Didier Dérand est arrivé à l'Ermitage :

Quatrième traversée réussie


Publié / Actualisé
Didier Dérand a réussi son pari ce dimanche 7 octobre 2012. Le délégué régional de la fondation Brigitte Bardot est arrivé à la ravine de l'Ermitage au bout de près de deux heures, "sans avoir vu un requin". Il avait pris le départ à la nage du sport de surf de Trois Bassins. Son objectif: prouver qu'en respectant les règles de sécurité, il n'y a pas de danger à nager avec les squales.
Didier Dérand a réussi son pari ce dimanche 7 octobre 2012. Le délégué régional de la fondation Brigitte Bardot est arrivé à la ravine de l'Ermitage au bout de près de deux heures, "sans avoir vu un requin". Il avait pris le départ à la nage du sport de surf de Trois Bassins. Son objectif: prouver qu'en respectant les règles de sécurité, il n'y a pas de danger à nager avec les squales.

C'est aux alentours de 11 heures 30 que Didier Dérand a fait son arrivée sur la plage de l’Ermitage, soit 1 heure 45 à peine après son départ du spot de surf de Trois Bassins. Une arrivée sans insulte et sans comité d’accueil de surfeurs. Ces derniers l’accusent, en effet, de provocation.

Sur la plage de l’Ermitage, le délégué régional de la fondation Brigitte Bardot a annoncé "ne pas avoir vu de requin", mais "quelques beaux poissons".

C'est la quatrième traversée, et dernière "pour le moment", qu'effectue le nageur dans le cadre de son opération visant à "rassurer la population réunionnaise, victime de psychose" suite aux trois attaques mortelles de requins sur des surfeurs au cours de ces derniers 18 mois.

Toutefois, il a précisé attendre la suite judiciaire de la suspension de l'arrêté préfectoral autorisant la pêche des requins dans le périmètre de la réserve naturelle marine, soulignant que d’autres ne sont pas à exclure, notamment à Manapany, Saint-Pierre ou Saint-Paul. "Nous aviserons dans un mois", a-t-il dit.

Pour rappel, Didier Dérand a déjà nagé entre Roches Noires et Boucan Canot, le long du littoral de Saint-Leu et entre l'Etang Salé et la Ravine des Sables. Ces parcours "à la poursuite du requin perdu" selon son expression, ont pour objectif de démontrer qu'en respectant les règles de sécurité,  malgré la présence de requins il n'y a pas de danger à nager le long des côtes Sud et Ouest de La Réunion.

www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Pfff!, Posté
Il faut saluer l'initiative de Monsieur Dérand et la persévérance avec laquelle il l'a conduite. La fondation Brigitte bardot n'est pas ma tasse de thé, mais la forme de résistance positive opposée par Dérand aux excés des caricatures de surfeurs et autre porte-parole autoproclamé, à l'insulte, à la brutalité, bref à l'inacceptable doit être soulignée.rnEt j'ajoute, à l'attention des Lovekill ( en commentaire plus bas) et des autres : le jour où nous constaterons que nous ne pouvons plus surfer parce que ce nous ne serions plus en sécurité, et bien nous ne surferons plus. C'est tout. rn
Lovekill, Posté
Donc les nouvelles règles de sécurités sont de faire du surf entouré par 5 plongeurs, 3 bateaux et 4 scooter des mers. lol
Surfeur d\'argent, Posté
Bravo Monsieur Derand, ce que vous faites est tout à votre honneur n'en déplaise aux grossiers personnages qui se prétendent surfeurs (je suis moi même surfeur et comme la majorité des autres vrai adeptes de ce sport, je dirais presque de cette philosophie, je n'ai rien à voir avec ces personnages). Bravo encore Monsieur Derand