Consultation publique :

La Région élabore son plan de prévention du bruit dans l'environnement


Publié / Actualisé
La population est appelée à donner son avis sur la 3ème échéance du plan Prévention du Bruit dans l'Environnement de la Région. Cette consultation publique a lieu du 1er décembre 2021 au 31 janvier 2022. Nous publions ici le communiqué de la Région (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
La population est appelée à donner son avis sur la 3ème échéance du plan Prévention du Bruit dans l'Environnement de la Région. Cette consultation publique a lieu du 1er décembre 2021 au 31 janvier 2022. Nous publions ici le communiqué de la Région (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Dans le cadre de la directive européenne 2002/49/CE du Parlement Européen et du Conseil du 25 juin 2002, relative à l’évaluation et à la gestion du bruit dans l’environnement, l’État s’est vu confier la réalisation des cartes de bruit stratégiques (CBS) pour les grandes infrastructures de transports terrestres et aériens, et des plans de prévention du bruit dans l’environnement (PPBE) des grandes infrastructures routières, ferroviaires et aéroportuaires relevant de sa compétence (réseau routier national concédé et non concédé, réseau ferré et grands aérodromes).

Le plan de prévention du bruit dans l'environnement, a été élaboré par la Région Réunion et porte sur les routes du réseau routier national dont le trafic dépasse 8.200 véhicules/jour (seuil fixé par les 2ème et 3ème échéances de la directive européenne).

Les plans de prévention du bruit dans l’environnement visent à prévenir les effets du bruit, à réduire si besoin, les niveaux d’exposition au bruit, ainsi qu’à protéger, s’il y a lieu, les zones calmes (espaces extérieurs remarquables par leur faible exposition au bruit).

Le plan comprend :

- un rapport de diagnostic constitué d’une part d’une description des infrastructures concernées et d’autre part d’une synthèse des résultats des cartes de bruit ou des études de détermination des Points Noirs du Bruit ;
- s’il y a lieu les critères de détermination et la localisation des zones calmes ;
- les objectifs de réduction du bruit dans les zones exposées à un bruit dépassant certaines limites ;
- les mesures visant à prévenir ou réduire le bruit arrêtées au cours des dix années précédentes et celles prévues pour les cinq années à venir par les autorités compétentes et les gestionnaires des infrastructures ;
- si elles sont disponibles, les échéances prévues pour la mise en oeuvre des mesures recensées ;
- les motifs ayant présidé au choix des mesures retenues : hiérarchisation et financement ;
- une estimation de la diminution du nombre de personnes exposées au bruit ;
- un résumé non technique.

La population peut donner son avis en ligne ou à l’Hôtel de Région et aux antennes Ouest, Est, et Sud de la Région sous réserve, du lundi au jeudi de 8h à 16h,  le vendredi de 8h à 15h.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

3 Commentaire(s)

ORL, Posté
Y en a qui a 40 ans seront sourds. Continuez à écouter la musique à fond.
Tijac, Posté
Sympa l'article .... les imbéciles , pour rester poli, qui confondent leurs voitures avec une discothèque, ou ceux qui polluent le sommeil des voisins, sont concernés '
Bla, bla, blablabla, Posté
ahaha il y aurait beaucoup a dire sur les helicos. Pour commencer arreter de tergiverser sur la conformité des pots d'echapement des 2 roues en n'autorisant que les propulsion electriques. ces nouveau maxi scoot c'est un enfer aux 4 coins dee l'ile.