Transition écologique, littoralisation des activités et sécurité alimentaire :

Saint-Leu accueille les ateliers de Cergy pour réfléchir à l'avenir de La Réunion


Publié / Actualisé
Les ateliers de Cergy, association d'urbanisme soutenue par l'Agence Française de Développement (AFD), sont actuellement à La Réunion pour un atelier pilote autour des enjeux liés à la transition écologique, à la littoralisation des activités ou encore à la sécurité alimentaire. Saint-Leu fait partie des trois villes choisies pour étudier cette thématique et proposer des solutions adaptées. Une restitution de ces réflexions est attendue pour le 8 octobre. Nous publions le communiqué ci-dessous (Photo Saint-Leu)
Les ateliers de Cergy, association d'urbanisme soutenue par l'Agence Française de Développement (AFD), sont actuellement à La Réunion pour un atelier pilote autour des enjeux liés à la transition écologique, à la littoralisation des activités ou encore à la sécurité alimentaire. Saint-Leu fait partie des trois villes choisies pour étudier cette thématique et proposer des solutions adaptées. Une restitution de ces réflexions est attendue pour le 8 octobre. Nous publions le communiqué ci-dessous (Photo Saint-Leu)

Des scientifiques et experts locaux et internationaux (allemand, sud-africain, brésilien, mauricien et métropolitains) sont sur l’île en cette fin septembre et pour une durée de quinze jours afin d’étudier le territoire et les problématiques liées. A l’issue des deux semaines, ils proposeront un compte-rendu de leurs travaux, des pistes de réflexions et d’action pour un territoire résilient.

Les trois premiers jours de l’opération ont été consacrées aux visites sur le terrain, dont une à Saint-Leu, ce lundi 27 Septembre 2021. Ce mercredi 29 Septembre, se tient l’ouverture officielle des ateliers en présence de différents partenaires dont la Région, le Département, l’Etat et les collectivités, notamment le TCO et Saint-Leu. Les experts travailleront ensuite durant deux semaines et proposeront leurs conclusions le 8 octobre prochain.

- Saint-Leu passée à la loupe -

Saint-Leu fait partie des trois villes choisies pour étudier cette thématique et proposer des solutions adaptées pour une maîtrise d’œuvre urbaine et un aménagement harmonieux des bas, des hauts et des mi-pentes. Le Maire, les élus, des cadres de la Commune et des autres collectivités et établissements publics qui œuvrent dans l’aménagement du territoire leur ont présenté les enjeux environnementaux et les projets sociétaux de la Ville. L’objectif est donc de s’interroger sur l’aménagement futur de La Réunion et de Saint-Leu, avec une prise en compte à la fois des problématiques qui concernent l’ensemble de l’île et les particularités qui existent sur ce même territoire.

- Des visites sur le terrain pour mieux appréhender notre territoire -

A Kélonia, les experts ont ainsi pu appréhender la problématique de la préservation du littoral et de la protection des tortues marines. Incontournable, l’histoire de la Salette et de la ferveur des réunionnais de toutes confessions ont été mis en avant afin que dans les projets d’innovation urbaine prennent en compte la dimension patrimoniale. Le diagnostic du centre -ville s’est conclu au marché artisanal, avec l’intervention du président de l’association des commerçants pour évoquer l’attractivité commerciale et la complémentarité des activités et lieux économiques. Jean Paul Euzet a présenté aux experts le projet de construction du nouveau port de pêche et de plaisance porté par le TCO. L’élu délégué a insisté sur l’authenticité du site à préserver.

L’après midi a débuté par une visite de terrain dans la ZAC Saint-Leu Océan où le laboratoire d’écologie urbaine a évoqué la question des dernières unités foncières dans le cadre de l’opération de résorption de l’habitat insalubre RHI Sentier canal. A la ravine du Cap, la réserve naturelle marine et les services de la DEAL ont réaffirmé la nécessité de trouver des solutions pérennes afin de faire face aux événements climatiques majeurs sur notre territoire et leurs conséquences sur le milieu marin.

Dans une exploitation à Grand Fond, les problématiques de diversification agricole et de transmission d’entreprise familiale ont été passées en revue par Thierry Silotia. Le producteur d’ail, par ailleurs syndicaliste et vice-président de la chambre verte, a attiré leur attention sur les freins récurrents à l’investissement. Sur le toit de Leclerc à Kab’art, Eric Wuilai, le Pdg de CBo Territoria, les a incité à proposer des solutions expérimentales et innovantes afin de donner un nouveau souffle à La Réunion. En soirée à l’Hôtel des postes, l’économiste Jean François Hoareau a exposé les handicaps et atouts de la société réunionnaise face aux nouveaux défis environnementaux afin d’entrevoir un modèle économique réduisant également les inégalités sociales. La journée s’est achevée par un échange avec le premier magistrat de la Ville.

- Une restitution de leurs réflexions attendue pour le 8 octobre -

Les experts architectes, urbanistes, docteurs en anthropologie, sciences sociales et autres doivent prendre en considération toutes ces recommandations dans les projets de développement écologique de La Réunion qu’ils soumettront aux institutions le vendredi 8 octobre prochain dans l’hémicycle du Département. Saint-Leu bénéficiera assurément de leurs préconisations. Ces temps de réflexions en faveur de la transition écologique est de nature à contribuer à la prise d’initiatives locales et régionales.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !