Charte avec Lofis la lang kréol :

Saint-Leu devient commune bilingue créole réunionnais - français


Publié / Actualisé
Ce mardi 29 Mars 2022, la Ville de Saint-Leu et Lofis la lang kréol ont signé la charte Commune bilingue. A cette occasion, étaient réunis à l'auditorium de la médiathèque Baguett', les élus de Saint-Leu, les membres de Lofis mais aussi l'Education nationale (professeurs en classe bilingue, intervenants, directeurs d'école, ...). Etaient présents Nadège Bernon, deuxième Adjointe déléguée aux affaires scolaires a représenté le Maire Bruno Domen, empêché, Liliane Bardeur, cice-présidente de Lofis, et le président de la structure, Axel Gauvin. Nous publions le communiqué ci-dessous (Photo Saint-Leu)
Ce mardi 29 Mars 2022, la Ville de Saint-Leu et Lofis la lang kréol ont signé la charte Commune bilingue. A cette occasion, étaient réunis à l'auditorium de la médiathèque Baguett', les élus de Saint-Leu, les membres de Lofis mais aussi l'Education nationale (professeurs en classe bilingue, intervenants, directeurs d'école, ...). Etaient présents Nadège Bernon, deuxième Adjointe déléguée aux affaires scolaires a représenté le Maire Bruno Domen, empêché, Liliane Bardeur, cice-présidente de Lofis, et le président de la structure, Axel Gauvin. Nous publions le communiqué ci-dessous (Photo Saint-Leu)

Durant son discours, Nadège Bernon a rappelé le rôle clé du créole, ciment de la société réunionnaise. Elle a aussi tenu à saluer et à remercier Lofis pour le travail réalisé depuis des années en faveur de la défense de la langue créole ainsi que les militants de la première heure, dont Françoise Guimbert que la desot’ la vi, il y a quelques jours.

La signature de cette charte acte plusieurs points, dont certains étaient appliqués comme l’accueil des administrés rendu possible en créole et en français.

D’autres possibilités sont ouvertes désormais comme la célébration des mariages et baptêmes républicains en créole. Pour cela, les futurs mariés sont invités à en faire la demande lors de l’audition.

L’accueil téléphonique de la Mairie a été revu pour intégrer un message en créole et en français. La Ville s’engage également à mettre en avant au sein de ses équipements culturels (médiathèques et bibliothèque) les créations réunionnaises et à poursuivre l’accompagnement des classes bilingues.

A ce sujet, un reportage a été diffusé à l’assemblée qui a pu découvrir au plus près, le fonctionnement des classes bilingues et les retours d’expérience, à découvrir ci-dessous :
 
 
Liliane Bardeur a indiqué que c’était un pas de plus pour le créole réunionnais, soulignant le rôle social de la langue, principale base de la communication.

S’appuyant sur différentes études menées, la représentante de Lofis a également rappelé les enjeux qui sont liés à l’illettrisme puisque la non prise en compte de la langue maternelle en est la cause principale. Les discours ont ensuite laissé place à la signature de la charte par les représentantes de la Ville et de Lofis.


 

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !