Course aux signatures :

Présidentielle : 21 parrainages réunionnais validés par le Conseil constitutionnel


Publié / Actualisé
La course aux parrainages pour la présidentielle continue son cours. Les candidats ont jusqu'au 4 mars 2022 pour obtenir 500 signatures afin de pouvoir intégrer officiellement la course à la présidence de la République. A La Réunion aussi, les parrainages vont de bon train, bien que seuls 21 d'entre eux soient pour l'heure validés par le Conseil constitutionnel. Au 22 février, sept parrainages pour Emmanuel Macron (LREM), six pour Jean-Luc Mélenchon (LFI), cinq pour Fabien Roussel (PCF), deux pour Valérie Pécresse (LR) et un pour Christiane Taubira ont été validés.
La course aux parrainages pour la présidentielle continue son cours. Les candidats ont jusqu'au 4 mars 2022 pour obtenir 500 signatures afin de pouvoir intégrer officiellement la course à la présidence de la République. A La Réunion aussi, les parrainages vont de bon train, bien que seuls 21 d'entre eux soient pour l'heure validés par le Conseil constitutionnel. Au 22 février, sept parrainages pour Emmanuel Macron (LREM), six pour Jean-Luc Mélenchon (LFI), cinq pour Fabien Roussel (PCF), deux pour Valérie Pécresse (LR) et un pour Christiane Taubira ont été validés.

Valérie Pécresse en tête

C’est la candidate qui amasse pour l’heure le plus grand nombre de parrainages, avec 2.143 signatures validées. A La Réunion, elle bénéficie du soutien de deux élus : le conseiller régional Jean-Jacques Morel et la députée Nathalie Bassire lui ont apportée leur parrainage. Ces derniers avaient été déjà validés le 15 février dernier, elle n’a donc pas reçu de nouvelle signature réunionnaise entre temps.

• Emmanuel Macron, pas encore candidat

La candidature d’Emmanuel Macron n’a toujours pas été annoncée, mais cela ne devrait plus tarder dans le mesure où un meeting devrait se tenir à Marseille le 5 mars prochain. En attendant, le Président bénéficie largement du nombre de parrainages nécessaires, celui-ci ayant accumulé 1.463 signatures au 22 février. A La Réunion, il bénéficie du soutien de sept élus, soit quatre de plus qu’au 15 février. La sénatrice Nassimah Dindar, le président du Conseil départemental Cyrille Melchior, les maires Serge Hoareau, Michel Vergoz et Bachil Valy, le sénateur Michel Dennemont, et la conseillère régionale Sabrina Tionohoué lui ont apporté leur parrainage.

• Jean-Luc Mélenchon, les 500 signatures pas encore atteintes

Le meneur de la France insoumise, attendu à La Réunion ce jeudi matin, n’a pas encore validé ses 500 signatures, mais cela ne devrait pas trop tarder. Il peut en tout d’ores et déjà compter sur les signatures de la présidente de Région Huguette Bello, du député Jean-Hugues Ratenon, des maires Jacques Técher et Emmanuel Séraphin, et des conseillers régionaux Maya Cesari et Jean-Pierre Chabriat. La députée Karine Lebon a elle aussi envoyé son parrainage, mais il n’a vraisemblablement pas encore été validé par le Conseil constitutionnel. Au 22 février, Jean-Luc Mélanchon cumulait 442 parrainages.

• Fabien Roussel, cinq parrainages réunionnais

Le candidat PCF a validé au 22 février 582 parrainages, dont cinq réunionnais. Sans surprise, il a pu compter sur le soutien du maire PCR Maurice Gironcel. Les conseillers départementaux René Sotaca, Jean-Yves Langenier et Isabelle Erudel, ainsi que la conseillère régionale Nadine Gironcel Damour lui ont aussi apporté leur signature.

• Christiane Taubira, un soutien à La Réunion

L’ancienne Garde des Sceaux, sortie vainqueur de la Primaire populaire, est loin, très loin des 500 signatures…Elle peut cependant compter sur le parrainage du conseiller régional Christian Annette. Un précieux soutien alors qu’elle peine à faire décoller sa campagne, et qu’il ne lui reste plus que huit jours pour atteindre le seuil fatidique.

• Les autres

Plusieurs candidats ont de leur côté récolté les 500 signatures nécessaires, et ce sans l’aide des élus réunionnais. Anne Hidalgo (PS) cumule 1.177 signatures, Yannick Jadot (EELV) 565, Jean Lassale (Résistons !) 561, et Nathalie Arthaud (LO) 559.

Les deux candidats phares de l’extrême-droite, Marine Le Pen et Eric Zemmour, n’ont pour l’heure ni les 500 signatures, ni de parrainage réunionnais. La signature de Johnny Payet pour la candidate RN se fait toujours attendre. Les deux se concentrent donc actuellement sur la course aux signatures.

A noter que d'autres, qui ne sont même pas candidats, ont tout de même des soutiens, à l’image de l’ancien Président François Hollande qui a été parrainé par le maire de Bulgnéville, Christian Franqueville, ou encore l’humoriste Guillaume Meurice, parrainé par le maire Simon Cerventès…

as/www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !