Risque squale :

La Réserve marine embauche une défenderesse de la cause requin


Publié / Actualisé
La Réserve Marine de La Réunion qui a fort à faire avec la protection des lagons, entre autres zones sensibles, vient d'embaucher un "chef de projet du réseau sentinelles du récif". Une information communiquée sur la page faceBook dudit réseau Sentinelles le 31 mars 2014, à la veille du jour du poisson d'avril. Il apparaît que cette personnalité se nomme Myriam Dupuis et qu'elle est connue pour s'être notamment illustrée aux côtés de Sea Shepherd et Latitude 181, dans la défense et l'illustration de la cause "requins", suite aux drames qui ont endeuillé La Réunion.
La Réserve Marine de La Réunion qui a fort à faire avec la protection des lagons, entre autres zones sensibles, vient d'embaucher un "chef de projet du réseau sentinelles du récif". Une information communiquée sur la page faceBook dudit réseau Sentinelles le 31 mars 2014, à la veille du jour du poisson d'avril. Il apparaît que cette personnalité se nomme Myriam Dupuis et qu'elle est connue pour s'être notamment illustrée aux côtés de Sea Shepherd et Latitude 181, dans la défense et l'illustration de la cause "requins", suite aux drames qui ont endeuillé La Réunion.

Myriam Dupuis est Parisienne, engagée dans le militantisme pro-requin, en phase avec la Shark Alliance mais, selon son curriculum vitae dénuée de toute compétence en matière de biologie marine, exceptée par sa pratique de la plongée sous-marine. Cela n'a pas rebuté les décideurs de la Réserve qui l'ont préférée à quatre autres candidatures possiblement locales. 

Le choix d'une telle personnalité n'est pas sans susciter quelques interrogations et énervement, notamment du côté du Collectif pour le maintien des activités au coeur de La Réunion (CMAC) ou d'Océan Prévention Réunion qui relaie la réaction première du CMAC. En effet, le recrutement, pour un CDD (contrat à durée déterinée) de huit mois, d'une personne connue pour être la présidente de l’association Tendua et animatrice du blog Protection Requins, est perçue comme une cooptation partisane. Or le Groupement d'intérêt public - Réserve nationale marine de La Réunion (GIP-RNMR) est par nature au service du public.

Il doit donc être dénué, de près ou de loin, de tout positionnement politique ou partisan. Il est en effet financé par l'Etat (40%) et les collectivités, à savoir le Conseil régional (28%), le Conseil général (19%), la commune de Saint-Paul (5%), le TCO (5%), Saint-Leu (2,5%) et Trois Bassins (0,5%) à hauteur de plus d'un million d'euros par an. L'essentiel de cette somme - 655 000 euros en 2013 et environ 700 000 sur le budget 2014 -, va à la rémunération du personnel. Le GIP-RNMR doit être d'autant plus neutre dans le sens d'une approche service public, que son conseil d'administration est présidé par le Préfet de La Réunion, actuellement Jean-Luc Marx ou, par délégation, par Chantal Amboise sous-préfète de Saint-Paul ; la vice-présidence étant assurée par Fabienne Couapel-Sauret, pour la Région Réunion.

"Le braconnage de requins qui n’a pas cessé depuis 3 ans "

Or Myriam Dupuis, es qualité de présidente de l'association pour la protection de la biodiversité Tendua, ou en tant qu'animatrice du blog Protection Requins, montre une rude opposition à toutes les politiques de l'Etat ou de la Région Réunion visant à sécuriser les pratiques nautiques ou balnéaires aux dépens des squales, bouledogues et tigres…

Exemple de l'un des écrits de Myriam Dupuis en date du 15 mai 2013, s'agissant d'une action de la Région : "La Réunion : 250 000 euros pour décimer les requins ! La Vice-Présidente du Conseil régional de la Réunion a expliqué lors d’une interview donnée ce jour que la Région (donc les contribuables) s’apprêtait à débloquer 250 000 euros afin de mettre en oeuvre rapidement des mesures anti-requins. Elle base son argumentaire sur des avis scientifiques qui, selon ses propos, abondent dans le sens d’une population de requins en augmentation et dont l’agressivité croissante est confirmée. C’est une inpetie! On a l’impression que les propos des scientifiques sont tout simplement détournés et l’information manipulée. Ces déclarations n’ont aucune caution scientifique. Soit la Vice-Présidente répète des informations telles qu’on les lui a présentées, de façon erroné donc, soit elle est au courant et dans ce cas, c’est une autre affaire…"

Le 25 janvier 2014 Myriam Dupuis écrit de nouveau : "La Réunion, Cap Requins: déjà 3 requins morts / 3 sharks dead. Les premières prises ont eu lieu cette semaine : 2 requins tigres adultes ont tout de suite été tués pour le programme Ciguatera-2 : verrons-nous un jour la publication des résultats des analyses de toxicité aux métaux lourds et aux toxines qui concernent ces requins mais aussi d’autres poissons comme l’espadon, le thon, et les 17 autres espèces concernées? On l’espère mais ce ne serait pas une très bonne publicité pour la pêche locale… même si nous payons pour savoir (…) depuis le début de cette "crise", c’est probablement plus de 3 millions d’euros qui ont été engloutis sans présenter de solutions pérennes. En revanche, certains savent profiter de cette manne…. N’aurait-il pas été possible de résoudre la question du rejet des eaux sales avec un tel budget ? D’interdire le dépeçage de grands poissons dans les ports ? D’augmenter les contrôles afin de lutter contre le braconnage de requins qui n’a pas cessé depuis 3 ans : c’est-à-dire punir ceux qui ont pratiqué le chumming (mélange de sang et huile de poissons) et autres types de pêches, y compris dans la réserve, alors que c’était interdit par les autorités, pour attirer et tuer des requins, au détriment des risques qu’ils ont fait courir aux autres usagers de la mer comme les baigneurs et les surfeurs ?"

Deux exemples parmi tant d'autres… 

Myriam Dupuis est en relation suivie avec Sea Shepherd, Latitude 181, le réseau Shark Alliance… Elle se présente elle-même de cette façon sur le site de Tendua : "voyageuse et passionnée par la nature sauvage, je pratique la photo animalière terrestre et sous-marine. Je défends la cause de la biodiversité et j'anime des conférences à ce sujet  (…) je propose de développer des projets originaux, créant du lien entre biodiversité, entreprises et associations. Je fais des conférences sur la nature et j'anime un blog pour la protection des requins."

"Nous ne sommes pas des biologistes…"

Des requins, qu'elle présente comme suit : "Le requin n’attaque pas l’homme délibérément. Maigre consolation pour ceux qui en ont été victimes, me direz-vous. Mais ne renversons pas les rôles : ce sont bien les requins qui sont nos victimes, plus que nous ne sommes les leurs. Ils méritent d’être mieux connus, et protégés car l’homme a besoin des grands prédateurs : si ces derniers venaient à disparaître, il signerait alors son propre arrêt de mort. Ainsi est née cette envie de partager sur cet animal fabuleux. Merci de votre indulgence : nous ne sommes pas des biologistes."

Si les associations ont le droit de dire et de défendre à peu près tout et n'importe quoi, ce n'est pas le cas de la Réserve Marine. Comme le montre son curriculum vitae librement accessible en ligne, Myriam Dupuis n'est pas biologiste, ni océanologue, ni même scientifique. Son expérience tourne autour de la pratique de la langue russe, de l'aéronautique, de la programmation neuro-linguistique, sans oublier une expérience professionnelle récente d'un an et quelques mois acquise chez "Consequitur" pour : "Accompagner les équipes et dynamiser les parcours professionnels. Faire évoluer le modèle managérial grâce à la mise en place d'un leadership collaboratif via une immersion dans la nature".

