L'île Maurice en alerte :

Le Covid-19 gagne du terrain dans l'océan Indien


Publié / Actualisé
Si à La Réunion, une hausse des cas est observée par les autorités sanitaires depuis maintenant deux semaines, la situation semble être fragile ailleurs dans l'océan Indien. Chez nos voisins mauriciens tout particulièrement, les cas repartent à la hausse et des mesures sont envisagées par le gouvernement pour faire barrage au Covid. A Mayotte également, les courbes augmentent légèrement. A Madagascar, aux Comores et aux Seychelles, la situation est fragile mais plus stable, bien que le suivi officiel de l'épidémie reste toujours plus difficile sur ces territoires. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Si à La Réunion, une hausse des cas est observée par les autorités sanitaires depuis maintenant deux semaines, la situation semble être fragile ailleurs dans l'océan Indien. Chez nos voisins mauriciens tout particulièrement, les cas repartent à la hausse et des mesures sont envisagées par le gouvernement pour faire barrage au Covid. A Mayotte également, les courbes augmentent légèrement. A Madagascar, aux Comores et aux Seychelles, la situation est fragile mais plus stable, bien que le suivi officiel de l'épidémie reste toujours plus difficile sur ces territoires. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

• Maurice

Sur l'île sœur, les cas de Covid repartent à la hausse. Comme l'indique Defi Media, les chiffres officiels dépassent les 150 cas journaliers. Ce samedi 6 novembre, 166 nouveaux cas de Covid-19 étaient répertoriés. Ce chiffre n'avait pas été dépassé depuis la mi-septembre selon le journal. Mais depuis le 3 novembre, les courbes ne cessent de s'élever. En fin de semaine dernière, cinq décès liés au Covid-19 ont été recensés, des personnes âgées de 53 à 89 ans.

Une réunion du "High level committee" a eu lieu ce lundi 8 novembre pour décider ou non de fermer les écoles de l'île. Selon L'Express de Maurice, les classes en présentiel seront maintenues jusqu’à nouvel ordre, pour le moment. L’université de Maurice, elle, a annoncé dès ce lundi après-midi qu'elle dispensera uniquement des cours en ligne en raison de la situation sanitaire.

Lire aussi - Hausse des cas de Covid : l'université de Maurice passe en 100% distanciel

Cette reprise épidémique sur l'île soeur intervient alors que de nombreux efforts étaient fournis pour faire repartir le tourisme. Air Austral avait annoncé une hausse des rotations avec Maurice et Mayotte, et l'île soeur multipliait les publicités à destination des Réunionnais, public cible. Pour rappel actuellement, l'entrée sur le territoire mauricien est possible pour les voyageurs vaccinés et la quatorzaine à l'arrivée est supprimée, mais les conditions sont multiples. Il est nécessaire de présenter un test PCR avant le départ, de réaliser un test antigénique après, puis un nouveau test cinq jours plus tard et il faut se munir d'une attestation d'assurance Covid obligatoire.

• Mayotte

Selon l'ARS de Mayotte, les derniers chiffres montrent que le taux d'incidence a monté. La hausse épidémique se confirme sur l'île aux parfums. Entre le 30 octobre et le 5 novembre, 118 cas de Covid-19 ont été confirmés et l'incidence passe à 42,2pour 100.000 habitants. 

Le taux de positivité, égal à 3,6%, "est en augmentation de 1,1 point par rapport à la semaine du 23 au 29 octobre" note l'ARS locale. Les indicateurs continuent donc d'augmenter et l'agence régionale de santé reconnaît un "relâchement des gestes barrières". Cependant contrairement aux semaines précédentes, plus aucun patient n'est hospitalisé pour Covid, ni en médecin ni en service de réanimation.

Lire aussi - Covid-19 : le nombre de cas augmente encore à Mayotte

La vaccination fonctionne au ralenti à Mayotte : au 31 octobre dernier, 147.596 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin, soit 82,2% de la population cible, et 63,5% de la population cible disposent d’un schéma vaccinal complet. 

• Madagascar

A Madagascar, comme toujours, il est plus difficile d'obtenir un décompte précis et officiel des cas de Covid. La situation semble s'être stabilisée depuis le mois d'avril, et les courbes baissent bien que des cas continuent d'être enregistrés régulièrement. Depuis mars déjà, Madagascar a finalement décidé de recourir au vaccin et la campagne a commencé en mai. Le taux de vaccination reste cependant très faible. Fin octobre, le ministère de la Santé publique estimait à 325.084 personnes le nombre de personnes totalement vaccinées soit 2,2% de la population de plus de 18 ans, comme l'indique Madagascar-tribune.

Les frontières ont rouvert le 6 novembre pour les passagers en provenance d'Europe. Elles le sont depuis le 23 octobre pour les vols régionaux. 640 personnes ont pris l'avion en direction du sol malgache ce lundi 8 novembre. Selon Madagascar-tribune, les passagers ont dû respecter un protocole sanitaire à savoir un test PCR dès leur arrivée, ils sont ensuite soumis à un isolement de 24h à 48h en attendant leurs résultats.

La Grande Ile était fermée aux touristes depuis près de 20 mois comme le rappelle RFI. La réouverture était particulièrement attendue par les opérateurs touristiques. La reprise est timide mais elle s'annonce bientôt plus importante à Nosy Be, île touristique située au nord-ouest de Madagascar.

• Comores

Aux Comores aussi les cas de Covid-19 sont en train de remonter. A Mohéli, 12 nouveaux cas étaient annoncés le 30 octobre dernier, on en compte près de 70 en un mois. La petite île est donc en état d'alerte comme le rappelle Mayotte la 1ère : "les rassemblements et les fêtes de mariage sont une nouvelle fois interdits. Toute la population est appelée à se faire vacciner". Dans le reste des Comores, la circulation virale est plus ténue. Pour mieux surveiller l'épidémie, un séquençage est envisagé "pour déterminer le variant qui circule dans certaines régions" indique le Journal de Mayotte.

Selon ce média, 21,1% des Comoriens sont vaccinés après trois campagnes de vaccination, soit 172.979 personnes. La quatrième a commencé le 27 octobre dernier. Les Comores espèrent vacciner plus de 820.000 personnes "y compris les 12-17 ans" au début de l'année 2022, indique le Journal de Mayotte.

• Seychelles

Aux Seychelles aussi les cas de Covid-19 semblent diminuer et la situation sanitaire se stabilise. Si les cas officiels, à nouveau, ne sont pas toujours facile à lister, les courbes continuent à baisser depuis le mois de mai.

A savoir que sur le plan de la vaccination, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que seuls cinq pays africains "atteindront l'objectif de vacciner complètement 40% de leur population contre la Covid-19 avant la fin de l'année 2021". Les Seychelles, Maurice et le Maroc sont les trois seuls à avoir déjà atteint ce seuil.

Lire aussi - Seychelles : 50% des enfants de 12 ans à 17 ans ont déjà une couverture vaccinale

Côté tourisme, Air Austral prévoit une réouverture des vols depuis La Réunion vers les Seychelles et les Comores pour la période de haute saison, à compter du 19 décembre pour les Seychelles, et à partir du 22 décembre pour les Comores.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

2 Commentaire(s)

Eve, Posté
"Un confinement est impératif pour au moins dix jours, suivi d'un couvre-feu de 18 heures à 6 heures du matin pour quelque temps, la fermeture des écoles et la substitution des classes en présentiel par des cours en ligne"L'appel au secours d'un médecin mauricien ! M Le Préfet de La Réunion , ne dites pas que vous ne savez pas !!!! La vaccination ne suffit pas !! La défense immunitaire a baissé drastiquement avec le temps. Les voyages ont repris ... N'attendez pas qu'il soit trop tard
Joe bar team, Posté
l eVaccin i serv a enrichir les labo!les vaccinés euh sont CONlabo (Nous en déduisons que vous vous vous pensez donc supérieurement intelligent... Libre à vous. Bonne journée - Webaser)