[LIVE] Régionales 2021 :

Huguette Bello : "oui j'estime être la candidate naturelle de la gauche"


Publié / Actualisé
Les 20 et 27 juin 2021, les Réunionnais se rendront aux urnes pour élire leur nouvelle assemblée régionale. Au total, 11 candidats sont sur la ligne de départ pour succéder à Didier Robert, le candidat sortant. Imaz Press a déjà reçu plusieurs d'entre-eux en Facebook Live. Ce mardi 15 juin, à moins d'une semaine du 1er tour du scrutin, nous recevons Huguette Bello. L'occasion pour nous, ainsi que pour les internautes, de poser dès 10h30 toutes les questions concernant sa candidature et son programme (Photo www.ipreunion.com)
Les 20 et 27 juin 2021, les Réunionnais se rendront aux urnes pour élire leur nouvelle assemblée régionale. Au total, 11 candidats sont sur la ligne de départ pour succéder à Didier Robert, le candidat sortant. Imaz Press a déjà reçu plusieurs d'entre-eux en Facebook Live. Ce mardi 15 juin, à moins d'une semaine du 1er tour du scrutin, nous recevons Huguette Bello. L'occasion pour nous, ainsi que pour les internautes, de poser dès 10h30 toutes les questions concernant sa candidature et son programme (Photo www.ipreunion.com)

🔴Régionales 2021 : Huguette Bello répond à vos questions en direct

Publiée par Imaz Press Réunion (Page officielle) sur Lundi 14 juin 2021
  • IPR

    Le live Régionales est maintenant terminé. Merci de l'avoir suivi avec nous. Rendez-vous ce mercredi 16 juin à 10h30 pour un autre live Régionales avec le candidat Jean-Pierre Marchau.

    Bonne fin de matinée

  • IPR

    Est-ce que vous mentez un peu beaucoup ou jamais ?

    "On peut mentir par humilité pour une personne qui est très malade, on doit l’encourager, c’est le pieux mensonge qui est autorisé. Je sais pas ne pas blesser mais à chaque fois que je blesse je peux m’excuser."

    Et maintenant la dernière question qui pique. Vous m'avez menti pendant cette interview ? Pourquoi je devrai vous croire ?

    "Non, le cœur a causé. Durant toutes ces années où j'ai milité cela a été ainsi et je ne renie aucun combat que j’ai mené. En 2012, on m’a chassé mais je garde mes convictions, c’est ça qui m’anime et qui me fait marcher. Pensez à Nelson Mandela. Allez voter, allez voter mes amis."
     

  • IPR

    Il vous reste que 24h à la tête de la Région quelle action faîtes-vous ?

    "Je ne mène pas d’actions particulières car l’action politique est en continue donc il faut faire sa tâche jusqu’à la fin. Il faut faire vivre cette action avec le symbole de la République, liberté égalité fraternité."

  • IPR

    Si vous n'étiez pas engagée en politique que feriez-vous ?

    "Si je n’étais pas engagée en politique, je travaillerais dans mon jardin, je suis fille de planteur et ma maman nous a appris à aimer la nature."

  • IPR

    La brouille avec Olivier Hoarau est-elle une blessure ?

    "Oui franchement c’est une blessure, nous avons accompagné cette jeune personne à la conquête du Port pour en arriver la … Franchement c’est triste, ça me fait de la peine. Mais c’est surtout triste pour lui."
     

  • IPR

    Pourquoi estimez-vous être la candidate naturelle de la gauche ?

    "Je suis la candidate légitime, je suis la candidate naturelle de la gauche, car j’ai porté la parole de la gauche réunionnaise depuis plusieurs années maintenant. J’ai travaillé dur, très dur, parfois en m’autorisant à boire un peu d’eau seulement et en ne mangeant pas pour me consacrer à mes activités. Je l’ai fait dans l’intérêt des Réunionnais pour empêcher les dérives, les dérives que l’on peut constater aujourd’hui par exemple."

  • IPR

    Vous devez partir en confinement obligatoirement avec l'un de vos 10 adversaires ? Qui choisissez-vous ?

    "Je ne serais pas confinée. Tout simplement parce que je me suis déjà faite vaccinée et que je me suis fait tester plein de fois, le dernier remonte à samedi. Tout ça pour dire que je n’irai en confinement avec aucun de mes adversaires. Enfin … mes opposants."

  • IPR

    Que dîtes-vous à Ericka Bareigts pour une possible union de la gauche ?

    "Alors vous savez, je ne lis pas dans le marc de café, je ne sais pas répondre à cette question. Vous verrez. Vous verrez le 20 juin, lors du premier tour, j’ai le devoir de dire la vérité et vous l’entendrez le jour j  mais on ne peut pas faire des simulations comme ça."

  • IPR

    Etes-vous plus digue ou viaduc pour la fin de la NRL ?

    "Je ne sais pas, je ne peux pas vous répondre comme ça, je n’ai pas suffisamment d’informations. J’ai besoin d’avis d’experts, d’avis avisés pour y répondre et pour prendre la meilleure décision."

  • IPR

    Et maintenant place aux questions qui piquent! Certains de vos détracteurs vous reprochent d'être raciste. Que répondez-vous ?

    "Non, je ne suis absolument pas raciste. Vous savez, nous venons d’une société née du racisme à La Réunion, un racisme terrible qui est l’esclavage. Des hommes et des femmes se sont battus pour lutter pour leur droits. Pourtant, tous les hommes et toutes les femmes ne sont pas tous égaux à La Réunion, c’est bien dommage quand on voit comment Nelson Mandela s'est battu ..."
     

  • IPR

    Vous êtes une femme de terrain. Est-ce-que vous remarquez que les hommes et les femme politiques de terrain ne bénéficient plus de cet aura comme avant ?

    "La politique c’est beau, il n'y a que des hommes et des femmes qui se comportent vraiment très mal. La politique elle est là pour transformer la société, elle est salie par le comportement des hommes et des femmes.  Les gens assimilent la politique à des personnes qui volent ou qui trichent, mais tout le monde n’est pas comme ça."

  • IPR

    Vous avez beaucoup d'encouragement dans les commentaires mais aussi des critiques. Pourquoi vous n'avez pas mis en œuvre toutes ces propositions en temps que député, pourquoi agir maintenant ?

    " L'Assemblée nationale est une instance de proposition de loi et non de pouvoir. Il a fallu se battre pour faire reconnaître l’esclavage dans l’Océan indien. Le pouvoir c'est quelque chose qui est fugace. Etre député c’est le pouvoir de défendre les Réunionnais. Il faut des hébergements pour les personnes qui dorment dans leur voiture."

  • IPR

    Une question revient plusieurs fois. Quelles sont vos propositions concernant l'octroi de mer ?

    "Il faut faire de la pédagogie. Si il est mis en œuvre, c’est pour protéger nos produits locaux. Il faut mettre en place un vrai accueil pour traiter ce sujet, mais il ne doit pas disparaître comme ça en un coup de main. Il faut expliquer ce que c’est."
     

  • IPR

    Faut-il aussi une consultation citoyenne sur l'errance animale ?

    " Il n'y a pas besoin de consultation. On a mis en place une jeune vice-présidente pour mieux s’occuper des animaux, pour qu’il y ait des adoptions.L' ONF va mettre en place un système pour que les chats n'en finissent plus avec les oiseaux endémiques. Il y a un protocole à mettre en œuvre sur toute La Réunion. Il a des dégâts sur les agriculteurs et les éleveurs de volaille ou de cabris. La maltraitance animale ne doit pas nous faire oublier notre humanité."

     

  • IPR

    Quelle est votre position sur le futur site d'enfouissement de Franche Terre ?

    "Il y a eu un débat sur l'incinérateur à Saint-Pierre. Il faut une consultation citoyenne, il faut consulter les citoyens. Il y a quatre millions 400 mille tonnes de déchets par an. Il faut que ce soit un acte de sagesse et de compréhension".

  • IPR

    Concernant les dépôts sauvages, que prévoyez-vous pour lutter contre cette expansion sauvage ?

    "Il y a une pédagogie à mettre en place au cœur de la famille, à l’école,  c'est la citoyenneté. Il y a un tas de saleté on vient remettre dessus ou juste on dégage, ça ne va pas. Il faut des sanctions ce qui va créer de l’emploi pour les nettoyages des ravines. Nous n’avons pas le droit d’offenser la nature. Ca suffit maintenant, on marche sur la tête. J'ai une attitude personnelle à combattre et à punir."

  • IPR

    Concernant le tourisme quel est projet en terme de tourisme. Peut-on mettre en place des tarifs préférentiels ?

    " On a une structure touristique. Entre 2008 et 2014, il y avait 42 % de structure d’accueil tourime dans l’ouest et que 4% dans l’est et dans les hauts. Il est important aussi de travailler en collaboration avec la CAF. On le fait déjà au camping de l'Ermitage. Il est nécessaire d'avoir d’autres structures en bord de mer mais aussi dans les hauts. Il faut dynamiser cela, il y a beaucoup de choses à faire. Il faut aller dans les hauts, on sait que c’est lorsqu'il n'y a plus de places surtout lors des périodes scolaires, il y a beaucoup de touristes qui viennent."

     

  • IPR

    Vous avez parlé des personnes qui sont fortement impactées par le Covid-19. Qu'est ce que vous comptez faire pour les étudiants boursiers et non boursiers en mobilité ? Que comptez-vous faire pour les Réunionnais qui se forment en Métropole et qui ne rentrent pas à La Réunion ?

    "Nous devons être très fière d’avoir 23.000 étudiants. 63% sont boursiers. Il faut 500 euros pour 6 mois pour les secteurs qui sont en tension. Il faut harmoniser les bourses. Il y a la réforme de l’APL, il faut une bourse pour les étudiants aussi. La première année est la plus difficile car beaucoup d'étudiants échouent. Il ne doit pas être difficile pour les étudiants de venir travailler au pays. Il faut casser les réseaux qui empêchent les Réunionnais de travailler sur la terre qu’ils aiment et qu’ils connaissent très bien. Il y a beaucoup de sujets sur lesquels il faudrait parler plus longtemps. Il y a beaucoup à faire pour que la charte de l’emploi local se fasse aussi à La Réunion. Les enseignants sont envoyés à l’autre bout de la terre… l’adminstration ne doit pas tourmenter les personnes."

  • IPR

    On parle beaucoup de social. Une internaute vous demande ce que vous ferez pour les personnes âgés. Que prévoyez-vous dans votre programme ?

    "Il y a un hold up qui est fait avec la CGS sur les retraites les plus petites. Les personnes âgées veulent bien veillir. Il faut former les personnes, il faut construire plus de logement. Il y a un manque de logement pour les ainés qui doivent être logés dans les villes pour se retrouver à proximité de leur médecin ou de leur marchand,  pour qu’ils aient le courage de se lever. Il faut une expérimentation des transports la nuit notamment pour les spectacles pour que tout le monde puisse aller au cinéma. Pourquoi ne pas mettre de transport la nuit?"
     


     

  • IPR

    Une continuité territoriale, avec une participation de l'Etat

    Pour Huguette Bello, il faut mettre en place une compagnie régionale maritime, notamment pour développer la zone océan Indien. L'un des principaux chevaux de bataille de la candidate c'est aussi la collaboration régionale.

    Concernant la continuité territoriale, "on n'est pas des sans coeurs. On est pour maintenir le lien avec les familles, les enfants. On va la continuer mais en nous battant, pour que l'Etat mette sa quote-part, comme les Corses." Une faute, hélas commise par l'ancienne ministre George Pau-Langevin, regrette Huguette Bello.

  • IPR

    Renégocier les accords de Matignon pour la NRL

    "D'abord il faudra gérer cet éléphant blanc, la Nouvelle route du littoral. Il faudra avant tout la terminer, dans les carrières. Il y a des ressources ici à La Réunion. Mais il faut renégocier les accords de Matignon".

    Côté transports, "il faut aussi un train qui aille de Saint-Benoît à Saint-Joseph. On a commis une erreur majeure en supprimant le projet du tram-train. Ça aurait été terminé. Voyez le temps perdu".

    Des erreurs commises sur la médiathèque de Saint-Paul ou le centre de formation professionnelle de Saint-Pierre. "Quelqu'un qui fait ça, ne peut pas faire de bien, je le dis très franchement" dénonce-t-elle, faisant allusion au président sortant Didier Robert.

  • IPR

    De grands projets, mais avec quel argent ?

    "Ce sont des projets à court, à moyen et long terme" indique la candidate. La Région est gravement endettée à ce jour, "parce qu'on la gouverne avec une insoutenable légèreté".

    Elle souhaite que "les élus dans une société d'économie mixte, dans des SPL, ne perçoivent plus d'indemnités". Un engagement fort de son programme. "Les frais de bouche, de communication... la chambre des comptes indique 2 millions. Tout ça c'est fini".

  • IPR

    Rééquilibrer le territoire par l'emploi et dans les hauts

    "Rééquilibrer le territoire, c'est aussi ajouter de l'emploi. C'est une compétence de l'Etat mais la Région doit dynamiser l'emploi" estime Huguette Bello.

    La candidate aborde également la question des lycées, ou encore les hauts de La Réunion. "Vous traversez ces villages qui sont magnifiques, mais c'est vide, c'est muet. Il faut construire des lycées dans ces endroits." Pour la candidate, "on peut dynamiser ces zones et avoir de l'attractivité, enrichir ces villages en créant de l'emploi".

    Il faudra aussi "harmoniser les compétences des conseils régional et départemental". Côté agriculture, Huguette Bello souhaite "une bonne retraite".