Nous avons cherché à joindre la direction de la Réserve Marine pour obtenir quelque lumières sur les critères qui ont préludé à la sélection de la candidature de Myriam Dupuis. Il nous a été expliqué que la directrice attendait l'autorisation du préfet avant de nous parler.

Philippe Le Claire pour www.ipreunion.com

   

30 Commentaire(s)

Max, Posté
Une (supprimé pour insulte - webmaster ipreunion.com) de plus recrutée en Zorei !
Barbara Gence, Posté
Té Renarda ou la byen kozé, Martine Payet (pran sa pou toué é alé ropoz in pé
Renarda, Posté
Martine Payet kan ou crach en l'air y fini toujour par tomb' su out bou d'nez mé la ou fatig a nou ek zot lenmayage la tet
Requin, Posté
Moi je suis pour, c'est parce qu'on est zoreille qu'on est forcément incompétent !
Justin, Posté
La Martine Payet, la, elle est comme les poissons du lagon, elle manque d'oxygène…
Philippe Le Claire, Posté
Martine Payet, s'agissant de la Réserve et de Myriam Dupuis, les faits se suffisent à eux-mêmes et nous suivrons ce dossier, ne vous en déplaise. Quant à Jacques Tillier, il n'a jamais été un militant d'extrême droite, ni même très droitier, mais journaliste-photographe dans un journal alors considéré d'extrême droite, comme L'Humanité était d'extrême gauche, et aujourd'hui Le Monde, Le Nouvel Obs, Marianne, Libé… sont de gauche.
Aux grands penseurs et petits faiseurs, Posté
Eh les excités du commentaire, le fond du problème est de savoir ce qu'il va enfin être fait pour à la fois protéger notre lagon et sa faune, notre mer et sa faune, toute sa faune, protéger tous les usagers d de la mer, des pêcheurs aux baigneurs en passant par les surfeurs etc, protéger les entreprises dépendantes de ce secteur économique, c'est cela et uniquement cela qui est important.
Le reste n'est que débat stérile, voire dangereux, entre "croyant savoir", "yaka ifo", nombrilistes, piliers de camions bars et partisans de l'exclusion (les pires de toutes les catégories précédemment citées).
Ce n'est qu'en acceptant de discuter tous ensemble, sans s'accuser des pires choses, sans paranoïa et surtout sans exclusive et sans mépris que l'on arrivera à avancer vers des solutions.Ça vaut le coup d'essayer, vous ne croyez pas, vous tous les grands penseurs et petits faiseurs ?
Jeledit, depuis son mobile, Posté
Moi ca m'interesse ce genre d'article continuez comme ca
Allez ailleurs, Posté
Martine Payet, Philippe Le Claire... peut-être le début d'une grande histoire... Et si vous alliez la vivre ailleurs que sur forum, sincèrement vos rodomontades à l'une et à l'autre n'intéressent que vous
Alarun Dupuis pa lontan, Posté
Le copinage est récurrent a la réunion, mais je pensais pas que les scientifiques aussi profitaient du système. De toute façon c'est toujours pareil, on fait tourner les contrats sur les copains ou copines en l'espèce ici. Je crois que cette dame connais et a connu la réunion a travers la crise requin, c'était l'objet de sa venu ici. Surement des contactes avec Mr Sarano invité de la réserve il n'y a pas si longtemps. Le monde est vraiment petit surtout dans ce milieux. Je veux encore pour preuve les dénonciations récentes de la Région sur le Conseil Scientifique et ses manigances. Là zot la fé un l'errèr.
Martinebonbois, Posté
La Martine Payet la pa compris que té gainyé embauche un réunionnais ou une réunionnaise po encadre bann bénévole et faire de la saisie informatique ? Kan ta à la Myriam Dupuis i garde a elle si elle pro requin ou anti-humain à la limite, mé i krase La Réunion partout et y parle le gaspillage l'argent, et dek néna un gros contrat elle i sorte Paris po nir trapé. La moukate méme na point de fierté !!!!
Martine.payet à Ph. leclerc/2, Posté
Nous vivons en un territoire M. le clerc ou chacun a le droit de définir sa réunionité comme bon lui semble et en général selon son intêrét propre. J'imagine que les 60 % de journaliste non réunionnais possèdent tous plus ou moins des raisons recevables selon leurs propres grilles de jugement. Voilà un sujet d'une enquête que je vous suggère modestement de mener, en libre penseur mais avec tout le sérieux journalistique requis.
Mais vous voilà n'évoquant guère plus son origine pour la dame en question..passons donc sur cet aspect.
Vous qualifier de poubelles mes sources parce qu'elle émanent d'internet. Je vous approuve et ceci dit en passant je ne suis pas journaliste! Et la raison de ma déception tient bien en cela: vos sources émanent d'internet. Cette dame, sans doute passionnée de la vie géologique, a commis des commentaires sur des pages facebook ou réseaux similaires. Sans autre forme de procès que la récolte de ces commentaires -et sont-ils tous exhaustif, avez-vous bien tout lu de tout ce qu'elle pu écrire à titre personnel de ci de là?- la voilà fichée comme militante dure, intransigeante, d'un mouvement plantéraire, .... Pensez vous que cette méthode soit vraiment d'une éthique irréprochable? Il m'est arrivé d'écrire quelques commentaires pas très sympa contre le gouvernement...suis je définitivement fichée comme activiste potentielle incapable de faire preuve de mesure en une administration gouvernementale? Vous dites du bien de tillier. Soit. Mais voilà, il a été un militant très droitier engagé à minute , journal d'extrême droite. Puis-je récolter vos propos pour ensuite vous suspecter d'être vous-même un militant intransigeant d'une pensée extrémiste et populiste?
Qui fait les poubelles? Qui n'en aurait éthiquement pas le droit en tant que journaliste?
"Agence de presse". je note cette précision. Et fort bien un journaliste a le droit d'avoir une opinion et de s'engager. Je n'ai jamais prétendu le contraire. Cependant, lorsqu'il le fait, il doit le présenter comme tel. Sinon nous sommes à une réunion quelconque de militants, de colloque de comptoir de café, où, est induit en erreur les lecteurs. Içi: "la sécurité est bradée au bénéfice d'un animalisme d'autant plus irrationnel qu'il émane de groupes de pression internationaux peu respectables sur le plan philosophique et moral" Par exemple, relève d'un point de vue non argumenté, d'une approche partisanne élevée au rang de vérité définitive valable pour tous.
N'étant pas une lectrice "macanique", mon habitude à feuilleter numériquement imaz press va s'arrêter à votre oeuvre. Mais bonne continuation à vous, Monsieur.
Alarun Dupuis pa lontan, Posté
Le copinage est récurrent a la réunion, mais je pensais pas que les scientifiques aussi profitaient du système. De toute façon c'est toujours pareil, on fait tourner les contrats sur les copains ou copines en l'espèce ici. Je crois que cette dame connais et a connu la réunion a travers la crise requin, c'était l'objet de sa venu ici. Surement des contactes avec Mr Sarano invité de la réserve il n'y a pas si longtemps. Le monde est vraiment petit surtout dans ce milieux. Je veux encore pour preuve les dénonciations récentes de la Région sur le Conseil Scientifique et ses manigances. Là zot la fé un l'errèr.
Laurent, Posté
Vu l'état des poissons du lagon, on peut comprendre que le personnel ne soit pas qualifié....
Philippe Le Claire, Posté
Et non Martine Payet, je n'ai pas besoin de certificat de "réunionnicité" et je suis ne vous en déplaise un journaliste réunionnais, car c'est ici que j'ai appris mon métier, sur le tas, après des études littéraires. Et je n'ai pris la place de personne car pour débuter, j'ai travaillé gratuitement, avant d'être pigiste et ensuite de découvrir un peu toutes les spécialités de ce métier... La connaissance de La Réunion, des Réunionnais, de l'histoire et de la culture je l'ai acquise autant que faire se peut au jour le jour, avec curiosité et humilité, et je m'en suis très bien porté. Au-delà, la référence que vous citez, de cet ex-journaliste du Quotidien est partielle, déformée par l'auteur en question qui en sus de me diffamer a refusé de citer mon droit de réponse, bien planqué derrière son écran. J'espère un de ces jours le revoir entre quatre yeux. Libre à vous de faire les poubelles, mais au-delà, je n'ai rien à redire de M. Tillier, que je connais bien, qui est un ami et que rien ne vous autorise à traiter comme vous le faites sur la base de ragots. Je note que vos sources sont pour le moins douteuses et que cela ne vous empêche pas de respirer. Sur le net on trouve le meileur et le pire, l'ensemble de la connaissance aussi, ce qui ne dispense pas de recouper et de vérifier les informations. Ce que vous n'avez pas fait me concernant.
