[LIVE] Elections régionales :

Olivier Hoarau : "je suis très confiant à deux semaines du premier tour"


Publié / Actualisé
Les 20 et 27 juin 2021, les Réunionnais se rendront aux urnes pour élire leur nouvelle assemblée régionale. Au total, 11 candidats sont sur la ligne de départ pour succéder au président sortant, Didier Robert, et à son équipe. A deux semaines du 1er tour du scrutin, Imaz Press Réunion reçoit les candidats à l'occasion d'un Facebook live, l'occasion pour nous, ainsi que pour les internautes, de leur poser des questions en direct concernant leur candidature et leurs programmes. Ce lundi 7 juin, nous recevons le maire du Port, Olivier Hoarau, un des premiers à avoir annoncé sa candidature aux régionales 2021, c'était en octobre 2020.
Les 20 et 27 juin 2021, les Réunionnais se rendront aux urnes pour élire leur nouvelle assemblée régionale. Au total, 11 candidats sont sur la ligne de départ pour succéder au président sortant, Didier Robert, et à son équipe. A deux semaines du 1er tour du scrutin, Imaz Press Réunion reçoit les candidats à l'occasion d'un Facebook live, l'occasion pour nous, ainsi que pour les internautes, de leur poser des questions en direct concernant leur candidature et leurs programmes. Ce lundi 7 juin, nous recevons le maire du Port, Olivier Hoarau, un des premiers à avoir annoncé sa candidature aux régionales 2021, c'était en octobre 2020.

Nous sommes en live sur Facebook, regardez :

  • IPR

    Le live Régionales est maintenant terminé. Merci de l'avoir suivi avec nous. Rendez-vous ce jeudi 10 juin à 9h30 pour un autre live Régionales avec la candidate Vanessa Miranville. Rendez-vous sur notre page Imaz Press Réunion (page officielle) pour plus d'informations.

    Bonne fin de matinée

     

  • IPR

    Et maitenant les deux dernières questions qui piquent

    Etes-vous coupable de corruption concernant l'affaire du Cap sacré cœur ?
    Non, je ne suis coupable de rien du tout, vous verrez bientôt que la vérité se révélera.

    Est-ce que vous mentez un peu, beaucoup, énormément ?

    Normalement je me confesse à la paroisse de Saint-Gilles seulement. Alors si vous me récitez un "je vous salue Marie", j'accepte de répondre. Non trêve de plaisanterie, c'est une question piège, je sais pas quoi répondre. Si je vous répond oui, vous allez me dire que je suis un menteur, mais si je vous répond non, vous allez me dire que je suis en train de mentir... Jugez plutôt par mes actions.



     

  • IPR

    Vous êtes plus digue ou viaduc ?

    Vous savez, la route du littoral est vraiment un sujet important, c'est même trop important comme sujet. Nous avons lancé un nouveau marché, un nouvel appel d'offre, mais rien ne se concrétise. Alors pour faire simple, je dirais que je suis plus digue que viaduc.
     

  • IPR

    Est ce que vous avez réussi grâce à votre physique ?
    Non je ne crois pas, on ne réussit pas grâce à son physique, on réussit grâce à son travail, à la sincérité que l'on renvoie aux citoyens.

  • IPR

    Est-ce-que votre réussite politique est dû à Huguette Bello ?

    J'ai beaucoup appris sur ce qu'il faut faut faire et ne pas faire, comme c'était le cas avant avec mon groupe. J'ai appris avec ma maman mon grand-père qui n'a jamais fait de la politique et qui m'a toujours mis en garde contre celles et ceux qui parlent beaucoup mais qui n'agissent pas beaucoup.
     

  • IPR

    Et maitenant place aux questions qui piquent !

    Vous devez en partir en confinement avec l'un de vos adversaires, qui choississez-vous ?

    J'espère que le confinement ne durera pas longtemps, je peux prendre les 10 candidats ?

    Regrettez-vous d'avoir quitté la majorité municipal du Port dirigée par le PCR ?
    Non parce qu'après avoir quitté la majorité en 2012, j'ai été réélu en 2014 et en 2020. Je crois que la politique me manquerait.

     

  • IPR

    Quels plans avez-vous conernant l'agriculture, la filière canne en particulier  ?

    Il y a actuellement un souci, un manque de main-d'œuvre. Nous avons beaucoup d'avantage concernant le sucre. Je propose un revenu de substitution le temps de passer à la nouvelle production. Il faut une étude de marché, une étude d'impact sur les pertes de revenus et dépenses pour acquérir de nouveau matériaux.

  • IPR

    Une question sur la continuité territoriale, est-ce-que la classe moyenne aura toujours accès ?

    Je ne prendrais pas le rpoblème sous cette question. Elle exitsait avant et elle existera après. Il faut qu'avec la continuité territoirale pouvoir partir et revenir en toute liberté. Il faut que plus de personnes puissent en bénéficier  même pour ceux qui n'ont pas les moyens de pouvoir voyager.

  • IPR

    Concernant la ville du Port Olivier Hoarau indique qu'il faut que "la ville continue à se développer. Je reste conseiller muncipale jamais je n'abandonnerai pas ma commune."

  • IPR

    Avez-vous un plan concernant l'errance animale ?

    Il faut des médiations, informer, dire à la population qu'elle doit être plus vigilante sur les animaux. Un plan de stérilisation des animaux qui permet d'éviter l'errance animale.

     

  • IPR

    Concernant la question sociale, le taux de chomâge est déjà très élevé. Y aura-t-il des aides ?

    Il faut des crédits de la Région pour compléter les plans de financement pour contruire des logements sociaux. Dans mon programme je propose de réhabiliter et de construire 4.000 logements par an. Aujourd'hui quand on veut réhabiliter des logements sociaux, les bailleurs s'engagent, cela marche bien, mais sur la construction cela pose problème. Les communes ne veulent pas forcément avoir des logements sociaux chez eux, cela coûte cher.


     

  • IPR

    Qu'est- ce qui est posible de faire immédiatemment  pour désaturer le réseau de transport ?

    L'immédiatement et le temps de l'action sont différents. On ne peut pas tout de suite vchnager le choses comme la route du littoral. Mais dans un premier temps il faut améliorer les bus à haut niveau de service qui peuevent acceuillir sur des navettes bien précises.

    Comment-est ce que vous compter résoudre la problématique des voitures abandonnéees?

    Ce sont des nids à moustique. Il faut mettre en place des brigades vertes avec des communes, des intercommunalités et des assoctiations.

    Que'est-ce-qui faut pour faire prendre conscience à la population qu'il faut arreter de jeter ses déchets partout ?

    Il faut recycler, créer d'autre unités de valorisation du plastique et du verre. Insinérer, brûler pour produire de l'énergie.

     

  • IPR

    Quelle est votre politique sur le transport ? Quel regard posez-vous sur cette situation?

    Il faut plus de transports en commun. Il faut rencorcer les navettes entre le littroal et les hauts de l'île.  Il ne faut pas oublier que  ce qui habitent à Salazie et autres. Il faut un train une navette dans les hauts avec des bus propres. Une gare pour améliorer l'inter-mobilité, il y aura donc une nouvelle aire à la Réunion. Les Réunionnais sont attachés à leur voiture, mais il faut la préserver.

  • IPR

    Sur l'environnement, vous souhaitez une gouvernance différente sur le parc national pour réconcilier les Réunionnais.e.s

    L'équipe actuelle a échoué. La protection doit se faire avec et par contre les Réunionnais, elle doit se faire pour tous.  Quand je dis que je change de gouvernance, je voudrais que toutes les communes soient associées. Sur le parc, ce conseil pourra prendre des décisions avec les instances du parc. Il faut former les acteurs du développement économique.

  • IPR

    "Je n'entends jamais parler de ma mise en examen" assure Olivier Hoarau

    "Les Réunionnais me disent qu'on a essayé de me salir. "Le courage dont vous faites preuve montre votre détermination" me dit-on souvent. Tout le monde me dit de continuer" confie-t-il

  • IPR

    "La Région est coupable de ne pas avoir mobilisé l'argent disponible pour former notre population" dénonce Olivier Hoarau

    "Nous avons un taux de chômage particulièrement élevé, des crédits n'ont pas été utilisés pour former les Réunionnais" continue-t-il. Il souhaite mettre en place un plan de formation des compétences. "Il faut aussi être considéré dans le travail qui est fait" ajoute-t-il.

  • IPR

    Comment mettre le prix de la bouteille de gaz à 10 euros ?

    Il faudra mettre en place un dispostiof d'accompagnement. Notamment un bon pour pouvoir acheter la bouteille de gaz à 10 euros et pas plus, la Région qui prendra la différence en compte.

    Sur la question des motifs impérieux, les Réunionnais se sentent moins importants que la population de l'Hexagone

    On manque de décisions, de termes sur l a geston de la crise Covid-19, j'avais fait des propostions lors des réunions avec le préfet "nous en serions apas la si nous avions pris les bones mesures au bon moment" Aujourd'hui c'est encore compliqué. Nous sommes perdus dans les mesures prefectorales. La réunion à l'initiative des maires, au cours de laquelle nous allons nous prononcer et inviter le préfet pour lui soumettre nos propostions.

     

  • IPR

    "Si on continue comme aujourd'hui, nous allons commencer des projets sans qu'ils n'aboutissent"

    "La première mesure est celle de l'amélioration des conditions de vie des personnes âgées. Il nous faut aussi une nouvelle politique de l'eau, abaisser le prix de la bouteille de gaz à 10 euros. Je veux aussi investir dans les bus gratuist pour les moins  de 28 ans en formation ou réinsertion. Et enfin, il est urgent d'enfin eradiquer la dengue" détaille-t-il.

    "Dans cette criseque nous traversons, nous avons vu une solidarité qui nous laisse croire qu'il y a de l'argent disponible. Si nous ciblons ces crédits sur des actions à mener, nous dégageons une marche de manoeuvre" souligne-t-il

  • IPR

    "Je crois que sur la question de la gauche, il y a dans notre ADN le respect et l'engagement de chacun"

    "Le constat montre que celles et ceux qui ont souhaité une union de la gauche le voulaient pour eux et non pour le projet politique. Je ne me retrouvais pas dans ce projet, j'ai donc créé mon parti" souligne-t-il

  • IPR

    Imaz Press : Comment vous sentez-vous à deux semaines du premier tour ?

    Olivier Hoarau : Je suis très confiant, j'ai une population qui adhère à mon projet.

    IPR: Qu'est-ce qui remonte le plus des Réunionnais.e.s ? Quelles sont les attentes des Réunionnais.e.s ?
    O.H : "Il y a une colère issue d'une grande déception ches les Réunionnais.e.s. Il y a aussi un manque de considération sur les réunions, notamment sur la route du littoral, j'espère que ça va changer, on et pas là uniquement pour avoir des grands projets. La politique doit servir la population et non pas l'inverse".

     


     

  • IPR

    "Je suis très confiant" admet Olivier Hoarau

    "J'ai un énorme soutien de la part de la population. Moi quand je parle des régionales, on me dit "j'espère que ça va changer". C'est le programme que je propose, on n'est pas là pour avoir que des grands projets : mon projet, c'est de changer le quotidien des Réunionnais" explique-t-il

  • IPR

    Bonjour à tous, bienvenue dans ce live !

    Notre direct avec Olivier Hoarau débutera dns quelques instants, suivez-nous

  • IPR

    Bonjour la Réunion,

    Nous sommes en direct pour le Live Régionales d'Imaz Press Réunion, ce lundi 7 juin 2021. Nous recevons Olivier Hoarau, candidat aux élections régionales les 20 et 27 juin 2021. Restez avec nous.

A propos

La candidature d'Olivier Hoarau a provoqué des remous à gauche où la question d’un rassemblement n’était pas encore tranchée à l’époque. Alors que des pourparlers sur une éventuelle liste unie suivaient leurs cours, Olivier Hoarau a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire dans une affaire supposée de corruption dans le cadre de l’extension du Cap Sacré Cœur.

Dans le même temps, alors qu’Ericka Bareigts et Huguette Bello avançaient inexorablement vers une présentation de leur candidature respective, Olivier Hoarau décidait de prendre ses distances avec la maire de Saint-Paul. Le 8 mars il annonce qu’il quitte le PLR. Cette décision sera commentée par Huguette Bello, pointant du doigt les "ambitions personnelles" du maire du Port.  Une semaine plus tard, Olivier Hoarau confirme sa candidature aux régionales et décide de lancer son propre mouvement politique, Ansanm.

Désormais lancé dans la course aux régionales, Olivier Hoarau se présente clairement en outsider, au sein d’une gauche totalement désunie. Pourquoi décide-t-il de quitter la municipalité à peine un an après sa réélection ? Quelles sont ses attentes concernant ce scrutin ? La gauche peut-elle se retrouver au second tour ? A quelle condition cette union pourrait-elle se faire ? Quel est le programme porté par Olivier Hoarau dans le cadre de cette élection ?

Rendez-vous à 10h30 pour le Facebook Live Régionales avec Olivier Hoarau et pour lui poser vos questions en direct.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

4 Commentaire(s)

Ste Suzanne , Posté
La politique vous à donné du ailes et vous avez trahis et le pire salir votre ville avec vos magouilles Quel honte
John , Posté
Le covid 19 n'existe plus
REUNIONNAIS AVEUGLES, Posté
Normalement ce sont les oranges
Zozef, Posté
combien le kilo zananas c temps ci'