l'histoire des photos : "je comprends qu'ils auraient mal pris que Johanna soit allée les voir pour leur demander de ne pas diffuser les photos".

Puis le fils de Joé Bédier entre en scène, selon Nehuda. Selon celle-ci, il l'aurait entendue dire au groupe de filles qu'elle n'allait "pas laisser Johanna se faire agresser comme ça et se faire traiter de moche sans rien dire". Selon Nehuda, le fils de Joé Bédier l'interpelle : "c'est moi qui l'a traitée de moche, et alors, qu'est-ce que tu vas faire ?". De là, "une dispute éclate" et "le fils du maire s'approche avec la main devant", sans savoir s'il allait vraiment la toucher.

Jusqu'ici Ricardo n'avait pas bougé selon Nehuda. En voyant sa compagne se faire interpeller par le fils de Joé Bédier, il intervient et "il le repousse" précise la candidate, "il y a une différence entre pousser et repousser. "A ce moment-là, le maire, le fils du maire, le gendre, la femme du maire se sont rués sur Ricardo, ils l'ont englouti". Nehuda affirme que son père "est rentré dedans" : "il a essayé de sortir Ricardo". Elle ajoute que sa fille a tout vu.

Nehuda évoque les vidéos qui circulent : "l'agression vient du fils du maire, étonnamment on en a entendu parler que depuis hier". Elle ajoute également qu'on voit Ricardo bouger "parce qu'il a tout fait pour se défendre". "Imaginez 30 petites secondes qu'on soit inoncents, ce que ça fait de porter les casquettes de monstres."

Regardez le témoignage de Nehuda :

- "On me fait passer pour un animal" -

Pour sa part Ricardo s'est confié au parisien.fr à qui il a donné une interview cinq jours après les faits. "On me fait passer pour un animal" délore-t-il. "J'ai envie de dire ça va, mais, en vrai, ça ne va pas du tout. J'ai le dos explosé. Je sors d'une radiologie, demain, c'est l'IRM complète. Je me fais soigner au fur et à mesure. Sans compter que c'est très dur psychologiquement. Tout ce qui vient de se passer, ça a été quelque chose de très difficile" dit l'"Ange".

"C'est dingue de se retrouver coupable dans la presse alors qu'on est victime. On me fait passer pour un animal, un drogué, un alcoolique qui tape des femmes et des enfants. Du grand n'importe quoi. On a crucifié un père de famille. Derrière, je reçois des insultes et des menaces de mort. C'est très grave. On m'a fait porter le chapeau sans vérifier la moindre information" ajoute Ricardo dans les colonnes du Parisien

Ricardo se plaint ensuite : "le maire se plaint de ci et de ça. Mais où sont les marques de coups ? Où sont les blessés ? Où est l'ambulance ? Vingt minutes après tout ça, il était au bord de la piscine à faire des interviews. Où est la cohérence ? Heureusement, la police s'est posé la question. Mais la presse… On me décrit comme le pire criminel du monde alors qu'on m'a tabassé à huit contre un".

L'"Ange" jure que lorsquel e ton est monté  : "moi, j'étais au loin, en train de faire manger ma fille, quand ma compagne est intervenue pour prendre sa défense. Jusqu'au moment où le fils du maire s'est levé et lui a dit : + Ici, t'es chez nous+. Puis, il s'est avancé vers elle comme s'il allait l'agresser.". Il poursuit dans leparisien.fr Mettez-vous à ma place ! Je n'ai pas eu d'autres choix que d'intervenir. A partir du moment où je l'ai repoussé, ça a pris quelques secondes. Et bam, bam, les coups ont plu. Lui m'a mis le premier coup, puis son père m'a explosé une chaise dans le dos".

Ricardo confirme ensuite que sa compagne et lui ont porté plainte

Son témoignage et cleui de Nehuda avait déjà été donné en partie par leurs avocats. Selon les juristes, la vérité est du côté des candidats. Ils assurent que Ricardo n'était ni drogué ni alcoolisé.

