Tribune libre de Jean-Pierre Marchau :

Régionales : sur les résultats du premier tour


Publié / Actualisé
Nous adressons un grand merci à toutes celles et ceux qui nous ont apporté leurs soutiens et leurs votes. Ce scrutin du premier tour est marqué par un taux record d'abstention, à peine trois électeurs sur dix se sont déplacés. Ce déficit démocratique a comme conséquence que le Président sortant et les cinq maires candidats monopolisent à eux seuls la grande majorité des suffrages des électeurs. C'est le deuxième enseignement de ce scrutin, les maires gardent un immense pouvoir sur leurs administrés. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Nous adressons un grand merci à toutes celles et ceux qui nous ont apporté leurs soutiens et leurs votes. Ce scrutin du premier tour est marqué par un taux record d'abstention, à peine trois électeurs sur dix se sont déplacés. Ce déficit démocratique a comme conséquence que le Président sortant et les cinq maires candidats monopolisent à eux seuls la grande majorité des suffrages des électeurs. C'est le deuxième enseignement de ce scrutin, les maires gardent un immense pouvoir sur leurs administrés. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Le résultat de notre liste est décevant, notamment au regard des enjeux de la crise climatique qui commence à faire sentir ses effets sur notre île, enjeux que nous seuls avons portés dans le débat public.

Seuls, nous avons proposé de construire un programme de transition écologique dans le cadre d’une Convention Climat régionale en mettant au centre des débats, la question de la souveraineté énergétique, de la transition agricole, de l’autonomie alimentaire et des nouvelles mobilités. Seuls, nous avons proposé des alternatives à l’importation de charbon et de biomasse, seuls, nous chiffré notre programme en termes de créations d’emplois par secteurs et d’émissions de CO2 évitées grâce aux mesures préconisées.

Nous entrons dans une décennie cruciale, si nous n’anticipons pas et ne changeons pas de cap, il nous faudra subir les effets du changement climatique qui frapperont d’abord les plus pauvres.

Nous espérons que la future majorité régionale en prendra conscience. En ce qui nous concerne, nous allons continuer à rassembler et mobiliser les énergies citoyennes sur la voie du changement écologique et moral.

Cela prendra le temps qu’il faudra mais nous en sommes convaincus, La Réunion un jour produira ses énergies, nourrira sa population et les déplacements s’y feront sans émissions de CO2.

Demain est un autre jour.

Jean-Pierre Marchau
Pour Naturellement Écologistes

   

2 Commentaire(s)

Tout sauf Robert , Posté
Le 27 juin.c tout sauf Robert.
La vérité si je mens !, Posté
Le, candidat - vert 1% à toutes les élections " Les Khmers-Verts écolos doivent arrêter de dire des conneries "