[PHOTOS-VIDÉOS] Rentrée scolaire :

Piton Saint-Leu : l'extension de l'école Peyret-Forcade inaugurée


Publié / Actualisé
La rentrée scolaire à Saint-Leu est marquée par l'inauguration de l'extension de l'école Peyret-Forcade à Piton Saint-Leu.Cette ancienne école maternelle est devenue primaire grâce à ces travaux d'envergure. La restauration scolaire a elle aussi été réhabilitée. Une transformation que la commune saint-leusienne a pu officialiser ce mardi 17 août 2021 en présence du député Jean-Luc Poudroux, de la présidente de Région Huguette Bello, du président du Département Cyrille Melchior et de la rectrice Chantal Manès-Bonnisseau. (Photos rb/www.ipreunion.com)
La rentrée scolaire à Saint-Leu est marquée par l'inauguration de l'extension de l'école Peyret-Forcade à Piton Saint-Leu.Cette ancienne école maternelle est devenue primaire grâce à ces travaux d'envergure. La restauration scolaire a elle aussi été réhabilitée. Une transformation que la commune saint-leusienne a pu officialiser ce mardi 17 août 2021 en présence du député Jean-Luc Poudroux, de la présidente de Région Huguette Bello, du président du Département Cyrille Melchior et de la rectrice Chantal Manès-Bonnisseau. (Photos rb/www.ipreunion.com)

C'est une fierté pour la ville de Saint-Leu : l'école Peyret-Forcade, l'un des établissements scolaires les plus anciens de la commune, accueille deux classes de CP en plus de ses cinq classes de maternelle. Dans un an, l'école fera également de la place pour les CE1. D'ici 2023, elle fonctionnera en pleine capacité.

Une extension qui représente un investissement de 1,587 million d'euros. La cantine, elle, représente un total de 763.000 euros : une suvention régionale à hauteur de 50% a été attribuée pour mener à bien le chantier.

Cette première tranche de travaux a permis de construire deux bâtiments supplémentaires pour accueillir cinq classes en élémentaire. Un troisième est dédié à remplacer deux classes de maternelle. Deux blocs sanitaires ont également été construits, ainsi qu'une cour de récréation. Toiture, accès PMR (personnes à mobilité réduite), réseau d'eaux usées, requalification de l'entrée principale, raccordement à la route et sécurisation des environs de l'établissement s'ajoutent aussi à la longue liste des travaux effectués. La prochaine phase permettra de construire un nouveau restaurant scolaire et un préau.

- Place de premier choix pour l'environnement -

Pour le maire Bruno Domen, il était également capital de mettre la végétalisation au coeur du chantier. "Je remercie tout particulièrement le service environnement pour l'aménagement paysager effectué" avant de démarrer la visite de l'établissement. "L'éducation est un axe prioritaire, pour préparer les citoyens de demain. Alors nous menons ces travaux pour accueillir le mieux possible les Saint-Leusiens" a-t-il ajouté.

La rectrice Chantal Manès-Bonnisseau a pu constater l'étendue de ces travaux, après avoir fait une première rentrée au collège Célimène Gaudieux à la Saline-les-Hauts (Saint-Paul) ce lundi. Elle aussi a souligné l'importance de l'environnement et du développement durable. "L'Académie est très engagée dans ce domaine, dans le sens de la défense de l'environnement" a-t-elle déclaré.

Les élus présents ont d'ailleurs planté deux arbres dans la cour de l'école. Chacun a donné un coup de pelle permettant de planter de nouveaux pieds.

- Réussite scolaire malgré la crise sanitaire -

Chantal Manès-Bonnisseau a souligné, comme elle l'a fait ce lundi à Saint-Paul, l'impact indéniable de la crise sanitaire. "Mais malgré les difficultés, il y a de beaux projets à venir cette année dans l'Académie. Cela passe par l'acquisition des fondamentaux pour nos élèves : lire, écrire et compter, mais aussi respecter les autres" a-t-elle appuyé. "Aujourd'hui le rectorat s'appuie sur quatre piliers : cette réussite scolaire, la diversification des voies professionnelles, favoriser les conditions de travail dans nos écoles et enfin, accompagner notre personnel éducatif dans les meilleures conditions possibles."

Selon la rectrice, le préavis de grève déposé pour la semaine n'a pas eu d'incidence sur la rentrée. "Nous avons bien un enseignant devant chaque classe" a-t-elle rassuré.

Face au contexte sanitaire, le président du Conseil départemental Cyrille Melchior, lui, a appelé à "unir nos efforts" : "la rentrée est un moment fort de l'année civile. Je souhaite une bonne rentrée aux enfants mais aussi aux parents de notre département, qui ont parfois du mal à laisser leurs oiseaux quitter le nid" a-t-il déclaré.

"Cela nous rappelle le temps où l'école était dédiée à une minorité. J'ai moi-même fait l'école marron", a souligné la présidente de Région Huguette Bello. "Nous comptons aujourd'hui 518 écoles, dont 26 privées sous contrat grâce à la départementalisation. L'école est un véritable ascenseur social, c'est l'accès au savoir pour tous. Ouvrez les écoles pour fermer les prisons" a-t-elle déclaré. "La Région fait de l'éducation une priorité, la lutte contre le décrochage scolaire, contre l'illettrisme, contre le chômage des jeunes... Tout ceci sans nier pour autant notre identité créole. Nous devons préparer nos jeunes pour aller de l'île au monde."

mm/www.ipreunion.com / [email protected]

   

3 Commentaire(s)

Kadok, Posté
Le quartier de la Saline-les-Hauts n'existe pas. Il s'agit de La saline. Et en bas c'est La Saline les Bains.
QR code ek lo zié, Posté
Super, pendant ce temps là y contrôle pass sanitaire avec les yeux à la médiathèque du centre ville. Bravo
974, Posté
Faut bien reconnaître que les femmes font bien leur job : la rectrice et la présidente de région.