Lire aussi : Avocats des Anges : "la vérité est du côté de nos clients"

www.ipreunion.com / [email protected]

   

13 Commentaire(s)

Estelle, Posté
Les vrais Stars ne se montrent pas et ne traitent pas les individus comme ces faux Anges! Les vrais stars ont une notoriété, pas eux! Vous vous êtes petits de passer à chaque table et de demander aux gens de ne pas vous prendre en photos. Quelqu'un qui ne veut pas être vu, qui trompe son mari ou sa femme, SE CACHE et ne se montre PAS. Pffffff ces pseudos Anges !!!!!
Sabine, depuis son mobile, Posté
"présomption d'innocence.... qu'on nous salissent" elle est sympa la fille, mais comment en 2 ou 5h ils ont fait de nous des méchants. Je dis et je le répète, quand on ne veut pas exposer un enfant aux feux des caméras, ou photos on se met au vert. On ne va pas dans un espace public. On se prend une baraque tranquille en dehors de tout voyeurisme. point barre. C'est si compliqué à comprendre? je viens de demander à Joséphine, si ça lui était déjà arrivé? j'attends sa réponse. Ah elle vient de me répondre, devinez quoi? elle m'a dit que C'est pas les vrais. Ah mon dieu, comment est-ce possible? des faux anges parmi nous? noooooon!!!!!
VIRAYE, Posté
Aujourd'hui cette Nehuda & Co ne savent plus où mettre la tête car il y a 500 000 euro en jeu! Le but rattraper ce pognon quelque part ! C'est gris doigts
Sabine, depuis son mobile, Posté
Allons faire un tour en France métropolitaine allons voir comment ça se passe. si vous êtes brune comme moi, bon bonjour. tous le monde aime mon caillou. tout le monde fait semblant. si ces personnes ne voulaient pas exposer la gamine, bin fallait juste pas aller dans un endroit qui accueille du public. les vrais VIP, savent qu'il ne faut pas s'exposer . On a reçu sur le caillou bcp de personnalités et pas des moindres. entre les présidents, les champions, de vrai personnalité, même une princesse est venue sur notre caillou. aujourd'hui faut acquiescer? pauvre nous.
Ervin, Posté
La Réunion, lÂ'île à grands spectacles ?³?ð?-
@ Ervin, depuis son mobile, Posté
Tu dois faire partie de ces bulots qui matent TPMP , les marseillais , les anges , bref la TV POUBELLE.
St andreens, Posté
Ceux qui critiquent Bedier doivent aimer les émissions de téléréalité ? Ou à on enlève leur voiture de fonction ? Telephone de fonction ? Ordinateur de fonction ? Ce qui nous fait dire que le.chqngement cela a du.bon.
Jacques Rivoar, Posté
C'est hyper vrai. Quand l'information et l'intérêt quon y porte s'enlise dans ce type de non événement insipide et grotesque, on s'aligne sur le niveau de tous ceux qui cautionnent la tv réalité qu'Antoine de caunes fustige. En final on retiendra une fois de plus la facilité à manipuler au nom de la défense identitaire, tout le monde plonge sans le recul de la prudence, et notre incapacité a nous mobiliser sur ce qui est plus important : par exemple le nombre ridicule de vaccins face à une menace sud africaine terrible pour la Reunion.
Ervin, Posté
Les médias sont responsables de cet acharnement contre les "anges" ! Ils les font passer pour des démons et le maire en victime
Jugement de Salomon à venir?, Posté
Dans cette affaire pas si anodine que ça, la Justice va probablement prononcer un jugement de Salomon dans un souci d'apaisement. Il faut bien protéger les puissants quand toute la classe politique, jusqu'au ministre, s'est rangée plus ou moins explicitement derrière ce maire d'une grande ville! Et pourtant, un examen minutieux des faits ne pencherait peut-être pas en faveur du maire. Mais en face, ce ne sont que des "têtes brÃ"lées", étrangers à notre île de surcroît et tellement vulnérables qu'en les condamnant, on joue sur du velours. Monsieur le Maire, pourquoi n'accepteriez-vous pas une (grande) part de responsabilité dans cette altercation, cela vous grandirait?
Coco, Posté
Seule les caméras du creolia disent la vérité! Le reste fermer vos bouches avec toutes ses versions différentes!
Chris, Posté
Si les Anges sont à l'image de Nehuna, on ne peut pas dire que ce sont de parfaits idiots. Sans les connaître, j'étais prêt à suivre le point de vue majoritaire. Pardon de vous avoir méprisés et bon vent pour la suite!Par contre, on ne peut pas dire que le maire et ses sbires (comme l'ont montré certaines vidéos devant Malartic) soient supérieurement intelligents, sans parler de leur mauvaise foi.
5 jours plus tard, Posté
Si té poisson té fini gâté.Place au sujet plus important, la protection de la population face au Covid 19. Les anges de cette téléréalité : triste programme qu'on zappe.