Epidémie de dengue :

Actions de lutte antivectorielle : le Conseil départemental se rend chez une famille concernée


Publié / Actualisé
Ce lundi 24 janvier 2022, le Conseil départemental, la maire de Saint-Denis Erika Bareigts et la SPL Edden (écologie et développement durable des espaces naturels), étaient présents chez Jeannine Vasseur, éligible aux actions de lutte antivectorielle, à l'occasion de la visite de Patrick Jarry, maire de Nanterre et président de la Fédération nationale des entreprises publiques locales (FedEpl). La dengue a fait 22.773 cas confirmés depuis janvier 2021. La SPL Edden poursuit donc ses actions chez les personnes vulnérables pour réduire la prolifération des moustiques porteurs du virus. (Photo mc/www.ipreunion.com)
Ce lundi 24 janvier 2022, le Conseil départemental, la maire de Saint-Denis Erika Bareigts et la SPL Edden (écologie et développement durable des espaces naturels), étaient présents chez Jeannine Vasseur, éligible aux actions de lutte antivectorielle, à l'occasion de la visite de Patrick Jarry, maire de Nanterre et président de la Fédération nationale des entreprises publiques locales (FedEpl). La dengue a fait 22.773 cas confirmés depuis janvier 2021. La SPL Edden poursuit donc ses actions chez les personnes vulnérables pour réduire la prolifération des moustiques porteurs du virus. (Photo mc/www.ipreunion.com)

Chez Jeannine Vasseur, à Saint-Denis, les moustiques sont omniprésents. Dans l'incapacité de s'occuper de sa cours, son jardin présentait des foyers de prolifération de moustiques et un potentiel risque de contamination de dengue pour la propriétaire. Très émue par l'intervention de la SPL Edden chez elle, elle s'est dite "très heureuse et soulagée de cette aide et de cette intervention dans son jardin".

"Nous avons beaucoup de cas de dengue et c'est un travail sans relâche" déclare Béatrie Sigismeau, vice-présidente du Conseil départemental et présidente de la SPL Edden. "De nombreuses personnes ne sont plus capables d'entretenir leurs jardins et de plus en plus de moustiques prolifèrent. Nous leur redonnons un environnement sain pour leur santé. À travers ces actions, cela permet aussi à ces personnes éligibles de se sentir moins seules. Nos équipes ont une part de social, et ces personnes isolées, cela leur fait du bien discuter."

En une année, la structure a prélevé plus de 2.456 tonnes de déchets, soit 116 tonnes par mois. Des jardins sont souvent laissés à l'abandon et deviennent des foyers de dengue. Afin de lutter contre ces maladies, la SPL Edden réalise des actions d'entretien chez les personnes éligibles. La suppression des foyers de moustiques, le nettoyage des jardins et l'enlèvement des encombrants et déchets, permettent de lutter contre l'épidémie.

22.773 cas de dengue ont été confirmés depuis janvier 2021, causant 3.330 passages aux urgences, dont 587 hospitalisations et 12 décès. Face à la recrudescence des cas de dengue, la SPL Edden poursuit ses actions de lutte antivectorielle sur l'ensemble des 24 communes de La Réunion.

Depuis 2019, la SPL Edden a pu faire bénéficier à 2.272 familles réparties sur 344 quartiers différents, de ces interventions. Elle s'adresse uniquement aux personnes vulnérables : porteuses de handicap, isolées, ou âgées.

mc/www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !