Premier tour des élections (actualisé) :

La grande claque de l'abstention


Publié / Actualisé
Sans grande surprise, le grand gagnant de cette soirée électorale est l'abstention avec un score jamais enregistré de 63,5% des électeurs qui ne se sont pas rendus aux urnes. Ce taux était de 55% au 1er tour en 2015 pour les régionales et de 56,19% au 1er tour en 2015 pour les départementales (Photo www.ipreunion.com)
Sans grande surprise, le grand gagnant de cette soirée électorale est l'abstention avec un score jamais enregistré de 63,5% des électeurs qui ne se sont pas rendus aux urnes. Ce taux était de 55% au 1er tour en 2015 pour les régionales et de 56,19% au 1er tour en 2015 pour les départementales (Photo www.ipreunion.com)

Plusieurs raisons peuvent expliquer ce chiffre record. D’une part, la date, le 20 juin coïncidant avec la fête des pères, nombreuses sont les familles ayant préféré la fête ou le pique-nique plutôt que le devoir citoyen. D’autre part, la Covid-19 est très certainement un motif de démobilisation des électeurs réunionnais, l’épidémie étant toujours virulente sur l’île, contrairement à la Métropole.

Lire aussi : Régionales - Didier Robert, Huguette Bello et Ericka Bareigts terminent en tête

Lire aussi : Elections  - Les bureaux de vote sont fermés, le dépouillement commence

La dernière raison, et certainement la plus importante, est la confirmation de la désaffection croissante de la population vis-à-vis de la politique. Les derniers scrutins, les municipales de 2020 notamment, indiquaient déjà cette tendance. Le message du mouvement des gilets jaunes ne semble en effet pas avoir été entendu. Les affaires judiciaires, les ambitions personnelles au détriment de l’intérêt collectif, une difficulté de renouveler la classe politique, expliquent très certainement cette rupture de confiance entre les Réunionnais et les politiciens locaux.

Cette claque de l’abstention sera-t-elle entendue par les candidats et élus réunionnais ? Pas sûr. Les élections se suivent et se ressemblent, donnant l’impression d’un fossé se creusant sans cesse entre les Réunionnais et la politique.

Quoi qu’il en soit, cet entre-deux tour sera le théâtre d’une chasse intense aux abstentionnistes.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

2 Commentaire(s)

Tiopb, Posté
Il faut arrêter avec cet argument, surtout quand on parle d'une élection proportionnelle comme les régionales...
D'accord avec votre analyse mais il faut ajouter , Posté
le sentiment de 30% des inscrits d'être des sous français en effet, les électeurs du RN ne sont pas représentés à leur juste poids dans toutes les instances démocratiques Assemblée Sénat at et autres !Cette frustration qui perdure n'est pas saine pour l'avenir de notre démocratie !