Régionales et départementales :

Elections : l'abstention une nouvelle fois championne


Publié / Actualisé
Comme au 1er tour,le grand gagnant de ce scrutin est l'abstention. En effet, avec un taux de 46,48%, la participation a certes évolué positivement de près de 12 points mais plus d'un Réunionnais sur deux ne s'est quand même pas rendu aux urnes ce dimanche 27 juin, un record puisque ce taux était de 55% en 2015 (Photo rb/www.ipreunion.com)
Comme au 1er tour,le grand gagnant de ce scrutin est l'abstention. En effet, avec un taux de 46,48%, la participation a certes évolué positivement de près de 12 points mais plus d'un Réunionnais sur deux ne s'est quand même pas rendu aux urnes ce dimanche 27 juin, un record puisque ce taux était de 55% en 2015 (Photo rb/www.ipreunion.com)

Il faut sûrement se rendre à l’évidence, la rupture est réelle entre la classe politique, réunionnaise mais aussi nationale puisque le taux d’abstention y est encore plus fort. Affaires, favoritisme, clientélisme, promesses non tenues, toutes ces déviances dénoncées en 2018 par le mouvement des gilets jaunes n’ont pas été corrigées durant ces 3 dernières années. Conséquence, les scrutins se suivent et se ressemblent avec une population qui boude de plus en plus les urnes.

Quand les élus se félicitent de la participation en hausse, cela est inquiétant, donnant le sentiment d’élus hors sol vivant dans leur propre illusion.

A cela, il convient d’ajouter les chiffres impressionnants du vote blanc et nul qui avaient déjà marqué le 1er tour. Durant ce second, on enregistre 16441 votes blancs et nuls pour les régionales (soit 5,28%) et 29 891 votes blancs nuls pour les départementales (soit 11,9%). Cela, combiné avec le taux d’abstention, montre une démocratie en perte de vitesse, que les nouveaux élus devront très certainement prendre en compte.

Lire aussi : La grande claque de l'abstention

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !