Élections :

Départementales et régionales : et si 2021 était l'année des outsiders


Publié / Actualisé
La tenue des élections départementales et régionales étant confirmée pour le mois de juin 2021, les équipes de campagne commencent à s'organiser. Certains ont déjà officiellement lancé leur campagne, à l'instar de Vanessa Miranville ou d'Olivier Hoarau. D'autres se la jouent plus subtiles, comme Didier Robert qui surfe sur le plan de relance régional pour faire la tournée des communes. Il y a ceux qui réfléchissent encore, comme le rassemblement de la gauche qui cherche encore son poulain pour les régionales. Cyrille Melchior, Serge Hoarau ou encore Patrick Lebreton semblent quant à eux convoiter la présidence du Département. Mais dans ce foisonnement politique, alors que la défiance à l'encontre des camps politiques établis est de plus en plus criante, certains outsiders pourraient peut-être tirer leur épingle du jeu... (Photo rb/www.ipreunion.com)
La tenue des élections départementales et régionales étant confirmée pour le mois de juin 2021, les équipes de campagne commencent à s'organiser. Certains ont déjà officiellement lancé leur campagne, à l'instar de Vanessa Miranville ou d'Olivier Hoarau. D'autres se la jouent plus subtiles, comme Didier Robert qui surfe sur le plan de relance régional pour faire la tournée des communes. Il y a ceux qui réfléchissent encore, comme le rassemblement de la gauche qui cherche encore son poulain pour les régionales. Cyrille Melchior, Serge Hoarau ou encore Patrick Lebreton semblent quant à eux convoiter la présidence du Département. Mais dans ce foisonnement politique, alors que la défiance à l'encontre des camps politiques établis est de plus en plus criante, certains outsiders pourraient peut-être tirer leur épingle du jeu... (Photo rb/www.ipreunion.com)

• La carte de la jeunesse

On l’a vu lors des municipales de 2020, les Réunionnais ont exprimé un profond désir de renouvellement de la carte politique réunionnaise. Exit certains dinosaures tels que les "CH" (Cyrille Hamilcaro et Claude Hoarau) à Saint-Louis, pour une jeune saint-louisienne qui monte en puissance, Juliana M’Doihoma. A Saint-Benoît, Patrice Selly a réussi à l’emporter face à une alliance menée par Patrick Dalleau avec l’expérimenté socialiste Philippe Leconstant. A Sainte-Suzanne, Alexandre Lai Kan Cheong a su faire vaciller l’indétrônable Maurice Gironcel qui a finalement emporté la partie.

La jeunesse a clairement le vent en poupe. A n’en pas douter, ces jeunes élus aujourd’hui installés voudront certainement jouer un rôle majeur lors des scrutins à venir. Alexandre Lai Kan Cheong a d’ores et déjà indiqué que son parti, Croire et Oser, prendrait pleinement part aux élections régionales et départementales de 2021, sans indiquer s’il partirait seul ou dans le cadre d’une alliance par exemple  avec Olivier Hoarau qu'il désigne comme étant son "dalon".

Quant à Juliana M’Doihoma et Patrice Selly, s’ils semblent voguer sur deux horizons politiques différents, un rapprochement ne peut pas être exclu autour d’un axe faisant la promotion de la jeunesse, du renouvellement et de l’innovation. On peut aussi compter sur Mathieu Hoarau, perdant d’une voix à l’Étang Salé, qui voudra certainement se lancer dans la bataille des départementales pour capitaliser sur son excellent score dans la commune sudiste.

En tout cas, cette dynamique risque très certainement d’inspirer d’autres jeunes à se lancer aux élections départementales et régionales, convaincus que la place existe pour offrir une alternative aux camps classiques.

• La carte citoyenne

C’était une des grandes promesses à l’issue du mouvement des gilets jaunes. On pensait voir l’explosion du nombre des listes citoyennes, défendant une autre manière de faire de la politique. Force est de constater que plusieurs figures emblématiques des gilets jaunes  ont été absorbés par les partis traditionnels, perdant de fait leur liberté d’expression et d’action, même si elles apportaient un cachet "citoyen" aux différentes listes municipales.

Quant aux listes citoyennes, elles ont eu beaucoup de mal à émerger ou elles ont enregistré des scores anecdotiques. Aussi, à l’aube des élections régionales et départementales, on peut s’interroger sur l’impact et le poids de candidats issus de mouvements dits "citoyens" sur ces consultations.

Il semble difficile pour une telle liste de s’imposer véritablement seule lors des régionales qui est un scrutin de liste. L’expérience Demorun en 2015 a montré les limites de cet exercice (candidats issus d’un tirage au sort) puisque le candidat de l’époque, Mathias Payet, n’avait recueilli que 1,47% des voix. A moins d’une alliance entre plusieurs listes "indépendantes", le camp des citoyens semble avoir peu de chance de peser sur les régionales.

L’impact de tels candidats peut être totalement différent lors des départementales qui sont des élections à échelon beaucoup plus restreint, organisées selon un scrutin binominal mixte majoritaire. Dans ce type de consultation, la personnalité des candidats peut être un atout décisif. leur capacité à mobiliser les électeurs sur un canton donné l’est également.

Les élections départementales semblent donc être le rendez-vous qui permettra aux mouvements citoyens de pleinement s’exprimer et peut-être d’engranger quelques cantons. De quoi peser invariablement sur l’élection à la présidence du Département, et pourquoi pas, sur la politique départementale tout au long du mandat à venir.

• Et les femmes lors de ces élections ?