  • IPR

    Pourquoi quitter la mairie de Saint-Paul ?

    "Sous la mandature du président précédent, Saint-Paul a beaucoup perdu, la ville a été dépouillée" dénonce la candidate. Dans ce pays, "celui de la consommation", "on préfère faire de grandes avenues, mais quand il s'agit de la santé, on a pas fait d'action directe".

    Elle ajoute : "Saint-Paul gagnera beaucoup à ce que je sois à la Région. Notre territoire doit être rééquilibré. J'ai l'expérience de 2008 et 2014, on a relativement bien géré la mairie, les finances étaient au mieux. Ce n'est pas ce que nous avons constaté à notre arrivée".

  • IPR

    Bonjour, nous ouvrons ce live pour suivre l'interview de Huguette Bello.

    Posez vos questions en direct sur Facebook

A propos

Ce mardi 15 juin 2021, nous recevons Huguette, maire de Saint-Paul. Huguette Bello faisait partie des personnalités qui ont participé aux pourparlers visant à créer un rassemblement de la gauche en vue des régionales. Des pourparlers qui ont finalement échoué et amené à la présentation de plusieurs candidatures à gauche, notamment celle d’Ericka Bareigts, d’Olivier Hoarau, ou encore de Patrick Lebreton.

Huguette Bello a également décidé de se lancer dans la course aux régionales, après avoir reçu le soutien de 150 personnalités politiques ou issues de la société civile. Ce soutien avait d’ailleurs provoqué des remous au sein du parti présidé par Huguette Bello, PLR, le maire du Port, Olivier Hoarau, décidant de démissionner de ce mouvement et de confirmer sa candidature aux régionales.

Huguette Bello a pour sa part décidé de présenter une véritable liste de gauche à ces élections , brassant des personnalités de la société civile mais surtout de nombreuses personnalités de gauche, allant de la France Insoumise de Jean-Hugues Ratenon au Parti socialiste en passant par Joé Bédier ou encore une surprise de taille, Frédéric Maillot, un des fondateurs du mouvement Croire et Oser.

Opposante de Didier Robert à la Région tout au long du mandat, Huguette Bello a défendu plusieurs dossiers au sein de l’assemblée régionale.

Quel avenir pour cette structure en cas d’élection de Huguette Bello ? Quel regard porte-t-elle aujourd’hui sur la candidature d’Olivier Hoarau ? Plus généralement, Pourquoi décide-t-elle de quitter la municipalité à peine un an après son élection ? Quelles sont ses attentes concernant ce scrutin ? La gauche peut-elle se retrouver au second tour ? A quelle condition cette union pourrait-elle se faire ? Quel est le programme porté par Huguette Bello dans le cadre de cette élection ?

Rendez-vous pour les réponses à touts ces questions dès 10h30 ce mardi pour le Facebook Live Régionales avec Huguette Bello.

www.ipreunion.com / [email protected]

 

   

11 Commentaire(s)

John , Posté
PHILIPPE CADET
Toutoune, Posté
Huguette Belo i sava gagné la présidence de la région réunion
Missouk, Posté
Candidate naturelle de la gauche ' Ah bon ' A son âge, il eut été naturel qu'elle laisse la place au candidat naturel qu'elle avait initialement adoubé, avant de le jeter (Olivier HOARAU)... Quant à savoir si elle est une candidate plus "naturelle" que Mme BAREIGTS, ça reste à voir! Les électeurs décideront!
HULK, Posté
Ben voyons. N'importe quoi
Eve, Posté
Huguette Bello soutenue par la FI : je vote H Bello candidate de la gauche UNIE
Robert, Posté
Pourquoi elle est énervée '
St paul , depuis son mobile , Posté
Madame Bello pourquoi vous ne dites pas aux reunionnaises et aux reunionnais que vous allez supprimer la continuité territoriale
Lith, Posté
Elle fait peur ...
Compétente et intégré , Posté
Mme Bello présente un profil intégrant pour occuper le.poste de présidente a la région. Elle est COMPETENTE et est INTEGRE. Elle n'a pas de casseroles, n'a pas embauché son mari ou son.cousin.
Marc André, Posté
vive didier robert
Yves, Posté
Le visage même du mensonge te de l'hypocrisie .... "moi je serais là pour ST Paul (ps. même si j'habite la Possession)", "je ne ferais aucun autre mandat etc .... 45 ans de politique batie sur le mensonge et l'hypocrisie. Elle me fatigue mais elle me fatigue avec ses anneries. Elle, Bareigt, Robert faut mettre dans un goni et dans bord la mer ....