Renforcement de l'action sociale :

Saint-Denis : le CCAS dévoile son nouveau logo et ses nouveaux projets


Publié / Actualisé
Ce vendredi 13 mai 2022, la maire de Saint-Denis, et présidente du CCAS, Ericka Bareigts, a dévoilé le nouveau logo et les nouveaux projets du CCAS (Centre communal d'action sociale), en compagnie du vice-président de l'organisation, David Belda. Cette nouvelle identité visuelle marque le début d'une nouvelle dynamique pour l'association communale (Photo tr/www.ipreunion.com)
Ce vendredi 13 mai 2022, la maire de Saint-Denis, et présidente du CCAS, Ericka Bareigts, a dévoilé le nouveau logo et les nouveaux projets du CCAS (Centre communal d'action sociale), en compagnie du vice-président de l'organisation, David Belda. Cette nouvelle identité visuelle marque le début d'une nouvelle dynamique pour l'association communale (Photo tr/www.ipreunion.com)

- Un contexte de précarité alarmant -

Les deux dernières années de crise sanitaire ont accru le nombre de Dionysien en situation de vulnérabilité. En quelques années, le nombre de ménages ou de particuliers, qui ont bénéficié d'aide pour payer leurs factures d'eau ou d'électricité a drastiquement augmenté. Le nombre de chèques alimentaires distribués est passé de 1.527 en 2019, à 5.790 en 2021.

En 2022, 34% des Dionysiens vivent sous le seuil de pauvreté, en tout,  37% des Réunionnais sont dans cette situation, soit un taux bien plus élevé qu'en métropole (moins de 15%). En conséquence, la ville de Saint-Denis a décidé de renforcer la présence des services du CCAS afin d'accroître la cohésion sociale pour mieux accompagner les habitants.

- Une identité visuelle symbolique -

Pour marquer l'enclenchement de ce nouveau départ, la maire de la ville, Ericka Bareigts, a inauguré ce vendredi le nouveau logo de l'organisation. Un logo qui, selon ses mots, illustre "la solidarité de Saint-Denis vis-à-vis de ses habitants les plus en difficulté, afin de les enrober d'affection et de solidarité pour les porter une sortie positive de cette situation".

- Derrière un logo, des "actes concrets" –

Mais plus qu'un simple changement d'identité visuelle, cette nouvelle dynamique se traduit par de nouvelles actions, comme par exemple :

- De nouvelles prestations sociales et solidaires pouvant aller jusqu'à 2.500 euros pour des particuliers souhaitant acheter un outil de travail
- Une lutte contre le gaspillage alimentaire, en récupérant des invendus ou les surplus des cantines, afin de les redistribuer aux gens dans le besoin
- La lutte contre la fracture numérique, à la fois chez les enfants, à travers des distributions d'ordinateurs solidaires, mais également chez les seniors, en les accompagnant davantage dans leurs démarches administratives
- Le financement de nouveaux centres d'accueil, notamment dans d'autres villes que Saint-Denis, afin que les sans-abris ne soient pas contraints de quitter leur ville pour rejoindre la capitale Réunionnaise.

Ericka Bareigts a appuyé sur l'importance de l'aspect "humain" au sein du CCAS, notamment pour accompagner les plus isolés, qui souvent ne savent pas faire les démarches pour obtenir les droits auxquels ils sont bénéficiaires.

Un volet complet est également porté sur la jeunesse et la petite enfance. La maire affirme que près d'un enfant sur deux vit dans la pauvreté. Les sept structures communales portées par l'action sociale oeuvreront pour développer l'égalité des chances, différentes activités éducatives ou encore l'accompagnement des parents dans leur fonction parentale. Regardez :

- Des coopérations intelligentes -

Afin d'être le plus efficace possible dans cette quête d'accompagnement social, le vice-président du CCAS met en avant les partenariats élaborés avec d'autres organisations, comme la CAF, la Sécurité sociale, ou des associations qui ramassent les invendus dans les grandes surfaces, pour agir en collaborations avec elles. Regardez :

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !