Tribune libre de Thierry Robert :

Mensonges révélés, gouffre financier et incompétence


Publié / Actualisé
Des promesses non tenues, des mensonges à n'en plus finir, le scandale des subventions versées au colistiers quelques jours avant les élections pour un montant de presque 21 millions d'euros d'argent public. Et la liste des offenses aux Réunionnais ne s'arrête pas là.
Des promesses non tenues, des mensonges à n'en plus finir, le scandale des subventions versées au colistiers quelques jours avant les élections pour un montant de presque 21 millions d'euros d'argent public. Et la liste des offenses aux Réunionnais ne s'arrête pas là.

Le Quotidien a révélé ce samedi que la majorité régionale et son président savent depuis 2013 que le chantier de la Nouvelle route du littoral ne pourra pas être pourvu en matériaux à partir du sol réunionnais d’une part et qu’il coûtera plus cher que les 1,6 milliard d’euros annoncés d’autre part.

Aujourd’hui, la vérité apparaît au grand jour.

D’abord, le choix du consortium suscite des interrogations puisque l’on apprend que les sociétés choisies avaient obtenu une note technique bien inférieure à un concurrent direct. L’incompétence de la majorité sortante irait-elle jusqu’à effectuer des choix douteux malgré les données objectives à leur disposition ?

Le risque de manque de matériaux était déjà identifié dans le rapport d’Egis à l’époque. Un risque connu depuis 2013, au moins. Mais la Région n'a rien anticipé sur ce sujet. La Région et son président avaient promis dans un premier temps la main sur le cœur qu’aucun matériau ne serait importé. Il ne pouvait pas ignorer la difficulté du sujet de l'approvisionnement. Aujourd’hui, des roches sont importées de Madagascar. Les sociétés ayant postulé au chantier soumettaient déjà l’idée d’importer massivement des roches des Emirats Arabes Unis quand les marchés n’étaient pas attribués et le cahier des charges concernant ces potentielles importations est arrêté depuis 2013.

La problématique des matériaux n’est pas la seule sur laquelle la Région a menti délibérément aux Réunionnais.

Le sortant jurait encore il y a quelques jours qu’aucun surcoût ne viendrait alourdir la facture de la NRL alors que le consortium choisi tablait avant même le début des travaux sur un dépassement de l’ordre 17% s’agissant uniquement des digues.

Rappelons aux Réunionnais que le président de Région a signé en 2010 les accords de Matignon II qui prévoient que tout surcoût du chantier serait à la seule charge de la Région Réunion. Il serait inacceptable de faire peser sur la population réunionnaise l’incompétence des uns et l’inconséquence des autres.

En effet, l’Etat est coresponsable de ce chantier de la honte puisqu’il n’a pas pris ses responsabilités face aux approximations constatées en amont du chantier et suite à mes mises en garde successives.

J’ai écrit à trois reprises au président de Région pour lui demander de ne pas signer les marchés d’un projet manifestement mal ficelé. J’ai alerté le président de la République dès 2013, sans résultat. J’ai interpelé le Premier ministre l’année dernière, sans résultat. Pire, face au risque financier évident pour la Région, la ministre des outre-mer m’avait répondu que la NRL n’était plus un projet mais un chantier alors que les marchés n’étaient pas encore signés.


L’Etat et la Région Réunion sont coresponsables du fardeau financier qui s’annonce pour les Réunionnais.

Accompagné par de nombreux acteurs de la société civile, j’ai été le seul responsable politique réunionnais à dénoncer clairement ce projet validé par la gauche comme par la droite. Mais dans l’intérêt de qui ? Certainement pas des Réunionnais.  Oui, il faut sécuriser la route du littoral mais le projet actuel n’est ni adapté, ni ficelé, ni même financé.

Dans ce qu’il présente comme le chiffrage de son programme, le sortant de la Région acte déjà un dépassement des coûts de 200 millions d’euros malgré l’équilibre budgétaire du projet qu’il prétend avoir assuré.

En plus des suspicions sur les conditions d’attribution des marchés et des risques que cela induit pour la partie des financements émanant de l'Union européenne, la perspective d’une addition bien plus salée que prévue devient une certitude et la Région ne peut plus le nier. J'attends d'ailleurs une réponse de la commissaire Corina Crețu à qui j'ai écrit il y a un mois afin d'avoir un éclaircissement sur les corrections financières auxquelles pourrait être exposée la Région Réunion. 

Il n’est plus temps de se demander si le budget initial sera dépassé mais plutôt de savoir qui aura la charge de ce dépassement. Pour ma part, je refuse de voir les Réunionnais accablés par les millions d’euros qu’il faudra débloquer pour terminer ce chantier et je poserai la question de la co-responsabilité de la majorité régionale sortante et du gouvernement de François Hollande dans cette affaire.

Je crois en la démocratie et je crois qu’elle fonctionne grâce à la confiance. Je ne vois pas, aujourd’hui, comment la population réunionnaise peut encore accorder sa confiance un instant au président sortant ou au candidat de François Hollande à La Réunion.

Le 6 décembre prochain, les Réunionnais auront l’opportunité de reprendre la main sur leur avenir. Ils auront la possibilité de tourner la page sur les dernières décennies et le gaspillage. Ils vont offrir à La Réunion un vrai projet de territoire au service de tous les Réunionnais. J’ai la conviction que c’est ce qu’ils feront.

Thierry Robert

   

11 Commentaire(s)

REUN976, Posté
J' appel à tous les reunionnais qui se trouvent à l'étranger qui votent par procuration de voter pour DIDIER Robert pour l'avenir des jeunes et la mise en valeur notre ile.
J.Mondon
Rouler, Posté
Té comment un peu y peu dire zot lé encore pou Didier Robert avec tout sa mensonge, zot y doit gagn' un bon peu zafer! En tout cas, sat y gagn' pas rien et y voi ou sa zot zinpo y sa va, va vot Thierry, et na plus! Le didier y sa roul par la porte de sortie la pyramide!
Squaw, Posté
Si on en juge les commentaires, ça voudrait dire que “créoles n'a encore le zeu bouché“! On sait lire et on a une cervelle! Le 6 Décembre, Didi va virer, ON DONNE SA CHANCE A THIERRY!
Franz67, Posté
J'ai écrit que mes petits enfants paierons pour la NLR,mais maintenant je croit que mes arrières arrières petits enfants devront payer.Fuyez la Réunion SVP
Tamponnaise, Posté
Tkt Didier, peu importe les essais de déstabilisation, on est avec toi! Les efforts pour te détruire sont trop criants!! Ça craint. Tien bo largue pas.
Vanille, Posté
Mi ve mon NRL !!!
JENY, Posté
Thierry, arrête ton cirque, tu es mort.. Politiquement parlant bien sûre =)
Xptdr, Posté
"Accompagné par de nombreux acteurs de la société civile, j’ai été le seul responsable politique réunionnais à dénoncer clairement ce projet validé par la gauche comme par la droite", il se prend toujours pour le nombril du monde , renvoyons le sur la cuisse de jupiter , vite
Paul, Posté
c'est quoi son delire il se prend pour qui lui la , il va areter la NRL si il arrive à la pyramide ? non alors qu'on passe a autre chose et qu'on fasse avancer la Réunion svp ! la polémique et la politiqyes sont deux choses distinctes !
Jean, Posté
Thierry Robert est un incompétent notoire ! jamais les reunionnais ne lui passeront les clefs de la Region
Georges, Posté
c'est vous qu'on va virer definitivement du paysage politique le 6 decembre