Pour en revenir à notre sujet, l'embauche ou plutôt la cooptation de Myriam Dupuis, aux dépens d'autres candidats plus qualifiés, notamment sur le plan scientifique, pose problème du fait de l'engagement militant de cette personne contre les politiques menées par les collectivités et l'Etat qui financent la Réserve, contre les Réunionnais dont la sécurité est bradée au bénéfice d'un animalisme d'autant plus irrationnel qu'il émane de groupes de pression internationaux peu respectables sur le plan philosophique et moral. La Réserve est un établissement public qui se doit de respecter une nécessaire neutralité dans ses choix, politiques et critères recrutements. En l'occurrence la Réserve a failli et doit rendre des comptes sur le sujet.
Enfin, Imaz Press n'est pas une agence de com ; mais une agence de presse, animée par des journalistes professionnels, qui sont libres dans leurs actes, et libres penseurs aussi ; non point des agents de communication ou des auteurs de compte-rendus mécaniques.
Martine Payet à Ph.Le claire, Posté
Merci de votre intervention instructive M. Philippe Le claire.
Instructive pour 3 raisons:
1. Vous nous déroulez un cv et déclarez ne pas avoir besoin "de diplôme de "réunionnicité". Lorsque l'on sait que plus de 60% des journalistes à la réunion ne sont pas réunionnais, c'est peut etre un sujet qu' il faudrait interroger avec rigueur et précisions. Ceci dit ce n'était pas mon propos que d'aborder ce sujet. Je ne faisais que vous retourner votre argument: pourquoi chercher une métro serait scandaleux içi et pas du tout lorsqu'il a fallu vous recrutez en 1982? La connaissance de la reunion, de son histoire, de ses us et coutumes etc..pour un journaliste devant rendre compte de la réunion aux réunionnais .n'était alors pas un pré-requis? Peut etre estimez vous avoir appris et obtenu vos diplômes en "réunionité"? Pourquoi refusez-vous que cette dame puisse bénéficier de ce cheminement dont vous avez vous bénéficié?
( le lien avec jacques Tillier provient d'une discussion soutenue que vous avez eue médiatiquement et tjrs accessible en ligne avec F. G , ex du quotidien qui affirmait que vous étiez venu à la réunion sous son aile. Vous ne le contestiez pas en votre réponse. Mais il est vrai que mes informations s'arrêtent là. Cependant, avouez que cela est plus conséquent comme source que des "recherches googles ou a travers des pages facebook"...).
2. Mais que cette dame soit métro n'est pas vraiment ce qui vous pose souci. Vos quelques années à la réunion ne vous as pas transformé en militant acharné de la préférence regionale exclusive. Ce qui pose probleme est qu'elle est "defenderesse de la "cause requin".
Cette présentation est réductrice et ne vise qu'à porter un discrédit sur cette personne. Là voilà classée définitivement dans les "promoteurs de la deep-ecology ou des idéologies qui sous couvert d'un néo-panthéisme à la crème d'anchois défendent un anti-humanisme qui sent le totalitarisme à plein nez. " rien que ça! A partir d'interventions sur facebook ou autres réseaux, vous voilà désormais fichée comme terroriste anti-humain. C'est beau le journalisme.
3. Je suis en effet un peu frustrée, M. Le claire. Voyez-vous , entre le jir et zinfos, à droite toute, témoignages, pcr, le quotidien ps libéral...j'osais esperé qu'imaz pouvait être cette agence de com, offrant à la réunion une approche si ce n'est neutre du moins sans activisme ni partisianisme sur les sujets de société ou autres à la réunion.
Votre réponse montre très clairement que nous avons quitté ces valeurs. Permettez moi d'en être déçue Et d'en tirer les conséquences sur la façon de juger à présent ce site.
Vous remerciant de votre intervention et en vous retournant votre cordiale salutation.
Takafat, Posté
Tête-en-bas, ou Antipodien c'est comme ou veut, au bout de ton doigt, il y a la lune, qui te dit qu'il n'y a pas de cas contraire et que si la Réserve avait fait son boulot normalement, sans donner dans le copinage-écolo, il n'y aurait pas eu d'article parce qu'il n'y aurait rien eu à dire, et toi tu n'aurais pas la tête en bas, eh ! Maintenant si tu veux du zournalisme gastéropode, ou de béseur d'paquet, y en a plein le ouaib et la presse politiquement correkte. Salam
Phoénix974, Posté
Té alé chier dont??Ici na pu rien kréol lé capab fait ou koué??Pou surveille la montagne..ban'nà mêm!!pou agarde la forêt..ban'nà mêm!!pou veille la mer..ban'nà mêm!!pou dirige volcan..ban'nà mêm!à la tête ban'd z'administrations..ban'nà mêm!!pou ambassadeur la Réunion..ban'nà mêm!!Et là okipe rekin..ban'nà mêm??En souhaitant k'1 jour ban'nà sora pas dans mon cabinet la kaz..
Tête-en-bas, Posté
Qu'aurait été le titre d'IP Réunion dans le cas contraire : "La réserve marine embauche une partisane de la chasse aux requins" ??? … ou alors : "La réserve marine embauche une professionnelle qui n'est ni pour, ni contre la chasse aux requins" ???
Je ne comprends pas votre titre : IP Réunion est-il journaliste factuel ou partissant pro chasse aux requins ?
Jean-Pierre Alban, Posté
C'est de votre faute Imaz Press, vous n'avez qu'à pas être poil à gratter et vous n'avez qu'à faire de la communication comme certains autres médias et personne ne s'en prendrait à vous. Cela dit je peux comprendre que vous soyez heureux de gratter là où ça peut déranger certains...
Rémy François, Posté
Bien dit M. Le Claire ! C'est quoi ces façons de faire ? C'est trop facile planqué derrière son ordinateur de s'en prendre à un journaliste qui ne fait que dénoncer une grosse bourde (et je suis poli) de la réserve marine !
Persée max, Posté
pour être chef de réseauc d'une sentinelle nature, il faut avoir un minimum de connaissance de terrain (histoire, langue et reconnu par les sentinelles eu même). Avec cette est arrivé sur l'Iles tout récent, je trouve bizard qu'avec tout ces handicaps dans une conjoncture écomique catastrophique que cette damme ai le poste.Personnellement je suis une sentinelle de la réserve à la recherche d'un emplois avec les compétence nécessaire, je n'ai pas vue l'annonce nulle part. Cette offre d'emplois aurait elle tourner uniquement en interne???? Après je comprend la solidarité qu'il peut y avoir entre les zorey pour favoriser l'un d'eux. Je suis juste déçus de ne pas avoir eu ma chance. un réunionnais qui a soupé de cette réserve bananière.
Dit nous, depuis son mobile, Posté
Bon ben je crois que Ipr - comme dirait les "camarades" du PCR -, sont à droite et a gauche et un peu au centre, mais moi cela me convient très bien, les écrits de Mahdia Benhamla ou Philippe leclaire et les autres prouvent la totale liberté de ce site d'infos. Continuez comme ça je vous regarde tout les jours de la métropole
Philippe Le Claire, Posté
Martine.Payet, pour ton information, j'ai "débarqué" à La Réunion en 1982, mes enfants sont nés à La Réunion, et je n'ai pas attendu Jacques Tillier pour être journaliste à La Réunion, où j'ai travaillé au JIR, au Réunionnais, à L'Echo (Groupe Quotidien), entre autres… Je n'ai pas besoin de diplôme de "réunionnicité". En tant qu'auteur de l'article en question, je ne vois pas ce qu'il y a de caricatural dans ce qui est écrit, dans le choix de la Réserve sur ce recrutement, par contre, il y a de quoi s'interroger. Pourquoi aller pêcher à Paris une militante de Protection Requins quand il y a à La Réunion nombre de personnes - qualifiées - pour occuper le poste qui lui a été octroyé ; qualifiées notamment sur le plan scientifique. La mission de la réserve porte sur la protection des milieux, l'information du public, et la vulgarisation scientifique. Myriam Dupuis, elle est une militante écologiste, engagée aux côtés de Sea Shepherd et d'autres associations de même nature qui viennent dire aux Réunionnais qu'ils doivent se laisser bouffer par les requins à proximité des plages familiales, et s'en féliciter qui plus est. Il y a eu bien trop de victimes dans cette affaire pour que des illuminés de l'écologisme viennent nous faire la morale à nos frais qui plus est - comme les missionnaires du temps des colonies.
L'environnement est une chose trop sérieuse pour être abandonnée à ceux qui s'auto-proclament ses seuls et uniques défenseurs.
La Réserve Marine est une structure utile, à condition qu'elle se consacre à sa véritable mission qui n'est ni politique ni messianique, et, les requins bouledogues et tigres ne sont ni des espèces en danger de disparition, ni des vaches sacrées. Alors, je ne sais pas ce qui anime tes frustrations ou ton énervement Martine, mais Imaz Press n'est pas une agence de communication dédié à la promotion de la deep-ecology ou des idéologies qui sous couvert d'un néo-panthéisme à la crème d'anchois défendent un anti-humanisme qui sent le totalitarisme à plein nez.
Cordialement, comme on dit…
Persée max, Posté
pour être chef de réseauc d'une sentinelle nature, il faut avoir un minimum de connaissance de terrain (histoire, langue et reconnu par les sentinelles eu même). Avec cette est arrivé sur l'Iles tout récent, je trouve bizard qu'avec tout ces handicaps dans une conjoncture écomique catastrophique que cette damme ai le poste.Personnellement je suis une sentinelle de la réserve à la recherche d'un emplois avec les compétence nécessaire, je n'ai pas vue l'annonce nulle part. Cette offre d'emplois aurait elle tourner uniquement en interne???? Après je comprend la solidarité qu'il peut y avoir entre les zorey pour favoriser l'un d'eux. Je suis juste déçus de ne pas avoir eu ma chance. un réunionnais qui a soupé de cette réserve bananière.
Martine.payet, Posté
Merci Mulder de tes leçons....très éclairants pour quelqu'un qui dit vouloir defendre les réunionnais le ton que tu emploies...
Mais là n'est pas le sujet et tu devrais apprendre à lire: ta charge anti ceci et anti cela, caricatural à souhait , on le connait par coeur et ce n'est pas ce genre d'attitude qui nous a déjà fait beaucoup de mal qui nous aidera.
L'élément nouveau est que Imaz puisse reprendre à son compte tes arguments partisans et dénués de tout esprit critique. Clairement il s'agit de faire le buzz et d'entretenir un conflit puéril autour des gentils et des méchants. Cela est d'autant plus ridicule qu'il est écrit sous la plume d'un nouveau journaliste qui a débarqué à la réunion à l'appel de jacques tillier... Il n'y avait pas de journalistes réunionnais disponibles, viables?
Mulder, Posté
Martine, vous n'avez pas tout compris on dirait ! Myriam Dupuis, les Sea Shepherd, Latitude 181 et beaucoup d'autres dans le genre placent sur même plan la vie d'un homme et celle d'un requin bouledogue ou tigre, méprisant la vie des premiers nécessaires martyrs de leur cause, de leur écologisme qui n'est qu'une version fanatique d'un nécessaire souci pour le respect de l'environnement et des milieux. Ce n'est pas Imaz qui est responsable du recrutement de cette bobo parisienne qui va venir apprendre, moyennant finance, leur lagon aux bénévoles réunionnais. Alors, oui, elle a le tort de ne pas connaître ce milieu, le tort de ne pas être scientifique et le tort d'être partisane, sans oublier le tort, mais cette fois pour les décideurs de la Réserve d'embaucher à Paris une personne qui ne présente aucune compétence particulière quand beaucoup de Réunionnais - quelle que soit leurs origines - seraient eux capables et compétents. Enfin Martine Payet, si tel est ton nom, il n'st pas interdit d'apprendre à lire… Bien à toi.
Martine payet, Posté
Un oubli: puisqu'imaz semble tomber dans les travers d'un journalisme de ladilafé et de la chasse aux sorcières sur la base de dénonciation de "sentinelle" et de quelques recherches googles....

Pourrions-nous attendre quelques articles de fond aussi brillant sur sur ce nouveau journaliste, Phillipe Le claire?
On nous dit qu'il nous est envoyé par Jacques Tillier, l'ex grand oracle de minute, l'ex pourfendeur populiste du jir années 80 et ex-raté du journaliste français..Est-ce réel? N'y aurait-il pas eu des journalistes réunionnais moins pro cause populo pour un site qui se veut sérieux comme imaz?
Martine payet, Posté
Imaz : defenseur de la cause des tueurs de requins?
Mon titre aurait autant de valeur que la votre. Mais je ne suis qu'une commentatrice, vous censé être un média régional d'importance....
Ainsi il y aurait une "cause requin", on prendrait fait et cause pour le requin....et contre qui?
Que des personnes soit pour plus de chasse directe du requin censé "nettoyer" la mer et d'autres pour des solutions durables permettant activités humaines et respect de l'environnement côtiers réunionnais....c'est un fait. Cela ne fait pas de ces derniers des partisans d'une" cause requins". Les premiers seraient quoj alors selon votre logique: des "défenseurs du massacre requins?"

Ainsi l'embauche de cette dame ne serait pas condamnable parce qu'elle favorise la préférence métropolitaine...mais parce qu'elle n'a pas une position pro-tuerie!

Imaz serait donc pro "cause métro" et pro "massacre requins". Super! le journalisme à ce niveau d'ineptie ne cherchant que le buzz...
Mulder, Posté
Une réserve pour la faune marine, ou pour les activistes écolo-bobos en quête de sinécures ?
Un moyen de faire financer par la Région et les collectivités un militantisme politique opposé à leurs actions de sécurisation des zones de baignade et de loisirs nautiques ?
N'y aurait-il pas quelque part, entre préférence régionale ou de syndrome de la goyave de France, une petite place pour la Raison et les compétences ?
La réserve est utile, l'écologisme ne l'est pas, car c'est une idéologie doublée d'une niche politique qui vit aux dépens de la société, à l'instar des Duflot, Placé, Joly et compagnie…
OK pour le souci de préserver la faune marine, les récifs coraliens et la qualité du littoral car c'est une façon de nous préserver un avenir, mais les "écolos" ne sont pas une espèce à protéger…