Pour favoriser la pratique du sport chez les jeunes :

Saint-Denis : la commune s'associe avec la ligue réunionnaise de football


Publié / Actualisé
La ville de Saint-Denis a signé une charte d'intention avec la ligue réunionnaise de football (LRF) ce jeudi 11 février 2021. La maire Ericka Bareigts et Yves Ethèves, président de la LRF, s'associent pour "faire du sport un outil d'émancipation chez les jeunes". A travers cette charte, la commune souhaite inciter à la pratique du sport chez les jeunes, qui "est vecteur de cohésion sociale, de santé, et de valeur" a déclaré la maire (Photo as/www.ipreunion.com)
La ville de Saint-Denis a signé une charte d'intention avec la ligue réunionnaise de football (LRF) ce jeudi 11 février 2021. La maire Ericka Bareigts et Yves Ethèves, président de la LRF, s'associent pour "faire du sport un outil d'émancipation chez les jeunes". A travers cette charte, la commune souhaite inciter à la pratique du sport chez les jeunes, qui "est vecteur de cohésion sociale, de santé, et de valeur" a déclaré la maire (Photo as/www.ipreunion.com)

3.900 personnes sont licenciées à Saint-Denis, dont 300 femmes. 27 clubs de football et 23 stades sont présents sur la commune. "A travers la signature de cette lettre d'intention, notre volonté est d'inciter à une pratique sportive plus régulière, pour favoriser l'épanouissement des filles comme des garçons dès leur plus jeune âge" a indiqué Ericka Bareigts. Dans le contexte de crise sanitaire, elle souhaite par ailleurs apporter de la cohésion sociale à travers la pratique du football. Regardez :

Yves Ethève, a indiqué de son côté que "particper à l'élaboration des politiques communales de football constitue l'un des 11 axes de développement de la ligue". Il souhaite que la ligue devienne le lien entre la fédération nationale de football et la commune de Saint-Denis, afin de participer à la rénovation des équipements sportifs dionysiens.

La mairie souhaite aussi inciter les femmes à pratiquer le football, un sport historiquement masculin. Pour cela, Ericka Bareigts considère que l'éducation commence dès le plus jeune âge, quand les enfants considèrent que "l'égalité entre les filles et les garçons est naturelle". Regardez :

 

Après la signature de cette lettre d'intention, la ligue et la commune s'entretiendront avec les différents clubs de la ville pour "travailler ensemble à l'élaboration d'une collaboration efficace". Un comité opérationnel sera créé prochainement.

as / www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !