Décision du préfet :

La pêche aux requins désormais interdite sur les côtes réunionnaises


Publié / Actualisé
Le préfet a décidé de retirer l'autorisation de pêche au requin, via un arrêté publié ce mardi 5 octobre 2021, indiquent nos confrères de Clicanoo. Ce mercredi, des associations étaient attendues devant le tribunal administratif pour réclamer la suspension de l'ancien arrêté, mais la préfecture a finalement pris sa décision avant. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le préfet a décidé de retirer l'autorisation de pêche au requin, via un arrêté publié ce mardi 5 octobre 2021, indiquent nos confrères de Clicanoo. Ce mercredi, des associations étaient attendues devant le tribunal administratif pour réclamer la suspension de l'ancien arrêté, mais la préfecture a finalement pris sa décision avant. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

L'arrêté a été retiré, indique le préfet dans le nouvel arrêté publié ce mardi, en réponse au recours formé le 21 septembre 2021 par l'association Sea Sheperd. Une décision qui s'appuie sur le fait que "les opérations ciblées de prélèvements de requins autorisées (...) sont susceptibles d'avoir une incidence sur l'environnement nécessitant la participation du public en application de l'article L 120-1 du code de l'environnement précité", peut-on lire dans l'arrêté du 5 octobre.

Le collectif d'association était justement attendu au tribunal administratif pour réclamer la fin des "croisades" contre les requins. Une audience était prévue ce mercredi 6 octobre. Le tribunal administratif devait se pencher sur une demande de référé suspension contre l'arrêté préfectoral autorisant la pêche aux requins. Ce référé a été déposé par le Collectif Requins qui dénonce une "guerilla" du Centre sécurité requin (CSR) contre les requins-tigres et bouledogues dans le sanctuaire de la Réserve marine.

Le Collectif requin, soutenu par des associations telles que Longitude 181, Sea Shepherd, Vice Océane et Taille Vent, voulait purement et simplement l’arrêt de la pêche aux requins. Cette mesure avait été engagée en plein cœur de la crise requin.

Dans ce combat pour sécuriser les eaux réunionnaises, un centre d’appui pour la réduction du risque requin (CRA) avait été créé en 2016 pour chercher des solutions à cette crise, notamment en engageant des actions de prélèvement de squales. Ce dernier est devenu le centre sécurité requin en 2019, avec des missions similaires.

C’est ce CSR qui est aujourd’hui la cible du Collectif requins qui l’accusait alors de "traquer sans pitié" les requins dans la zone qualifiée de "sanctuaire" de la réserve marine. Selon le Collectif, la pêche est "formellement interdite" dans cette zone "essentielle pour le maintien et la restauration de la biodiversité".

Le Collectif dénonce même une accélération des prélèvements cette année. "Les dernières données du CSR en date du 20 juin 2021 font état de 48 requins bouledogues et 221 requins-tigres capturés", souligne le Collectif. La préfecture n'aura finalement pas attendu l'audience au tribunal prévue ce mercredi.

Pour rappel, suite à une saisine de l’ancien maire de Saint-Leu, Thierry Robert, le tribunal administratif avait, dans une décision en date du 19 juillet 2013, sommé le préfet de La Réunion de prendre les mesures nécessaires "pour tenter de mettre fin ou, à défaut, de prévenir le plus efficacement possible le risque caractérisé et imminent résultant des attaques de requins".

Dans la foulée, quatre ministres avaient publié un communiqué "donnant mandat au préfet de La Réunion de mettre en œuvre sans délai le plan renforcé et durable de prévention du risque requin", intégrant notamment ces mesures de prélèvements.

Lire aussi : Le gouvernement lance le plan renforcé risque requin à La Réunion

www.ipreunion.com / [email protected]

   

3 Commentaire(s)

Antipode, Posté
Bravo, une décision salutaire qui sera je l'espère définitive ; La Réunion est le 3ème endroit au monde parmi les 10 premiers où la biodiversité est le plus exterminée !https://climate.selectra.com/fr/empreinte-carbone/pays-pollueurshttps://data.footprintnetwork.org/'_ga=2.31071158.881503270.1600433607-198167391.1600346809#/
John , Posté
La Réunion aux réunionnais l'esclave c'est fini
Dom, Posté
Il était temps après qu'on a appris que l'espèce est menacée.