Conseil municipal :

Saint-Denis : une motion sur les conséquences de l'augmentation des prix sur les finances locales


Publié / Actualisé
Lors du conseil municipal prévu ce vendredi 13 mai 2022, la majorité municipale va proposer une motion sur les conséquences de l'augmentation des prix sur les finances locales. Celle-ci vise à "alerter solennellement les pouvoirs publics" sur cesdites conséquences. Nous publions la motion dans son intégralité ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Lors du conseil municipal prévu ce vendredi 13 mai 2022, la majorité municipale va proposer une motion sur les conséquences de l'augmentation des prix sur les finances locales. Celle-ci vise à "alerter solennellement les pouvoirs publics" sur cesdites conséquences. Nous publions la motion dans son intégralité ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"Le début de l’année 2022 est marqué par la dégradation du contexte économique, de la crise sanitaire et des répercussions de la guerre en Ukraine.

Dans l’Hexagone, la hausse des prix à la consommation atteint son plus haut niveau depuis 1985. A la Réunion, l’inflation atteint également un plus haut niveau depuis 20 ans. Par ailleurs, les prévisions de croissance ne sont guère rassurantes sur le premier semestre.

Cette conjoncture économique, inflation supérieure à 5%, récession probable, aura un impact sur les prévisions des collectivités. Elle contraint celles-ci à revoir leur stratégie financière et budgétaire au regard de ces indicateurs alarmants qui impactent les équilibres financiers.

La hausse des prix va se traduire par une augmentation très forte sur les produits, services et projets. Par conséquent, la Ville a dû adopter et devra adopter encore des avenants permettant d’absorber le coût de l’augmentation des charges (denrées alimentaires, matériaux, fournitures…).

Dans le même temps, les hypothèses budgétaires sur lesquelles les projets ont été bâtis, en particulier ceux liés à des dotations et subventions risquent de se révéler obsolètes tant au niveau des prix, que des démarrages de travaux et délais de réception.

En particulier, les communes des Outre-mer sont confrontées à des contraintes spécifiques : démographie, retards structurels, faiblesse du potentiel fiscal. La gravité de la situation sociale a conduit les populations ultramarines a adressé un message de colère et de détresse lors des dernières élections.

Cette situation nous amène à être solidaire, à travailler de concert et à mettre en commun nos efforts.

Face à ces répercussions, la collectivité dionysienne reste pleinement investie et attachée à préserver ses missions de service public, le pouvoir d’achat des Dionysiens ainsi que de ses agents.

Aussi, il est demandé au gouvernement de mettre en place des aménagements spécifiques afin de permettre en particulier aux collectivités ultramarines d’affronter cette crise et de préserver la continuité des services publics.

L’assemblée délibérante souhaite à l’unanimité, poursuivre une action forte et collective, pour alerter solennellement les pouvoir publics de l’impact de l’augmentation des prix sur notre territoire, ses habitants et ses entreprises.

Le Conseil municipal de Saint-Denis réuni le 13 mai 2022 en séance plénière :

- Exprime sa vive inquiétude quant à la gravité de la situation des communes des Outre-mer
- Sollicite un dispositif d’aide pluriannuel palliant les difficultés conjoncturelles et structurelles des régions ultra périphériques et permettant ainsi de préserver les équilibres financiers des collectivités
- Sollicite des dotations budgétaires de l’Etat indexées sur l’inflation
- Demande que les modalités des cofinancements soient adaptées aux réalités économiques locales, (appels d’offre infructueux, rallongement des délais, hausse des coûts…)
- Appelle l'ensemble des maires et des parlementaires de La Réunion à plaider en ce sens auprès du Gouvernement
- Demande l’organisation d’une table ronde sous l’égide du représentant de l’Etat avec l’ensemble des collectivités de la Réunion (Région, Département, Communes) et des Parlementaires nationaux et européens

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !