[VIDÉO] Elle met fin à sa campagne (actualisé) :

Présidentielle : Christiane Taubira retire sa candidature, faute de parrainages


Publié / Actualisé
Crédite de 181 parrainages selon le dernier décompte du Conseil constitutionnel, Christiane Taubira retire sa candidature pour l'élection présidentielle. Ce mercredi 2 mars 2022, la candidate admet qu'elle n'atteindra pas les 500 parrainages nécessaires au maintien de sa candidature, avant vendredi 18h, date limite. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Crédite de 181 parrainages selon le dernier décompte du Conseil constitutionnel, Christiane Taubira retire sa candidature pour l'élection présidentielle. Ce mercredi 2 mars 2022, la candidate admet qu'elle n'atteindra pas les 500 parrainages nécessaires au maintien de sa candidature, avant vendredi 18h, date limite. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"Il est évident que nous ne réussirons pas à avoir les parrainages", a déclaré l'ex-ministre de 70 ans, qui avait annoncé sa candidature le 15 janvier et était arrivée en tête de l'initiative citoyenne de la primaire populaire 15 jours plus tard, bien décidée à tenter de faire l'union à gauche, mais sans y parvenir. Tombée autour de 2% d'intentions de vote dans les sondages, elle n'avait recueilli mardi que 181 signatures d'élus, à trois jours de la date limite des dépôts des parrainages.

La candidate a indiqué qu'elle exprimerait "dans les prochaines semaines (son) vote du premier tour", et a assuré que "nous allons poursuivre le combat", "nous allons continuer à nous battre". "Nous ne sommes pas dans un régime de séparation de pouvoirs", a-t-elle dénoncé, regrettant que sa candidature ancrée dans une initiative citoyenne ait été empêchée par un "dispositif administratif", celui des parrainages, qui "vit ses dernières heures".

Elle a fustigé les partis "qui n’en finissent pas d’agoniser", "boudés par leurs militants", "délaissés par leur électorat" et qui "n’ont plus que leur capacité de nuisance".

Lors de son dernier meeting dimanche dernier à Rennes, l'ex-candidate à la présidentielle de 2002 avait reconnu "un petit problème de parrainages" et lundi son équipe de campagne avait annoncé que son agenda serait entièrement consacré cette semaine "à la collecte des parrainages".

Une tentative qui a échoué, malgré les efforts du collectif de citoyens "Taubira pour 2022", ses principaux soutiens, qui ont multiplié les actions pour convaincre des élus.

Son entourage accuse notamment Anne Hidalgo et le Parti socialiste d'avoir "fait pression" pour l'empêcher d'obtenir ses signatures, ce qu'a démenti le PS.

Les proches de l'ex-garde des Sceaux de François Hollande mettent aussi en cause le Parti radical de gauche (PRG), qui s'est retiré de la campagne le 14 février, évaporant son réseau de 170 promesses de signatures et son soutien financier.

www.ipreunion.com / [email protected] avec AFP

   

3 Commentaire(s)

HULK, Posté
Christiane TAUBIRA est une looseuse. La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf. Ah ils ont l'air malin ceux qui ont pétitionné pour sa candidature. Ce ne sera pas une grosse perte de toute manière. Elle n'a jamais aimé la FRANCE,et la FRANCE ne l'a jamais aimée. Juste quelques bobos intellos sans intérêt même si certains ont un nom.
Missouk, Posté
Ses amis auront été finalement été ses meilleurs ennemis. Du coup, HIDALGO va passer de 2 à 3%, O. FAURE va pouvoir manger son chapeau, et faire un nouvel appel aux dons pour rembourser la campagne du PS. Risible et pathétique!
AMAZONUS, Posté
Quel dommage, il ne lui manquait que 319 parrainages et surtout au moins 16% pour accéder au 2° tour!