La Réunion vote massivement pour Jean-Luc Mélenchon (actualisé) :

Présidentielle : Emmanuel Macron et Marine Le Pen qualifiés pour le second tour de tous les dangers


Publié / Actualisé
Le verdict du premier tour des élections présidentielles est tombé ce dimanche 10 avril 2022. Le second tour, prévu le 24 avril prochain, opposer le président de la République sortant Emmanuel Macron (27,60%) et la candidate du Rassemblement National Marine Le Pen (23,41%), un duel de tous les dangers qui fait plus que jamais planer le risque d'accession de l'extrême droite au pouvoir. Jean-Luc Mélenchon (21,95%) rate de peu la qualification pour le second tour. La Réunion a quant à elle respecté son habitude des présidentielles en votant à contre-courant de la dynamique nationale à l'occasion du 1er tour. En effet, dans notre département, c'est Jean-Luc Mélenchon qui arrive en tête avec 40,26% des voix, devant Marine Le Pen (24,73%) et Emmanuel Macron (18,24%).
Le verdict du premier tour des élections présidentielles est tombé ce dimanche 10 avril 2022. Le second tour, prévu le 24 avril prochain, opposer le président de la République sortant Emmanuel Macron (27,60%) et la candidate du Rassemblement National Marine Le Pen (23,41%), un duel de tous les dangers qui fait plus que jamais planer le risque d'accession de l'extrême droite au pouvoir. Jean-Luc Mélenchon (21,95%) rate de peu la qualification pour le second tour. La Réunion a quant à elle respecté son habitude des présidentielles en votant à contre-courant de la dynamique nationale à l'occasion du 1er tour. En effet, dans notre département, c'est Jean-Luc Mélenchon qui arrive en tête avec 40,26% des voix, devant Marine Le Pen (24,73%) et Emmanuel Macron (18,24%).

Lire aussi : Présidentielle 2022 : 28,1% pour Emmanuel Macron, 23,3% pour Marine Le Pen

- La Réunion vote massivement Mélenchon -

La Réunion a une fois de plus démontré qu’elle penche régulièrement à gauche lors des élections présidentielles. En 2017, Jean Luc Mélenchon avait recueilli 24,53% des voix au premier tour. En 2022, il explose ces scores en pointant en tête avec 40,26% des voix.

C’est un résultat qui paraît logique sur un territoire où son discours porté sur la justice sociale est audible compte tenu de contexte socio-économique particulier. Par ailleurs, Jean-Luc Mélenchon avait confirmé sa popularité auprès des élus réunionnais puisqu’il avait obtenu le parrainage de pas moins de 27 élus, dont Région Huguette Bello, les députés Karine Lebon et Jean-Hugues Ratenon, ou encore les maires Patrick Lebreton, Emmanuel Séraphin, Joé Bédier et Jacques Técher.

Ce soutien s’est matérialisé en votes en sa faveur dans 21 des 24 communes. 51,93% au Port, 40,48% à Saint-André, 49,53% à Cilaos, 42,86% à la Possession, 46,16% à Saint-Leu, 42,78% à Trois-Bassins, 41,36% aux Avirons, 40,02% à Saint-Philippe, 41% à Bras Panon, 37% à Saint-Benoît, 37,29% à Sainte-Suzanne, 36,63% à Sainte-Marie, 41,30% à Saint-Paul, 36,81% à Petite Ile, 36,15% au Tampon, 40,69% à l’Etang-Salé, 44,49% à Saint-Louis, 45,49% à Saint-Joseph.

Même à Saint-Denis où Ericka Bareigts était restée bien silencieuse concernant ce scrutin, Jean-Luc Mélenchon l’emporte avec 37,49% des voix. Il est aussi intéressant d’analyser les scores à Saint-Pierre où Jean-Luc Mélenchon termine en pôle position avec 40,93% des voix.

- Macron n’a vraiment pas la côte -

Emmanuel Macron termine en troisième position de ce scrutin à La Réunion avec 18,24% des voix, montrant qu’il a toujours beaucoup de mal à percer à La Réunion, comme en 2017 où il avait aussi terminé à la troisième place avec 18,91% des voix.

Pourtant, contrairement à 2017, Emmanuel Macron a fait pour cette présidentielle le plein de soutiens à La Réunion avec de nombreux poids lourds tels que le sénateur Michel Dennemont, la sénatrice Nassimah Dindar, le président du Département Cyrille Melchior et différents maires (Serge Hoareau, Bachil Valy, Patrice Selly, Richard Nirlo, Michel Vergoz et André Thien-Ah-Koon). 

A la lecture des résultats détaillés commune par commune, ces soutiens ne se sont pas du tout matérialisés dans les urnes à commencer par la ville du référent local de LaRem, Bachil Valy, maire de l’Entre Deux, où Jean-Luc Mélenchon l’emporte avec 36,25% des voix, devant Marine Le Pen 30,71% et Emmanuel Macron, 17,23%. Pas mieux aux Avirons où le président sortant n’obtient que 17,02% des voix. Patrice Selly, l’homme fort de l’Est n’a pas réussi à inverser la vague rouge et bleue marine puisque Emmanuel Macron termine 3ème avec 19,47% des voix. Même André Thien Ah Koon n’a pas réussi à faire gagner son candidat qui n’engrange que 15,97% des voix au Tampon.

Rare lueur de satisfaction Sainte-Rose du socialiste Michel Vergoz a pleinement joué le jeu, hissant Emmanuel Macron en tête avec 34,90%. Cyrille Melchior enregistre également un score encourageant (comparé au reste du territoire) à Saint-Paul où Emmanuel Macron termine en seconde position avec 20,96% des voix.

La crise des gilets jaunes, l’explosion actuelle des prix ou encore une gestion de la crise Covid fortement critiquée à La Réunion semblent avoir marqué l’esprit des Réunionnais qui ont voulu sanctionner le bilan du président de la République sortant.

- L’extrême droite atteint des records, la participation en baisse -

Marine Le Pen enregistre un score très haut à La Réunion (24,73%). Parrainée par 4 élus réunionnais dont le maire de la Plaine des Palmistes Johny Payet, elle l’emporte dans la commune des hauts avec 41,24% des voix devant Jean-Luc Mélenchon (29,96%). Elle termine aussi en tête à Salazie avec 34,84% des voix, devant Jean-Luc Mélenchon (31,91%).

Dans quasiment toutes les autres communes, elle parvient à se hisser à la seconde place (troisième à Saint-Paul et à Sainte-Rose), lui permettant d’enregistrer ce résultat inquiétant qui confirme une fois de plus que le Rassemblement National ne fait plus peur, voire qu’il obtient désormais l’adhésion des Réunionnais.

Si on ajoute à ce score celui d’Eric Zemmour (3,77%), force est de constater que l’extrême droite atteint des records à La Réunion pour ce scrutin, une tendance extrêmement inquiétante qui démontre très certainement la force du ras le bol des Réunionnais vis-à-vis des camps traditionnels.

En effet, le vote en faveur de l’extrême droite demeure avant tout un vote de contestation contre le pouvoir en place. Une contestation qui ne cesse de grandir et qui se matérialise également par une hausse logique de l’abstention. Au 1er des présidentielles de 2017, 41,32% des Réunionnais ne s’étaient pas rendus aux urnes. Cette année, le taux d’abstention atteint les 46,36%, un taux extrêmement élevé qui confirme cette fracture entre la politique et les Réunionnais.

- Valérie Pécresse et les autres candidats se contentent des miettes -

Sans surprise, l’élection s’est jouée entre les trois poids lourds que sont Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron, et Marine Le Pen. Les autres candidats n’ont fait que de la figuration lors de ce scrutin.

La candidate de droite, Valérie Pécresse n’enregistre que 2,81%% des voix. Elle ne parvient à s’imposer dans aucune commune réunionnaise ni même dans celle du patron des Républicains 974, Michel Fontaine (3,78% à Saint-Pierre) qui ne s’est d’ailleurs guère impliqué dans cette campagne. Même échec pour Valérie Pécresse au Tampon (2,96%) où elle était soutenue par la députée Nathalie Bassire.

Quant aux autres candidats, voici leur score dans l’ordre :

Nicolas Dupont Aignan – 2,40%
Yannick Jadot – 2,31%
Anne Hidalgo – 1,60%
Jean Lassalle – 1,40%
Nathalie Arthaud – 1,02%
Fabien Roussel – 0,89%
Philippe Poutou – 0,78%

- Macron – Le Pen, le second tour  de tous les dangers -

Comme régulièrement évoqué dans les récents sondages, le second tour le 27 avril prochain opposera le président de la République sortant, Emmanuel Macron, et Marine Le Pen.

Le patron de La République en Marche a recueilli 27,6% des voix contre 23% pour la leader du Rassemblement National. Cette dernière enregistre cette année une progression de son électorat (21,30% en 2017). Si on ajoute les voix d’Eric Zemmour (7%), l’extrême droite pèse lors de ce premier tour près de 30% des voix, un record absolu qui impressionne autant qu’il inquiète.

Jean-Luc Mélenchon ferme le podium avec 22,2% des voix. La gauche peut nourrir quelques regrets puisque, si elle était unie, elle aurait pu se hisser au second tour.

Plus que jamais le Rassemblement National semble donc être aux portes du pouvoir ce qui fait de ce second tour un duel de tous les dangers. Marine Le Pen espère évidemment pouvoir profiter de sa dynamique de  ces dernières semaines qui lui ont permis de rattraper son retard sur le président sortant.

Elle espère surtout pouvoir profiter de la défaille d’un front républicain. En effet, avant ce 1er tour, le front républicain semblait mal en point, Jean-Luc Mélenchon et Valérie Pécresse avaient annoncé qu’il n’y aurait pas de consigne de vote en cas de non qualification.

Les résultats de ce dimanche 10 avril semblent en mesure provoquer un électrochoc et un retour en force de ce front républicain face au risque de l’extrême droite. En effet, Valérie Pécresse a déjà appelé à voter en faveur d’Emmanuel Macron, tout comme Anne Hidalgo, Yannick Jadot et Fabien Roussel. Jean-Luc Mélenchon a quant à lui annoncé qu’il consulterait très rapidement ses militants tout en appelant à " ne pas donner une seule voix " à Marine Le Pen.

Au-delà de ce duel, ce premier tour semble marquer la fin de l’ère des partis traditionnels, dits de gouvernement, ceux qui, jusqu’en 2017, ont toujours gouverné la France durant la 5ème République, à savoir le PS et LR (ex RPR – UMP). Avec l’échec retentissant de Valérie Pécresse (moins de 4,7%) et celui d’Anne Hidalgo (1,7%), la question d’une nécessaire recomposition du paysage politique français s’annonce impérative. La droite va certainement se fragmenter entre l’extrême et le centre droit tendance Macron qui a d’ailleurs appelé à fonder au-delà des différences " un grand mouvement politique d’unité et d’action ". A gauche, la France Insoumise représente incontestablement la principale force de gauche.

Les résultats complets du premier tour

www.ipreunion.com / [email protected]

   

19 Commentaire(s)

Jeanbon, Posté
5 ans que ce triste sire nous ment, et il croit que je vais malgré tout voter pour lui 'Non, j'ai bien envie de l'emm'der !
Gil, Posté
Il faut voté blanc pour le deuxième tour car sais mous le peuple qui a la magoriter
Zozimé, Posté
M. Mélenchon est arrivé en tête sur l'île pourquoi dit-il pas une voix pour Marine Le Pen et aucune consigne concernant Macron ' Pense t'il au législatives ' ...
Lou974, Posté
Ce que j'en pense moi ' Je vais essayer de le dire ici, de vous donner une idée de ce que je ressens après avoir écouté Radio Freedom cet après-midi ! Un profond sentiment d'incompréhension d'abord en écoutant les réactions de certains (il faudrait dire, la plupart, des auditeurs). À 1 ou 2 notables exceptions, le ressenti des auditeurs de cette radio est celui-ci : pour eux Mélenchon qui a martelé "Aucun vote pour Marine Le Pen !"les trahit ! Oui, c'est cela que j'ai entendu ! Malaise profond chez moi ! Mélenchon avait une cible essentielle : Macron et son quinquennat qu'il juge désastreux ! Mélenchon pensait déjà, envisageait de débattre avec Macron après avoir fait barrage à Marine Le Pen, lui claquant au nez la porte du deuxième tour ! Vous connaissez tous l'adage " Quand on court après deux lièvres à la fois, on n'en attrape aucun " Mélenchon, en bon stratège, a choisi son lièvre ! C'est tout ! Il n'a jamais emboiter le pas à Marine Le Pen ! Mais il semblerait que la stratégie de Jean-Luc Mélenchon n'ait pas été comprise par nombre de personnes à la Réunion ! Certains, de bonne foi, ont cru en cette Marine venue faire semblant d'honorer les esclaves le 20 décembre 2021 et ce, d'autant plus que Mélenchon délaissait ce lièvre du RN ! Ceux-là avaient donc la mémoire courte : savaient-ils que JLM était, bien avant Madame Le Pen et Fabien Roussel avaient rendu, le 20 décembre 2020, un vibrant hommage aux esclaves ! La Presse en a parlé, à l'exception de Témoignages qui regardait ailleurs ! Comment expliquer la réaction désolante de plusieurs auditeurs de Freedom en ce lundi 11 avril ' Comment expliquer qu'ils puissent se dire trahis par JLM parce que celui-ci aurait, à leurs yeux (Tir l'maloy danlzieu) trahi leur cause ! LA FAUTE N'EN SERAIT-ELLE PAS À CES JOURNALISTES DÉPOURVUS DE LA MOINDRE NANOPARTICULE DE DÉONTOLOGIE ' COMMENT COMPRENDRE LEUR ABJECTE HABITUDE DE METTRE DANS LE MÊME SAC " L E S E X T R Ê M E S ", À SAVOIR LA FASCISTE LE PEN ET JLM !!!!!!! Journalistes sans honneur, voilà à quoi vous aboutissez à force de penser à votre petit intérêt personnel !
Non à la retraite à 65 ans , Posté
Macron veut la retraite à 65 ans. On.ne votera pas pour lui.
Macron a la trouille , Posté
Macron a la trouille car il y a un front " TOUT SAUF MACRON" aussi bien à droite qu'à gauche.
Adjuna, Posté
J'ai 68ans, et j'ai toujours votez à gauche. Mais pour le 2é tour, je voterais contre le passe vaccinal, donc contre Macron.
Et voilà, Posté
Un danger ' Pas plus qu'un autre: des lois seront créées et jamais mise en application, les lobbys seront tjrs écoutés avant le reste de la population (chasse, énergie,...) Et les français sont toujours aussi incapables de réfléchir pour les générations suivantes ou d'élaborer un projet/idéal de société qui s'éloigne un peu des besoins primaires (bouffer du sucre, rouler en bagnole, baiser et "faire la fête musique à fond le cul à chauffer la chaise"). Le danger c'est la bêtise et la médiocrité abyssale du quidam, jeune ou vieux, de l'hypernarcissisme permanent, de la légèreté, de l'individualisme. La politique et les politiques ne servent à rien. Pour une même époque dégueulasse, revisionner ce qu'il se passait pendant le premier choc pétrolier et ce dont était capable le pays à l'époque... On a le paysage qu'on mérite, les français sont des veaux (pardon pour la comparaison brave bête curieuse et joviale).
Démocratie, Posté
La France du Général De Gaulle ne peut s'abaisser à voter Le Pen !La France ne peut être dirigée depuis Moscou !
Ded, Posté
Bref , le choix entre la peste ( brune car ne nous y trompons pas , elle est toujours la même et ses sbires aussi) et le choléra ( un trou duc prétentieux , au service des grandes banques qui le réembaucheront vite s'il n'est pas élu)
HULK, Posté
Pourquoi "tous les dangers"' Vous savez très bien que MACRON sera réélu, non' Alors arrêtez de faire peur aux français. Et ne venez pas pleurer après surtout.
ZembroKaf, Posté
La Réunion a voté pour les aides sociales "promises" par "Mélanchon"... et pour "foutre les immigrés...même français... "dehors"...on fait quoi maintenant !!!
Missouk, Posté
A bien y réfléchir, ce sont sans doute les abstentionnistes qui ont fait le résultat de l'élection... Ceux qui ne croient plus aux politiques, avaient une occasion unique d'essayer autre chose, ils ont préféré rester chez eux et laisser les instituts de sondages décidé à leur place... Ce 2e tour c'est un choix cornélien, entre renouveler un président arrogant, menteur, cynique, qui va s'attaquer aux quelques acquis sociaux qui nous restent, et nous faire travailler jusqu'à 65 ans au moins, et une candidate qui avec certaines de ses idées nous ramènent à des heures noires de notre histoire. Nul doute qu'au 2e tour, l'abstention et les votes blancs battront des records!
Le RN ne fait plus peur'.. sauf aux journalistes de IMP, Posté
Messieurs.e.iel.lgbtq.+.=._. Il est temps de changer de paradigme !
ChefBrody , Posté
Marine présidente ' ' '
Est ce étonnant , Posté
Macron arrive en 3eme position au niveau départemental. Ce n'est pas étonnant t quand tu es soutenu par les vergoz, virapoulle, selly ou celui de l entre deux. Dès élus qui ne pesent pas grand chose au niveau régional.
Tijac, Posté
Pourquoi en titre de l'article ajouter ...... de tous les dangers ' ou est l'objectivité qui devrait vous caractériser (Attention, cher Tijac vous risque d'être choqués : les journalistes ont eux aussi le droit d'avoir une opinion et la donner comme tous les autres citoyens ! Webmaster) '
Jose, Posté
- Macron ' Le Pen, le second tour de tous les dangers -Vous êtes journalistes, vous devez rapporter les faits, et non pousser les gens à penser comme vous, c'est à dire à gauche (Attention, cher José vous risque d'être choqués : les journalistes ont eux aussi le droit d'avoir une opinion et la donner comme tous les autres citoyens ! Webmaster)
Triste avenir , Posté
Après Covid 19, après guerre en Ukraine, on a élections présidentielles en France avec 2 candidats clivants qui arrivent en tête. TRISTE ÉPOQUE.