La Région Réunion célèbre l'anniversaire :

Il y a 12 ans le maloya était classé au patrimoine culturel immatériel de l'Humanité


Publié / Actualisé
La Région Réunion commémore, du 27 septembre au 5 octobre 2021, le 12ème anniversaire du classement du maloya au patrimoine culturel immatériel de l'Humanité. "Il s'agit d'un moment important et historique pour le peuple réunionnais" commente la collectivité régionale. L'évènement se déroulera au musée Stella Matutina (Saint-Leu)
La Région Réunion commémore, du 27 septembre au 5 octobre 2021, le 12ème anniversaire du classement du maloya au patrimoine culturel immatériel de l'Humanité. "Il s'agit d'un moment important et historique pour le peuple réunionnais" commente la collectivité régionale. L'évènement se déroulera au musée Stella Matutina (Saint-Leu)

"Il s’agit d’un moment important et historique pour le peuple réunionnais. Le maloya désigne à la fois une musique, un chant, et une danse propre à La Réunion. Hérité des esclaves venus d'Afrique de l'Est ou de Madagascar, il est à l’origine réservé à des cérémonies animistes invoquant l’esprit des ancêtres." souligne la Régin Réunion

Entre les mains des esclaves puis des engagés essentiellement d'origine indienne, le maloya devient un moyen d’expression de leur résistance et de leurs sentiments. De la
souffrance à la résistance, de l’espoir à la joie, le Maloya a véhiculé leurs complaintes. Cette musique qui s’est créolisée avec le temps pour devenir un facteur d’identité
réunionnaise aura été longtemps marginalisée voire parfois interdite et réprimée par les autorités qui la jugeaient subversive.

Vecteur de revendications politiques pendant les années 50-80, le maloya est devenu aujourd'hui l'expression majeure, sur le plan culturel et musical, de l'identité réunionnaise. "Le maloya nous réconcilie avec notre histoire. N’oublions pas toutes celles et ceux qui se sont battus pour qu’il ne s’éteigne pas : nos historiens, nos artistes, nos zarboutan, nos associations…" note la Région Réunion.

C’est aussi l’occasion de rendre un bel hommageaux artistes disparus. Notre maloya force le respect et façonne l’identité réunionnaise. Il symbolise les valeurs de résistance, de fraternité, de solidarité, de partage, de tolérance, de vivre-ensemble.

Demandez le programme

• 30 septembre et 1er octobre pour les écoles primaires, interventions dans de nombreuses écoles du premier degré et des lycées ; restitution de l’étude sur le maloya
lancée par la collectivité régionale.
• samedi 2 octobre l’organisation d’une grande journée maloya, toujours au musée Stella Matutina avec des expositions sur l’histoire du maloya, des ateliers, des spectacles…

www.ipreunion.com / [email protected]
 

   

1 Commentaire(s)

Pour info, Posté
Dans un commune de l'Est un maire qui est reste longtemps au pouvoir n'a pas beaucoup aimé le maloya. De la à dire qu'il n'en voulait pas sur sa commune. Heureusement il n'est plus maire.