Manifestation des usagers de la mer (Actualisé à 19 heures 15) :

La réserve marine approuve les prélèvements de requins


Publié / Actualisé
A l'appel d'un collectif d'usagers de la mer, une centaine de personnes s'est réunie devant le siège de la réserve naturelle marine à la Saline ce mardi 7 août 2012 en début d'après-midi. Vers 15h45, le ton est monté d'un cran quand pêcheurs et surfeurs ont tenté d'entrer de force dans les locaux du parc marin. Le calme est finalement revenu. Une délégation a été reçue par la direction de la réserve marine, qui leur a annoncé être en faveur des prélèvements préventifs de requins, comme cela a été décidé ce lundi par la préfecture. Pêcheurs et surfeurs sont ressortis satisfaits, puisqu'ils attendaient que la réserve marine se positionne, et se sentent désormais écoutés et compris.
A l'appel d'un collectif d'usagers de la mer, une centaine de personnes s'est réunie devant le siège de la réserve naturelle marine à la Saline ce mardi 7 août 2012 en début d'après-midi. Vers 15h45, le ton est monté d'un cran quand pêcheurs et surfeurs ont tenté d'entrer de force dans les locaux du parc marin. Le calme est finalement revenu. Une délégation a été reçue par la direction de la réserve marine, qui leur a annoncé être en faveur des prélèvements préventifs de requins, comme cela a été décidé ce lundi par la préfecture. Pêcheurs et surfeurs sont ressortis satisfaits, puisqu'ils attendaient que la réserve marine se positionne, et se sentent désormais écoutés et compris.
Alors que la manifestation a commencé à 14 heures, la tension est montée d'un cran vers 15h45. Pêcheurs et surfeurs ont en effet décidé d'entrer dans la réserve marine, et pour cela, ils ont forcé le portail. Une dizaine de gendarmes les attendaient à l'intérieur et les ont repoussé à l'extérieur du bâtiment, en essuyant quelques jets de bouteilles d'eau. Cet incident s'est produit alors qu'une délégation de dix personnes devait être reçue.

Ces "usagers de la mer" comme ils se présentent pointent du doigt la réserve marine. Ils la tiennent pour responsable de la présence plus accrue des requins bouledogues près des côtes réunionnaises. Selon eux, la réserve marine est un "garde-manger" pour requins.

A l'image du député-maire de Saint-Leu Thierry Robert, les manifestants demandent le réexamen du périmètre de la réserve marine. Ils réclament aussi la réouverture de la pêche, notamment de la pêche sous-marine, dans cette zone, afin de réguler la présence de requins.

Par ailleurs, ils dénoncent l'inertie des pouvoirs publics et estime que les mesures prises ce lundi par la préfecture sont insuffisantes. L'ambiance est plutôt tendue à la Saline, devant le siège de la réserve marine. En début d'après-midi, alors que l'un des responsables de la marine souhaitait inviter les manifestants à un entretien, il a été accueilli froidement, sous les huées, et par des insultes. La directrice de la réserve marine s'est dite, elle, "désolée" par cette situation.

Finalement, le calme est revenu en fin de journée. Une délégation a été reçue par la direction aux alentours de 17 heures. Après deux heures de discussions, surfeurs et pêcheurs sont ressortis satisfaits. Ils attendaient un positionnement de la réserve marine, qui s'est prononcé en faveur des prélèvements préventifs de requins au sein de la réserve, comme cela a été décidé ce lundi par la préfecture.

Pour rappel, ce lundi 6 août, une réunion d'urgence s'est tenue en préfecture, en présence des représentants des communes du littoral où se pratiquent de façon habituelle le surf et autres sports de glisse nautiques. L'association des maires, le conseil régional, les services de l'Etat, la Réserve Naturelle Nationale Marine et l'un des animateurs du programme CHARC (connaissances de l'écologie et de l'habitat de deux espèces de requins côtiers sur la côte Ouest de La Réunion) ont également participé à cette réunion de travail.

Trois décisions ont été prises. Il a été convenu de renforcer la sécurité des pratiques de surf par la surveillance de certains spots, et d'accélérer la connaissance du risque requin en réalisant dès cette semaine de nouvelles opérations de marquage. Enfin, la préfecture a décidé d'organiser des opérations de pêche dans un volume limité, parallèlement à la poursuite des opérations de marquage. "Cette opération a pour but de réévaluer le risque de ciguatera sur la base duquel la consommation de chair de requin a été interdite", ont précisé les services de la préfecture.

L'annonce de ces prélèvements suscite le tollé chez ceux qui sont contre la pêche aux requins. Quant à ceux qui sont pour, une partie d'entre eux, dont ces "usagers de la mer" qui ont manifesté devant la réserve marine, ils jugent que c'est insuffisant pour protéger la population du risque requin. "Ce n'est pas en prélevant 20 requins que les choses vont changer", a dit, exaspéré, l'un d'entre eux.

   

11 Commentaire(s)

Kiriko, Posté
Pour faire du ski, on paye un forfait… Les usagers de la montagne n'ont jamais pulvérisé les sommets en représailles des avalanches. Par contre, le ski hors piste est réglementé (interdit souvent). Supprimer la réserve reviendrait à raboter artificiellement les hauts sommets pour un usage réservé !
Certes les marmottes, bouquetins et autres chamois n'ont jamais bouffé de skieurs. Certes les remontées mécaniques ont perturbé les zones d'habitat de ces espèces, mais ce n'est pas pour autant qu'on a supprimé le Parc de la Vanoise, du Mercantour ou toute autre réserve d'altitude.
La cohabitation n'est pas un vain mot : c'est l'harmonie nécessaire dans l'esprit du Développement durable.
Bibiche, Posté
Puisque les requins sont dangereux, qu'on pense qu'il n'ont pas le droit de vivre, il faut interdire la cigarette en dehors de chez soi!!!!!!!!!!!!!
Arrêtez les pollueurs !

L'homme ne respecte jamais rien! il veut soumettre la nature à sa volonté! Il veut décider qui doit vivre ou mourir. Franchement nous sommes vraiment l'ennemi numéro de la planète!!!!!!!!!!!!
Moulinette, Posté
la mer est a tout le monde, laissons nager les requins, marcher les crevettes ou les langoustes ....la réserve est indispensable ...
les pêcheurs n'ont qu'à faire une pêche raisonnée
le surfer ? ...ils savent ce qu'ils risquent, certes cela me fait de la peine de les savoir blesse ou pire ...mais je suis allée a Nouméa et personne ne va se baigner en dehors des zones autorisées !
est ce que les marathoniens, ou les amoureux du footing s’entraînent devant les lions !!!ou dans les zones des ours ...???? alors ....il faut arrêter ....
Joelle, Posté
Même ceux qui sont payés avec nos impôts soi disant pour protéger notre environnement, notre nature se mettent du côté de ceux qui veulent massacrer ce même environnement et cette même nature au nom de leur bon plaisir. Honte à vous tous, la nature saura se venger de vous
Dadou, Posté
fo aller surfer ailleurs les gars .....
Toukonfé , Posté
A mourir de rire les actions des pêcheurs, je n'ai jamais vu un pêcheur manger par un requin.
Pour quelques privilégiés de leur loisir, on va massacrer des animaux dans leur territoire, là où ils vivent, incroyable !
Les pêcheurs disent que les requins mangent leur pêches, c'est la raison de leur dangerosité ?
Ils disent que ils sont dangereux mais ils ne pourchassent pas parce que ça leur reviens trop bon marché, donc si on le paie cher leur requin pêchés, là ils pourront pêcher, donc on voit bien que ce n'est pas pour la dangerosité qui gueule mais c'est l'appât du gain. Incroyable que les politiques avalent ça.

on a des politiques qu'on mérite .
Tatie 974, Posté
On constate 3 morts quotidiennement par noyade ... va-t-on vider tous les lacs, toutes les rivières, toutes les mers, tous les océans? Personne ne peut se battre contre la nature. A l'homme d'apprendre à vivre avec et à éviter les dangers.
Bibiche, Posté
Puisque les requins sont dangereux, qu'on pense qu'il n'ont pas le droit de vivre, il faut interdire la cigarette en dehors de chez soi!!!!!!!!!!!!!
Arrêtez les pollueurs !

L'homme ne respecte jamais rien! il veut soumettre la nature à sa volonté! Il veut décider qui doit vivre ou mourir. Franchement nous sommes vraiment l'ennemi numéro de la planète!!!!!!!!!!!!
Dédé, Posté
Et voilà ! Ca continue ! "Usagers de la mer" de mes "fesses" ! Profiteurs de la nature, pollueurs, massacreurs, assassins de la flore et de la faune, marins d'eaux douces et surtout de "bibines, pétards et pinard". Qu'on laisse tranquille la mer qui ne supporte plus les agressions de l'homme et qui se rebiffe ! Quel "garde-manger" ? Celui des "pêcheurs" de subventions et d'arnaque à la detaxe du carburant.
faite plutôt de la Réunion un sanctuaire et un observatoire des derniers grands poissons qui veulent bien nous honorer de leur présence ! Observons, regardons, admirons, faisons de cette chance une vrai découverte de ce que des "cerveaux malade" essaient de détruire ! Y-at-il eu un seul baigneur, plongeur, nageur, d'agressé ou de poursuivi ? Jamais. Arrêtez la provocation et la frayeur de tous! Apprenons de la nature.
Kikou, Posté
Les usagers de la mer !!! Ils portent bien leur nom ! Oui ils l'usent la mer ! Ou ils la laissent comme un kleenex usagé ! Les uns pour faire du fric en vendant leurs prises illicites et les autres pour leur petit plaisir personnel : on massacre tout !
Ce n'ai pas en tuant les requins que d'autres ne reviendront pas, la nature a horreur du vide.
Les attaques ne sont pas dûes à la reserve marine. Il y en a beaucoup plus dans l'ouest car il y a beaucoup plus de surfeurs ici qui passent la barrière de corail oùu qui font encore du surf aux heures indûes. Saint Leu est une ville de pêche et de surf, les responsables politiques de là-bas voient d'abord leur electorat avant les bien faits de la nature et les initiatives de bon sens !
Yves, Posté
Ainsi donc voici le comportement de ces soi disant amoureux de la mer : entrer de force dans les bâtiments et jeter des bouteilles sur les gendarmes : belle preuve d'esprit de tolérance.... Les requins n'ont qu'à bien se tenir avec de pareils exités...