Lutte contre l'illettrisme :

Saint-Denis : la lecture et la culture, un "patrimoine accessible à tous"


Publié / Actualisé
En complément des ateliers et des médiations culturelles proposées ce week-end du 18 et 19 septembre 2021, le Réseau de lecture Publique dionysien, renouvelle son offre dans des formats inédits, et ce depuis le tout début de la crise sanitaire. La commune rappelle que 200.000 euros ont été consacrés à l'acquisition de nouveaux titres sur les 60 000 ouvrages qui paraissent en France chaque année et que 260.000 prêts de livres ont été enregistrés en 2020. Nous publions le communiqué ci-dessous (Photo d'illustration AFP)
En complément des ateliers et des médiations culturelles proposées ce week-end du 18 et 19 septembre 2021, le Réseau de lecture Publique dionysien, renouvelle son offre dans des formats inédits, et ce depuis le tout début de la crise sanitaire. La commune rappelle que 200.000 euros ont été consacrés à l'acquisition de nouveaux titres sur les 60 000 ouvrages qui paraissent en France chaque année et que 260.000 prêts de livres ont été enregistrés en 2020. Nous publions le communiqué ci-dessous (Photo d'illustration AFP)

Saint-Denis défend avec ardeur la promotion de la lecture dans les lieux culturels mis à disposition du public et multiplie les actions dans les écoles pour lutter contre l’illettrisme, dès le plus jeune âge. La Ville maintient l’accès à la lecture pour tous en prolongeant les services innovants développés avec agilité par les équipes municipales durant le confinement, malgré un contexte sanitaire toujours à risque et une myriade de protocoles sanitaires imposés. La dynamique du réseau de lecture publique dionysien demeure engagée.

Structuré autour de la Médiathèque François Mitterrand ouverte 7/7j, en nocturne, et dotée d’un service d’impression 3D gratuit, le réseau de lecture publique s’articule sur cinq bibliothèques de quartier - La Bretagne, Chaudron, Bois-de-Nèfles, La Montagne et Bas de La Rivière – une offre complétée par deux bibliothèques intercommunales à La Source et au Moufia. Soit huit lieux d’accès à la lecture et à la culture sur l’ensemble du territoire. Dans les Hauts, deux bibliothèques nomades, les médiabus, circulent au plus près des populations.

Pour Michel Ethève, responsable du réseau de lecture publique de Saint-Denis : " Notre priorité : faire lire les gens ! Depuis le début de la crise sanitaire, le réseau de lecture publique s'est adapté pour garantir l’accès à son offre aux lecteurs et aux familles. Nous avons imaginé de nouveaux formats culturels pour maintenir les animations. Lors des restrictions les plus sévères, lorsque toutes les salles étaient fermées, le réseau a été le seul établissement ouvert avec la programmation des spectacles égoïstes, un artiste en tête à tête avec un spectateur.trice. Ce sont plus de 50 spectacles, qui ont ainsi été proposés. "

- Des services inédits pour un accès en continu à la lecture et au patrimoine -

Une e-bibliothèque de 38 000 titres accessible en deux clics de chez soi. Depuis le premier confinement, un dispositif de pré- inscription en ligne a été mis en place afin que les lecteurs puissent accéder à distance à la bibliothèque numérique. Les inscriptions ont augmenté de 1000% pendant cette période. Pour toujours plus de proximité, un service de Chat a été développé afin que les bibliothécaires puissent répondre sur le site en ligne en direct, sur certains créneaux, aux questions que se posent les usagers.

Une offre de presse en ligne. Développée pour permettre aux lecteurs de retrouver les titres auxquels ils accédaient dans les établissements, ce service met à disposition près d’une centaine de titres. Une offre d’autoformation gratuite est également proposée pour compléter le service.

Les livres en click - collect pour lecteurs pressés. À la fin du premier confinement, le dispositif Kliké Trapé a été lancé. Il s’agit d’un service drive pour les ouvrages. Les lecteurs peuvent ainsi adresser à la médiathèque leurs listes d’emprunts d’ouvrages, commandes préparées par les équipes. Un service pratique qui facilite la vie en évitant de faire la queue, d’autant plus utile pendant les périodes de restrictions de jauge imposées. Une centaine de lecteurs y a recours régulièrement.

- Sensibilisation à la lecture -

Le réseau a ouvert aux citoyens la possibilité de commander et choisir des ouvrages à travers les groupes des sé-lecteurs ; une manière d’impliquer davantage les usagers. Dans les écoles, le projet " Silence, on lit " est une réussite. En généralisant la lecture sur la pause méridienne, les enfants se voient offrir des livres neufs et s’ouvrent à la lecture. Effet positif immédiat, la réduction du volume sonore dans les cours d’école.

Chiffres clés :

• 200 000 euros consacrés à l’acquisition de nouveaux titres sur les 60 000 ouvrages qui paraissent en France chaque année 38 000 Titres toutes thématiques confondues
• 90 Titres de périodiques (journaux, magazines) accessibles via l’offre de presse en ligne
• 260 000 Prêts de livres enregistrés en 2020
• 25 000 lectrices et lecteurs inscrits en 2020
• 46 heures d’ouverture hebdomadaire moyenne de la Médiathèque versus une moyenne nationale de 19 heures.
• 1 service de scan et d’impression 3D gratuit à la Médiathèque

   

1 Commentaire(s)

Claudinr, Posté
Comment pouvez-vous faire lire des personnes illustrées ' Apprendre à parler le français le plus élémentaire ce qui n'est pas le cas surtout dans les Administrations représentant L'ÉTAT.Je ne comprends pas votre méthode.