Elle a bouté Didier Robert hors de La Région :

Huguette Bello : quatre décennies de militantisme


Publié / Actualisé
Tête de la liste d'union de la gauche élue à la tête de La Réunion, seule région de France qui a basculé ce dimanche 27 juin 2021, Huguette Bello, 71 ans, a derrière elle quatre décennies de carrière politique. Classée élue locale préférée des Réunionnais en 2019 et en 2020 selon un baromètre réalisé par la société Sagis pour la chaîne Réunion la première, Huguette Bello se présente comme une élue "propre" et "sans casserole judiciaire". Elle est aussi la deuxième femme à accéder à cette fonction, 28 ans après Margie Sudre, ancienne secrétaire d'Etat à la francophonie (Photo rb/www.ipreunion.com)
Tête de la liste d'union de la gauche élue à la tête de La Réunion, seule région de France qui a basculé ce dimanche 27 juin 2021, Huguette Bello, 71 ans, a derrière elle quatre décennies de carrière politique. Classée élue locale préférée des Réunionnais en 2019 et en 2020 selon un baromètre réalisé par la société Sagis pour la chaîne Réunion la première, Huguette Bello se présente comme une élue "propre" et "sans casserole judiciaire". Elle est aussi la deuxième femme à accéder à cette fonction, 28 ans après Margie Sudre, ancienne secrétaire d'Etat à la francophonie (Photo rb/www.ipreunion.com)

Huguette Bello a commencé sa carrière politique dans les rangs du Parti communiste réunionnais (PCR) et elle obtient son premier mandat en 1982, où elle est élue au conseil régional. Adepte du franc-parler et peu encline à suivre sans discuter des directives politiques qu'elle ne partage pas, elle quitte le PCR en 2012. Elle fonde alors son propre mouvement: le Parti pour La Réunion (PLR - DG). Elle avait pris ses distances dès le début des années 2000 avec Paul Vergès, fondateur du PCR.

À la tête de l'Union des femmes de La Réunion (UFR) depuis 1978, Huguette Bello est fortement impliquée dans la lutte contre les inégalités et dans la défense des droits des femmes.

De la fin des années 70 jusqu'à la sortie de prison de Nelson Mandela en 1990 et son accession à présidence sud-africaine en 1994, elle multiplie les dénonciations et les manifestations contre l'apartheid en Afrique du Sud.

Première femme élue députée de La Réunion en 1997, elle représente la deuxième circonscription de La Réunion (La Possession, le Port et une partie de Saint-Paul) jusqu'en 2020, quand elle démissionne de l'Assemblée nationale après son élection à la mairie de Saint-Paul.

Elue dans ce bastion de la droite locale pour la première fois en 2008, elle avait été battue dès 2014 à l'issue d'un mandat marqué par la recrudescence des attaques de requins le long du littoral saint-paulois. Une partie de l'électorat, persuadée qu'elle n'agissait pas suffisamment contre ce fléau, s'est détournée d'elle. Mais elle avait récupéré le siège de maire de cette commune de plus de 100.000 habitants en 2020, avec 61,75% des voix.

En 2015, Huguette Bello s'était présentée aux élections régionales à la tête d'une liste d'union de la gauche et du centre, mais avait été battue par Didier Robert (DVD). Sa victoire de dimanche sonne donc comme une revanche.

Issue d'une famille d'agriculteurs du sud de l'île, Huguette Bello est à la retraite après avoir été directrice d'école. Elle est mariée et mère de deux enfants.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

7 Commentaire(s)

Zavoca marron , Posté
L'élection est quasi terminée, il ne reste plus que la réunion de la première assemblée intégrale à 45 conseillers régionaux réunionnais. Vendredi, n'importe quel conseiller aura le droit de poser sa candidature pour devenir le chef de l'exécutif de cette assemblée locale... Mais, la probabilité que HB ne soit pas la nouvelle présidente est au voisinage de zéro ! On est même pas sûr que l'opposition va avoir le courage de déposer une candidature (une parmi les 16 obtenus).Ensuite, on passera à la composition de la commission délibérante réduite (CPERMA), un nombre réduit serait apprécié (plus aisé pour réunir fréquemment : une fois par semaine, voire 2 à 3 fois par mois), en respectant les 2/3 1/3 (proportion des 29/16).Puis, la définition des commissions sectorielles (thématiques, cf. compétences ! nombre...ne pas tomber dans la fantaisie pour juste faire plaisir un petit maire ou un moyen maire en lui donnant un titre...président de la commission machin-truc... et au bout de quelques semaines : il ou elle retrouve tout(e) seul(e) face seulement à l'administration (les autres membres préférant aller vaquer à d'autres occupations !!). Souvent Vincent P. se retrouvait ainsi...parfois FCS...Le plus important reste la traduction dans ces CS du programme "vendu" lors de la campagne... Ces réunions thématiques sont vraiment des lieux de discussion et d'échanges et surtout de palpation de l'opportunité et/ou de faisabilité... Il faut prendre le temps pour aborder toutes les questions censées cerner le besoin et ensuite travailler à sa meilleure expression à travers un levier économique, social, et le bon et le juste et le strict nécessaire investissement...Dans tout ça, il n'y a pas de vision segmentée de chaque conseiller régional et encore moins de chaque commune pire de chaque maire... L'intérêt régional, ce n'est pas ça...La Réunion a beaucoup pêché ces dernières décennies !
Mékoué, Posté
Plus la victoire est difficile à obtenir et c'est le cas, plus elle est belle, sincères félicitations Madame pour la confiance qu'une majorité d'électeurs ont placé en vous. Maintenant en dehors de la politique politicienne, il semblerait que depuis un an et demi à part suivre les mesures officielles imposées COVID, la classe politique droite et gauche, n'a pas pris le temps d'écouter les 30 000 sommités dans le domaine sanitaire du CSI, (Chef de service, patron de recherche, professeurs, médecins en tous les domaines, comme les : Montagnier ; Perronne ; Fouché...), qui ne cautionnent pas les directives officielles instillées auprès des hauts responsables du Pays, par quelques dizaines de conseillers, entretenant des liens d'intérêts avec la Big Pharma. Les membres du CSI de plus, ne comprennent pas, surtout en l'état actuel de la recherche, la précipitation à vouloir imposer indirectement par les : Pass' Sanitaire ; motif impérieux'l'injection du pseudo vaccin ARNm 'Vous Madame la Présidente, comme la classe politique dans son ensemble, exception faite pour la Députée Wonner, n'ignoriez assurément pas qu'il y a plus de 600 décès répertoriés en France, suite à inoculation du produit ARNm décrié.Ne pas vouloir toujours entendre les personnalités qui nous alarment, relèverait dans ce cas d'une forfaiture, pour non-assistance à population en danger.Néanmoins, connaissant Madame la Présidente, votre pugnacité, votre sens du Devoir, il nous faut espérer que l'impulsion manquante jusqu'à présent pour examiner de fond en comble et contradictoirement les tenants et aboutissants liés à ce COVID et ses déclinaisons par directives imposées voire arbitraires, soit donnée, comme l'exige l'expression démocratique.
Presidente, Posté
Bravo à Mme Bello pour son élection qui va entrainer l'élection dun nouveau maire à la mairie de st paul;dommage que Seraphin le hautain y soit promu
974, Posté
On respire à la Réunion depuis hier soir.
APL c'est fini !, Posté
Ce matin c'est le changement on respire! Finit gros loto fonction, SOFÈR, garde corps/ voyages bat karé en famille soit 136 à nos frais, frais de mission. Courage Huguette vous allez découvrir de quoi donner un AVC à un être normal! Life is beautiful today
Phil, depuis son mobile , Posté
Bravo. Comparaison douteuse !!!!
Bravo , Posté
Bello notre " Mandela pei ".