Dernier jour pour les candidatures et les parrainages :

Présidentielle : Emmanuel Macron rejoint la liste des candidats officiels


Publié / Actualisé
Il aura attendu le dernier moment : Emmanuel Macron, actuel Président de la République, s'est déclaré candidat à la présidentielle dans une "lettre aux Français", publiée dans la presse régionale ce vendredi 4 mars 2022. L'annonce a été diffusée dès ce jeudi soir sur le web. Ce vendredi est également la date limite pour atteindre les 500 parrainages nécessaires au maintien d'une candidature. La plupart des candidats principaux les ont déjà, Christiane Taubira a quant à elle annoncé dès ce mercredi par anticipation qu'elle se retirait. Emmanuel Macron, lui, cumule déjà ses 500 signatures avant même d'être candidat (Photo d'illustration AFP)
Il aura attendu le dernier moment : Emmanuel Macron, actuel Président de la République, s'est déclaré candidat à la présidentielle dans une "lettre aux Français", publiée dans la presse régionale ce vendredi 4 mars 2022. L'annonce a été diffusée dès ce jeudi soir sur le web. Ce vendredi est également la date limite pour atteindre les 500 parrainages nécessaires au maintien d'une candidature. La plupart des candidats principaux les ont déjà, Christiane Taubira a quant à elle annoncé dès ce mercredi par anticipation qu'elle se retirait. Emmanuel Macron, lui, cumule déjà ses 500 signatures avant même d'être candidat (Photo d'illustration AFP)

Dernier jour pour être candidat et parrainé... Ce vendredi 4 mars est une date décisive pour la campagne électorale. Au-delà, les éventuels candidats de dernière minute ne peuvent plus se présenter et ceux et celles qui sont déjà déclarés ne pourront plus recevoir de parrainages.

- Emmanuel Macron, dernier candidat -

Parmi ces candidats de dernière minute, il y a bien sûr Emmanuel Macron. Le Président de la République aura attendu le dernier moment pour se présenter officiellement. Si sa candidature ne faisait déjà plus aucun secret, le chef de l'Etat l'a officialisée dès ce jeudi soir sur le web et ce vendredi plus en détails dans une lettre publiée dans la presse régionale.

Lire aussi - Election présidentielle : Emmanuel Macron officiellement candidat

"Je sollicite votre confiance pour un nouveau mandat de Président de la République" déclare-t-il alors, rappelant le travail effectué durant son premier mandat et faisant le point sur les défis qui restent à accomplir : soutien renforcé à la jeunesse, climat, technologies, énergies, accompagnement des retraités, des personnes atteintes de handicap... Le Président annonce d'ores et déjà une meilleure rémunération pour les enseignants également.

"Bien sûr, je ne pourrai pas mener campagne comme je l’aurais souhaité en raison du contexte" note cependant Emmanuel Macron à cause de la guerre en Ukraine. Celui-ci aura eu un agenda bousculé jusqu'au dernier moment, prenant la présidence tournante du Conseil de l'Union européenne, avant de devoir gérer le conflit russo-ukrainien, l'amenant à repousser encore et encore son annonce officielle, selon son entourage. Au risque de "fâcher" ses opposants qui ont vu dans certaines de ses prises de parole ces derniers mois une campagne déguisée.

La structure de son équipe de campagne commence déjà à être connue. Sébastien Lecornu quitterait le ministère des Outre-mer pour rejoindre l'équipe, indique Le Parisien. Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement et Julien Denormandie, au ministère de l'Agriculture, sont aussi sur le départ pour participer à la campagne présidentielle.

Candidat maintenant officiel, Emmanuel Macron est cependant tranquille pour ce qui est des parrainages. Il comptabilisait déjà les 500 signatures nécessaires avant même d'être candidat. Au 1er mars, selon le dernier décompte du Conseil constitutionnel, il en affiche 1.785.

- Fin des parrainages -

C'est ce vendredi également que les parrainages aux candidats prennent fin. Les candidats qui n'ont pas reçu les 500 signatures ne peuvent donc pas se présenter. C'est le cas de Christiane Taubira, élue lors de la primaire populaire. Celle-ci a annoncé mettre fin à sa campagne dès ce mercredi, par anticipation. "Il est évident que nous ne réussirons pas à avoir les parrainages", avait-elle alors déclaré. Selon le décompte du 1er mars, elle ne totalise que 181 signatures.

D'autres candidats, pourtant habitués des élections présidentielles, risquent de ne pas avoir les parrainages nécessaires. Au 1er mars, François Asselineau (UPR) affiche 263 signatures, Philippe Poutou (NPA) 342. Celui-ci affirmait ce jeudi avoir les 500 parrainages nécessaires, ils doivent encore être validés par le Conseil consitutionnel.

Marine Le Pen a dépassé de justesse les 500 parrainages cette semaine, elle en affichait 503 exactement au 1er mars. Elle comme d'autres candidats ont dépassé ce cap symbolique dans la semaine. C'est le cas du polémiste Eric Zemmour, qui comptait au 1er mars 620 parrainges.

Valérie Pécresse (LR) est la candidate qui compte le plus de signatures avec 2.457 élus la soutenant officiellement en vue de l'élection. Emmanuel Macron, nouvellement candidat, est second avec ses 1.785 parrainages. Anne Hidalgo en totalise 1.318, Jean-Luc Mélenchon 808, Yannick Jadot 669, Fabien Roussel 613, Jean Lassalle 602, Nathalie Arthaud 568, Nicolas Dupont-Aignan 532.

La campagne présidentielle se poursuivra donc à compter de ce vendred soir avec une liste de candidats arrêtés. Pour rappel, le premier tour de l'élection est prévu le 10 avril, et le second le 24 avril.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

7 Commentaire(s)

Missouk, Posté
J'adore votre photo... Elle en dit long sur le personnage, son bilan lamentable fait le reste! S'il passe encore cinq ans à continuer à engraisser les riches pour saigner les plus modestes, à nous mentir et nous manipuler en permanence, c'est que les gens sont vraiment trop bêtes...
SOMANKE , Posté
Quand les malheurs de la France et du monde font le bonheur (!) d'un seul homme, un " foie jaune ".
Présidentielle 2022, Posté
Sans intérêt cette candidature présidentielle 2022, ce mec a passé son temps à servir les riches , plane totalement
Lettre de démission. , Posté
Une lettre de démission on aurait compris. Son bilan est mauvais. Son quinquennat a été la loose. Tout à été de travers. Tu traverses la rue et tu as un autre président ou présidente.
Papillon diurne, Posté
Moi, je voudrais d'abord qu'il nous ressort sa profession de foi, ses deux papiers du 1er et 2nd tour de la présidentielle d'avril et mai 2017, qu'il nous les relise et nous donne une vraie explication pourquoi telle promesse ou telle réforme, ou tel point, n'a pas été réalisé durant son quinquennat...Après, il voit en son âme et conscience s'il a le droit de se représenter ou pas!
Math, Posté
Le pire président de cette 5e république.... j espère comme beaucoup son échec
Un quota de pêche et nou vote pou zote, Posté
Un quota de pêche et nou vote pou zot. Il n'y a plus de conviction.