55 millions d'euros pour l'année à venir :

Saint-Denis : "la ville s'engage pour 2021"


Publié / Actualisé
La maire de Saint-Denis, Ericka Bareigts, a présenté ce vendredi 11 décembre 2020 le budget de la mairie de Saint-Denis pour l'année 2021. 55 millions d'euros seront débloqués pour financer des projets à caractère majoritairement social, avec une hausse importante du budget associatif. Pas d'augmentation du taux d'imposition prévue non plus pour les Dionysiens. (photo d'illustration rb / www.ipreunion.com )
La maire de Saint-Denis, Ericka Bareigts, a présenté ce vendredi 11 décembre 2020 le budget de la mairie de Saint-Denis pour l'année 2021. 55 millions d'euros seront débloqués pour financer des projets à caractère majoritairement social, avec une hausse importante du budget associatif. Pas d'augmentation du taux d'imposition prévue non plus pour les Dionysiens. (photo d'illustration rb / www.ipreunion.com )

La gratuité du bus pour tous les jeunes de 6 à 20 ans au lieu de 18 à présent, voilà l’une des mesures phares présentées par la mairie de Saint-Denis dès janvier 2021. L’objectif de ce qui était initialement un engagement de campagne est de permettre aux jeunes "d’aller à la rencontre de l’autre" et ainsi favoriser "l’insertion professionnelle, scolaire ou encore l’engagement associatif" selon Ericka Bareigts. Plus de six millions d’euros de ce budget annuel seront également consacré à l’éducation qui est l’une des priorités de la nouvelle équipe municipale.

En tout, c’est 55 millions d’euros que la mairie de Saint-Denis va engager pour l’année à venir afin de réaliser des projets allant des travaux de voiries, à la réhabilitation des LTS (logement très social) en passant par la création de résidence d’artistes pour développer le secteur culturel. L’objectif de la maire récemment élue et de son équipe est clair : "permettre à chaque Dionysien de devenir un acteur de sa ville". Ainsi, en 2021, c’est 75% des projets municipaux qui seront lancés. Pour autant, Ericka Bareigts le souligne : "il n’y aura pas d’augmentation du taux d’imposition pour les habitants".

Parmi les ambitions de l’équipe municipale, mettre en place des politiques publiques ambitieuses au niveau social, avec notamment le développement des clubs séniors : 44 sont déjà formés, à terme la mairie voudrait doubler l’effectif. Le but serait des permettre aux gramoune de rester actifs en leur permettant de participer à des activités sportives ou culturelles.

Prévu aussi, la rénovation et la création d’infrastructures sportives notamment le stade jean Ivoula et le futur stade du Chaudron. La mairie s’engage également à soutenir le secteur économique : "17 commerçants de la rue Maréchal Leclerc seront accompagnés pour refaire leur devanture et leur vitrine" précise la maire de la ville.

Les enveloppes les plus importantes porteront sur les projets de réhabilitation des quartiers prioritaires (Vauban, Bouvet, Bas Maréchal Leclerc, Saint-Jacques et Butor, Patate à Durand et Champ Fleuri), à travers le début de projet de renouvellement urbain nord est, ainsi que le projet d’aménagement de l’entrée ouest de la ville.

Ericka Bareigts se dit "fière de ce budget qui n’était pas si facile à mettre en place" et pour lequel "on a dû déplacer des curseurs et se réajuster pour faire ce que l’on voulait vraiment".

vc/www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !