Tribune libre :

Thierry Robert souhaite un parc à thème à La Réunion


Publié / Actualisé
Entouré d'une équipe qui sera chargée d'étudier la possibilité d'un projet propre à La Réunion, je me suis rendu sur le site du Puy du Fou pour deux jours de travail. J'ai été chaleureusement accueilli par le président du site, Nicolas de Villiers, et plusieurs responsables du parc.
Entouré d'une équipe qui sera chargée d'étudier la possibilité d'un projet propre à La Réunion, je me suis rendu sur le site du Puy du Fou pour deux jours de travail. J'ai été chaleureusement accueilli par le président du site, Nicolas de Villiers, et plusieurs responsables du parc.

Les échanges ont largement porté sur l'hypothèse d'un parc à thème implanté à La Réunion, s'inspirant de l'Histoire de l'île, de son patrimoine et de son identité unique. Grâce aux responsables historiques du Puy du Fou visiblement inspirés par cette idée, des contacts sont désormais liés et un collège d'experts est déjà au travail. L'objectif sera d'évaluer très sérieusement la faisabilité d'un tel projet à La Réunion.

La création d'emplois pérennes sur le site mais aussi autour de celui-ci, la promotion de l'Histoire de La Réunion dans l'Océan Indien grâce à des spectacles à grande échelle, la préservation des savoir-faire traditionnels sont les marqueurs du projet qu'il faudra imaginer.

La création d'emploi passe par des projets innovants. Mon ambition est d'initier un projet fédérateur pour tous les Réunionnais. C'est une ambition à la hauteur de notre île.

Loin de toute agglomération, le Puy du Fou est aujourd'hui le deuxième parc à faire le plus d'entrées en France avec 1,9 million de visiteurs depuis le début de l'année. 60 métiers différents et 24 écoles de formation internes y sont présents, 5000 emplois gravitent autour du parc.

Thierry Robert

   

2 Commentaire(s)

Sylvana, Posté
Ouais... qui le visiteraient son parc ? Le réunionnais qui tire le diable par la queue, est obligé de manger de la cochonnerie (quand il a de quoi se payer quelques denrées limites périmées cheznos distributeurs requins score leclerc etc etc)... ou les 600 000 touristes + les nouveaux arrivants chinois et indiens attendus par l'IRT et le sieur Didier Robert ?


Il n'y a pas plus urgent Monsieur le député ? Vie chère, chômage, délinquance, manque de logements, écoles collèges et lycées archaïques... purée qu'il m'énerve !
Roberto, Posté
Je propose "monsieur Patate Parc"!