Education :

Saint-Denis : l'école du bonheur s'invite dans les établissements de la ville


Publié / Actualisé
Lundi 9 mai, l'école primaire de Primat organisait une journée de sensibilisation et d'animation dans le cadre de l'école du bonheur. Cette journée collaborative intitulée "Au coeur des émotions" initiée par l'équipe pédagogique de l'école visait à sensibiliser les élèves de la petite section au CM2 à la gestion des émotions et à la prévention des violences. Nous publions ci-dessous le communiqué de la ville de Saint-Denis. (Photos - Ville de Saint-Denis)
Lundi 9 mai, l'école primaire de Primat organisait une journée de sensibilisation et d'animation dans le cadre de l'école du bonheur. Cette journée collaborative intitulée "Au coeur des émotions" initiée par l'équipe pédagogique de l'école visait à sensibiliser les élèves de la petite section au CM2 à la gestion des émotions et à la prévention des violences. Nous publions ci-dessous le communiqué de la ville de Saint-Denis. (Photos - Ville de Saint-Denis)

L'idée d'une journée de gestion des émotions

L’équipe a souhaité apporter une réponse afin de gérer les émotions des élèves,  les aider à les exprimer et les réguler pour mieux apprendre. Cette réponse a pris la forme d’une journée " Au cœur des émotions ",  lors de laquelle tous les enfants de l’école – de la classe passerelle au CM2 –  ont exposé leurs productions plastiques autour des émotions, et participé  à divers ateliers et animations, encadrés par les enseignants et partenaires  de l’événement. 
Objectifs : apprendre aux enfants à gérer leur colère, leur joie, mais aussi lutter  et prévenir les violences et le harcèlement, pour leur permettre de mieux  intégrer les savoirs.

Des ateliers et animations pour mieux comprendre

À l’occasion de cette journée, les productions artistiques des enfants,  réalisées en amont, ont donc été exposées dans l’école à la manière  de " La grande lessive ". Le préau a été transformé en espace calme et  sensoriel dans lequel les enfants pouvaient faire appel à la " boîte  aux émotions " ou simplement s’apaiser.

La matinée " Émotions en jeux " a été consacrée à la découverte  des émotions à travers une vingtaine d’ateliers animés par les enseignants,  autour du théâtre, de jeux coopératifs, du sport, de la musique, de l’art, etc.  La Police nationale a également mené une action de prévention des conduites  violentes et le CEVIF (Collectif pour l’Élimination des Violences Intrafamiliales)  animé une discussion autour des différentes formes de violence.  La matinée s’est achevée par une représentation de la chorale du collège
Émile Hugot.

L’après-midi était plus centrée sur les CM1 et CM2, qui ont présenté  des saynètes sur les violences à l’école, restitution d’un travail mené auparavant avec l’assistante sociale et l’infirmière du collège.

Un projet global : l'école du bonheur

La bienveillance, la sécurité, la sérénité sont nécessaires au bien-être,  à l’épanouissement et à la réussite scolaire des élèves. C’est pourquoi  la ville de Saint-Denis s’engage à offrir les mêmes chances à tous les petits  Dionysien.nes au travers de son projet l’école du bonheur, dans lequel s’inscrit  parfaitement la journée " Au cœur des émotions ".

Dès 2021, Saint-Denis, ville ambitieuse, plaçait l’école du bonheur au cœur  de son projet éducatif : une initiative innovante qui favorise le bien-être  de l’enfant pour mieux l’accompagner dans son développement personnel  et vers une citoyenneté accomplie, autour de 6 axes : le vivre ensemble,  les cadres de vie, l’estime de soi, la sécurité, la participation citoyenne et la  santé.

Christelle Hassen, élue déléguée à l’école du bonheur : " La mairie place  chaque enfant au centre du projet de l’école du bonheur et met tout en place pour qu’il s’y sente bien, dans sa tête, et dans son corps. L’école du bonheur est un projet collectif, qui doit permettre à l’enfant de devenir un citoyen  autonome et heureux, en collaboration et en co-construction avec l’Éducation  Nationale, les associations, etc. Nous souhaitons également que les parents  soient partie prenante de ces actions afin de les rendre encore plus efficaces.

La ville met déjà en place beaucoup de choses pour apporter bien-être  et bonheur aux enfants, comme l’initiation aux langues, à la natation,  aux échecs, la rénovation, l’aménagement et le verdissement  des établissements scolaires, le développement du sport, etc. et bientôt  le conseil municipal des enfants. "

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !