L'association lutte contre le harcèlement et les abus sexuels dans le sport :

Le Colosse aux pieds d'argile déploie une antenne à La Réunion


Publié / Actualisé
L'association Colosse aux pieds d'argile a officialisé l'ouverture d'une nouvelle antenne à La Réunion ce mercredi 2 décembre à la Maison régionale des sports Saint-Denis. Avec l'ancien handballeur Christophe Coindevel en tant qu'intervenant, elle entend sensibiliser les enfants et les éducateurs réunionnais sur les violences sexuelles dans le milieu sportif. Plusieurs interventions au sein des écoles et des clubs péi vont ainsi être mises en place dans les mois à venir (Photo : vl/www.ipreunion.com)
L'association Colosse aux pieds d'argile a officialisé l'ouverture d'une nouvelle antenne à La Réunion ce mercredi 2 décembre à la Maison régionale des sports Saint-Denis. Avec l'ancien handballeur Christophe Coindevel en tant qu'intervenant, elle entend sensibiliser les enfants et les éducateurs réunionnais sur les violences sexuelles dans le milieu sportif. Plusieurs interventions au sein des écoles et des clubs péi vont ainsi être mises en place dans les mois à venir (Photo : vl/www.ipreunion.com)

Il est bien souvent difficile de se confier sur ses problèmes dans le milieu sportif. Entre les sentiments de honte ou de peur des victimes et l'opacité des clubs ne voulant pas ternir leur image, le silence et le déni sont malencontreusement de vigueur dans la majorité des cas. L'association Colosse aux pieds d'argile est heureusement là pour les aider à libérer leur parole et les accompagner.

Née en 2013 sous l'impulsion de Sébastien Boueilh, l’association a pour missions la sensibilisation aux risques de violences sexuelles, de bizutage et de harcèlement, mais également la formation des professionnels encadrant les enfants ainsi que l’accompagnement et l’aide aux victimes. Ancien rugbyman, Sébastien Boueilh avait eu le courage à l'époque de témoigner publiquement sur son cas. Victime de viols durant son adolescence, sa volonté était alors de créer une association pour combattre la pédocriminalité dans le sport. Il en est aujourd'hui le directeur-fondateur.

- Christophe Coindevel en intervenant officiel -

En mai 2019 et mars 2020, Sébastien Boueilh s'était déjà rendu à La Réunion pour partager son histoire dans les écoles et certains clubs péi. Lors de chacune de ses visites, plusieurs enfants venaient le voir après ses interventions et se confiaient sur les abus sexuels qu'ils vivaient. Conscient qu'il fallait agir, il s'est par la suite rapproché de Christophe Coindevel, ancien handballeur professionnel réunionnais, pour lui soumettre l'idée d'implanter Colosse aux pieds d'argile à La Réunion.

Grâce au soutien de la Direction de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DJSCS), les pieds d'argile du colosse foulent désormais le sol de l'île, qui possède depuis septembre une antenne sur son territoire. Christophe Coindevel est son intervenant. Officialisée ce mardi 2 décembre, son ouverture fut symbolisée par la signature d'une convention de mise à disposition d'un local pour une somme symbolique de 50 euros entre ce dernier et Monique Cathala, présidente du Comité régional olympique et sportif (CROS). L'association a ainsi un bureau situé à la Maison régionale des sports.

"On sait que les violences sexuelles dans le milieu sportif sont un sujet tabou ici à La Réunion", avoue Christophe Coindevel. "Notre volonté est donc de libérer la paroles des jeunes victimes et pour cela nous allons prochainement intervenir dans les écoles, mais aussi les ligues et les comités sportifs de l'île pour leur signaler notre présence et leur dire que nous sommes là pour les écouter et former leurs éducateurs."

- Formation des éducateurs sportifs -

Un partenariat avec la ville de La Possession est d'ores et déjà mené par l'association. Elle va ainsi intervenir auprès des clubs possessionnais pour former leurs éducateurs sur le comportement à avoir avec les jeunes qu'ils encadrent. "Nous allons apprendre aux éducateurs à avoir de bons réflexes avec les enfants afin qu'ils améliorent leur écoute auprès d'eux. Des gestes simples vont aussi leur être recommandé, comme par exemple ne pas s'entretenir individuellement avec eux en les prenant à part, ne pas communiquer avec eux directement sur les réseaux sociaux. Cela peut paraître tout bête, mais changer ces habitudes peut parfois éviter certains quiproquos", explique Christophe Coindevel.

Administratrice de Colosse aux pieds d'argile, Isabelle Chaussalet Pitarch va accompagner Christophe Coindevel dans les futures actions mises en place sur le territoire réunionnais. Victime d'abus sexuels il y a près de trente ans, elle espère que les "portes vont s'ouvrir un peu plus" et que la parole des victimes réunionnaises va pouvoir rapidement se libérer. "Si une telle association avait été présente pour moi à l'époque, j'aurais parlé bien plus vite", confie-t-elle.

Alors que les interventions de l'association devraient débuter au début de l'année 2021, les victimes qui souhaiteraient bénéficier de l'aide de l'association peuvent dès lors la contacter par téléphone au 07.88.25.62.50. Elles seront alors directement mises en relation avec Sébastien Boueilh qui, pleinement investi, sera à leur écoute. "Pour l'instant, nous ne sommes que deux avec Christophe Coindevel pour déployer l'action de l'association sur le territoire, mais d'autres personnes vont se joindre à nous prochainement, notamment des avocats, pour prendre en charge du mieux possible les enfants", indique Isabelle Chaussalet Pitarch.

vl/www.ipreunion.com / [email protected]

   

2 Commentaire(s)

Le Bureau du CROS, Posté
une précision : la Présidente du CROS n'a pas signé un bail de location avec l'association, mais bien une convention de mise à disposition d'un local pour une somme symbolique de 50 â"¬.
Alain, Posté
Belle initiative! Précisons quand même que le "loyer" encaissé par le CROS est de 50â"¬ toutes charges comprises. "Participation symbolique" me semble plus à propos que "loyer", et c'est bien normal!