C’est assez rare pour le souligner, les femmes ne figurent pas parmi les outsiders mais se hissent parmi les favoris des scrutins à venir. Aux régionales, Huguette Bello et Ericka Bareigts sont régulièrement citées pour mener une liste de rassemblement de la gauche capable de battre la droite. Vanessa Miranville est quant à elle déjà lancée dans la bataille, et elle pourrait créer la surprise lors de ce scrutin.

Aux départementales, le nom de Nassimah Dindar revient régulièrement parmi les potentiels candidats à la présidence. Forte de 14 années à la tête du Conseil départemental, elle pourrait être en mesure de rassembler une majorité de voix derrière elle. A condition d’être réélue sur son canton. A condition aussi qu'elle ait envie de se rassoir dans le fauteuil présidentiel. Pour le moment, elle n'a formulé aucune velléité à ce propos.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

14 Commentaire(s)

Papillon diurne, Posté
Et moi, qui papillonne, parfois seulement, qu'est-ce que j'en pense? La démocratie est confisquée, et le plus pathétique, ce ne sont pas les élus incapables de gérer leurs propres fiches de paie (quand ils en ont ou en avaient !) voire leurs propres vies (familiale, couple, éducation des enfants, etc.), c'est l'électeur lui-même : incapable de connaître les enjeux et les compétences dont il question et leurs impacts sur sa propre vie et quotidienneté.
Eli, Posté
Tout les pronostics sont bons pour tenir en haleine les lecteurs qui aiment ce jeu politique. Mais à bien y regarder de plus près, la vraie question serait qui est capable et avec quel projet et quelles expériences réussies pour tourner la page de cette majorité régionale catastrophique ? Je crois que le Maire du Port réuni toutes les conditions pour définitivement faire oublier Didier Robert et remettre la Réunion sur les rails du développement. Les autres ne sont ni prêts, ni prêtes, ni aptes.
Tintin, Posté
Belle, Ricka,Douma,Vanessa,Nassih, ben la Cossa, tout ça la n'a déjà mandat, il faut arrêter, donne la place aux jeunes et femmes instruites ,donne un coup, le département un femm jeune ,sans Mandat n'a voir Cossa, pas capable lé mort sans essayer
Rien de neuf ?, Posté
Rien.de neuf sous le soleil ? Juste 5 affaires judiciaires et un procès en Avril 2021. " soit bien "
Bilal H commerçant, Posté
Vive Ericka B : jeunesse, écoute, proximité
Life is dangerous, Posté
Les citoyens se sont donnés le mot de ne plus mettre aucun commentaire sur clicanoo, Zinfos974, quotidien, tous les médias subventionnés. C'est just molle, tout les citoyens sont avec freedom, le tangue et IMAZPRESS. Population 1/ Mafia subventionnée = 0
Missouk, Posté
La gauche commence à se déchirer, papa ROBERT compte les points et fait sa campagne aux frais du contribuable... Rien de neuf sous le soleil!
Polrun, Posté
Quelques coquilles se sont glissées dans votre texte : 1°) "...ont peut s'interroger..." au lieu de "...ON peut s'interroger..."2°) "...la personnalité des candidats peut-être un atout décisif..." au lieu de "...la personnalité des candidats peut être (sans tiret) un atout décisif..."3°) Huguette BELLE au lieu de Huguette BELLO4°) "...rassembler une majorité de voies..." au lieu de "...rassembler une majorité de voiX..."De plus, il manque un point après "dalon" et une majuscule à "Leur capacité..." (Merci beaucoup, c'est corrigé grâce à vous. Bonne journée - Webmastr)
Aa, Posté
Les commentaires sont évidemment ici très a gauche. Rassurez vous les jeunes et les femmes qui veulent faire évoluer le paysage politique ne sont pas tous à gauche heureusement
Procès en avril., Posté
Dicton créole : en avril ne te découvre pas d'un fil car en juin ton canard lé noir.
Mauvais bilan, Posté
Le bilan de Robert a la Region est tellement pauvre qu'on n'est pas sÃ"re qu'il va voter pour lui.
AHMED', Posté
Ericka Bareigts, ancienne Ministre de l'outre mer , titre tant convoité par l'autre, Dame sans casseroles, Ancienne Député et Maire de la plus grande ville des Outre-mer est la meilleure prétendante pour la REGION REUNION. Pas de procès en cours ( comme l'autre en Avril), elle mènera le bateau avec brio. Pour nous c'est elle! Sans oublier que cette tite Madame la donne un joli galop à l'autre en juin 2020 ( la seule dans l'île qui l'a mise KO) .
Marie ange, Posté
Il paraît que madame nassimah dindar fera l'objet d'attaques extrêmement puissantes et déstabilisantes avant les départementales et régionales , avec des pleines pages .... un peu comme Patel avant les élections de Sin Pol, de Gilbert ANNETTE sur Sin dni, de Olivier Hoarau au Port, de Fontaine sur Saint Pierre..... bref, la même méthode que le peuple connaît koi! Vous comprenez la presse hein
Olivier, Posté
Tout sauf Didier robert : chantier de la NRL en mode accéléré ça vous rappelle quelque chose IMAZ PRESS????? Demi- Route en 10 ans aussi? Fin de la continuité territoriale sens METROPOLE / reunion aussi? Un lycée en 10 ans aussi? Lycée de la mer aux oubliettes aussi??? Livraison d'un pont en 10 ans aussi???? Bref une catastrophe cet individu !!!!! Tournons cette page quoiqu'il en soit.