Barrages, baricades enflammées et jets de pierre :

Guadeloupe : la situation et la circulation restent difficiles


Publié / Actualisé
Dans la nuit du dimanche 23 au 24 janvier 2022, la situation est restée très tendue en Guadeloupe. Le bilan de la nuit fait constat de plusieurs actes de violences et d'une circulation encore entravée par les projectiles et les barrages. Nous publions ci-dessous le communiqué de presse de la préfecture de la Guadeloupe. (Photo : AFP)
Dans la nuit du dimanche 23 au 24 janvier 2022, la situation est restée très tendue en Guadeloupe. Le bilan de la nuit fait constat de plusieurs actes de violences et d'une circulation encore entravée par les projectiles et les barrages. Nous publions ci-dessous le communiqué de presse de la préfecture de la Guadeloupe. (Photo : AFP)

Cette nuit, les forces de gendarmerie sont intervenues pour lever plusieurs barrages à Saint-Anne et Bailif. Un véhicule de la gendarmerie aété dégradé et le conducteur légérement bléssé.

Ce matin, des interventions ont eu lieu dans à Sainte-Rose (Conodore), Sainte-Anne (Gachet), Port-Louis (Pelletan). Les nettoyages sont en cours. À Sainte-Rose la circulation est rétablie dans les deux sens.

Des blocages sont en cours à Port-Louis, Saint-Anne et Gosier. Des barricades enflammées et des obstacles sur la chaussée empêchent la circultion. La situation reste difficile à Rivière-des-Pères avec notamment des jets de pierre à l'encontre des forces de l'ordre. Des interventions sont en cours sur ces barrages, où la circulation est partielle ou empêchée.

Tous les moyens seront mis en oeuvre pour assurer aux Guadeloupéens une totale liberté de circulation.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !