Point sur les finances, l'eau et les Florilèges :

Finances : "Le Tampon en 1ère position face aux quatre plus grandes communes de l'île"


Publié / Actualisé
Le maire du Tampon André Thien Ah Koon et président de la Casud a tenu une conférence de presse ce vendredi 15 octobre 2021 pour faire le point sur les finances de la commune, l'eau potable et l'irrigation et les Florilèges. Nous publions ci-dessous le communiqué de la ville du Tampon. (Photos : ville du Tampon)
Le maire du Tampon André Thien Ah Koon et président de la Casud a tenu une conférence de presse ce vendredi 15 octobre 2021 pour faire le point sur les finances de la commune, l'eau potable et l'irrigation et les Florilèges. Nous publions ci-dessous le communiqué de la ville du Tampon. (Photos : ville du Tampon)

• Finances de la commune

L’encours de dette de la Commune est passé de 75,6 millions d’euros en 2014 à 127,7 millions d’euros en 2021, soit une progression de 68,85 %, et une enveloppe de + 52 millions d’euros.

Sur la même période, ces différents prêts nous ont servi à réaliser + de 320 millions d’euros d’investissement. Il est important par ailleurs de souligner que la capacité de désendettement de la Commune s’établit à 6 ans alors que le seuil critique est de 12 ans.

Au regard de ce ratio, le Tampon se place en 1ère position face aux 4 plus grandes communes de l’île concernant sa solvabilité financière.

• Florilèges

Cette année, les Florilèges 2021 seront  sous une forme allégée, l’évènement se déroulera uniquement sur le Parc Jean  de Cambiaire : mise à l’honneur des horticulteurs.

Le prix d’entrée est de 2€ :

Sur le site, on pourra retrouver plus d’une soixantaine d’exposants :
• des ateliers pour les petits et les grands (fabrication bouquets de fleurs, atelier création  instrument de musique en matière recyclé, ...), 
• des spectacles (Pat’ Jaune, Médérice, Mickael Pouvin, et bien d’autres),  • des démonstrations de diverses associations de la Commune.

Le prix d’entrée est de 10€ :

Il y aura également des conférences au sein de la médiathèque  et pour la clôture de la manifestation, deux représentations du  dernier spectacle de Johny Guichard au Théâtre Luc Donat. Afin d’accéder aux Florilèges et aux diverses activités,  le pass sanitaire sera obligatoire.

• Eau potable et irrigation

Aujourd’hui avec les différents captages et les  retenues géantes construites, le Tampon est une  ville où le problème de l’eau est résolu. Le Tampon  a de l’eau pour l’agriculture et pour les ménages.

"Cette bataille a commencé  dans les années 80 avec le  captage de la source du Pont  du Diable. Mis en service  par l’équipe municipale déjà  conduite à l’époque par André  Thien Ah Koon, le captage  du Pont du Diable avait à son  époque permis d’apporter la  ressource en eau de façon  satisfaisante dans les foyers du  Tampon."

Mais avec l’augmentation  progressive et régulière de  la population du Tampon et  le développement agricole,  il a fallu trouver une nouvelle  stratégie des ressources en eau.

Rappel des problématiques  de l’eau: la Commune du  Tampon présentait un déficit  entre ses capacités de  production et des besoins  en eau, ce qui se traduisait  par des coupures d’eau en  période d’étiage (sécheresse  forte).

Une première étape franchie pour  satisfaire les besoins en quantité  

Le Maire du Tampon et Président de la CASUD s’est  attaché à relever ce grand défi : la bataille de l’eau,  dans l’intérêt des familles tamponnaises. Avec la mise  en service du captage de la source Edgar Avril, les  Tamponnais sont maintenant assurés d’avoir de l’eau  au robinet au moins pour les 30 années à venir, y  compris en période sèche.

3 mars 2019 : Mise en service du captage de la Source Edgard Avril au Belvédère de Bois-Court
Avec la construction d’une nouvelle station de  pompage, le captage de la source Edgar Avril vient  combler un déficit de près de 6 000 m3 d’eau par jour,  en complétant celui de la source du Pont du Diable,  mis en service il y a 30 ans. Le captage de la source  Edgar Avril permet aussi de délester la source des  Hirondelles, qui pourra être utilisée pour les besoins  des autres communes de la CASUD.

Coût du chantier du captage Edgar Avril : 74 millions d’euros

Une deuxième étape, l’amélioration la  qualité de l’eau :

La bataille de l’eau concernant la quantité a été  gagnée ! Le Tampon n’a et n’aura plus de problème  concernant la quantité d’eau pour les 30 prochaines  années.

La Commune du Tampon dépend en  effet principalement de captages d’eau  superficielle implantée dans le Bras de  la Plaine et le Bras de Sainte Suzanne.  Ces captages sont sensibles aux événements  météorologiques qui peuvent conduire à une  turbidité occasionnelle de l’eau du robinet, la  rendant impropre à la consommation. Cette situation  n’est bien évidement plus acceptable aujourd’hui et  afin de  garantir une qualité de l’eau toute l’année  (y compris pendant les périodes de fortes pluies),  la CASUD s’est engagée dans un programme de  potabilisation de l’eau.

Le prochain défi pour la CASUD est maintenant une  meilleure qualité de l’eau avec la construction en  cours d’une unité de potabilisation, qui sera livrée en  juillet 2022.

Cette  unité permettra de traiter l’eau présente sur   les captages superficiels du Pont du Diable, des   Hirondelles, d’Edgar avril, des Puits du Bras de la   Plaine et du Bras de la Plaine (SAPHIR) et desservira   une population d’environ 78 000 habitants.

L’opération "Potabilisation Leveneur" fait partie de  ce programme et ce projet consiste à construire une   unité qui assurera le traitement de l’eau pour toute la partie basse du Tampon (les habitations situées sous la ligne du 17ème km environ) et du Syndicat des Hirondelles (Tampon -partie basse-, Saint-Pierre  -Montvert- , Petite Ile -Charrier- et Saint-Joseph -Bel Air-).

Plusieurs chantiers sont nécessaires pour la mise en service de ce complexe de production d'eau potable

Projet en cours d'étude

L’implantation d’une future autre unité de potabilisation est prévue  à Bois-Court (opération Payet  GO) et permettra de desservir le reste de la commune (Plaine des Cafres). 

   

1 Commentaire(s)

Tant mieux , Posté
A l'époque de demi route les comptes de la commune était dans le rouge