États généraux des festivals :

Saint-Paul s'engage pour la culture


Publié / Actualisé
Léspas Leconte-de-Lisle vient d'accueillir un événement d'importance le vendredi 2 octobre 2020 : les États généraux des festivals organisés par le ministère de la Culture et relayés localement par la Direction des affaires culturelles de La Réunion (DAC). Nous publions ici le communiqué de la ville de Saint-Paul. (Photos Mairie de Saint-Paul/Olivier Padre)
Léspas Leconte-de-Lisle vient d'accueillir un événement d'importance le vendredi 2 octobre 2020 : les États généraux des festivals organisés par le ministère de la Culture et relayés localement par la Direction des affaires culturelles de La Réunion (DAC). Nous publions ici le communiqué de la ville de Saint-Paul. (Photos Mairie de Saint-Paul/Olivier Padre)

Cette première édition permettait d’évoquer les problématiques liées à la crise de la Covid-19.

Ce temps d’échange réunissait les acteurs culturels (les professionnels du specacle et des festivals), Christine Richet, directrice de la DAC de La Réunion, les élus du Territoire de la Côte Ouest (TCO), de la Ville de Saint-Paul et les services de la Région et du Département.

L’objectif principal de cette rencontre : échanger sur plusieurs thématiques fortement maruées par l’actualité sanitaire.nUn moment solennel choisi par la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, pour envoyer un message au monde de la Culture.,Cette allocution prononcée en visioconférence depuis Avignon s’adressait à l’ensemble des DAC de France. Y compris à celle de La Réunion lors de ce rendez-vous organisé à Léspas, à Saint-Paul.

- Projet ambitieux et cohérent de la municipalité -

L’occasion également pour Suzelle Boucher, 2ème adjointe saint-pauloise, déléguée aux Affaires Culturelles, de participer à ce rendez-vous capital pour la filière. En réaffirmant la volonté de la municipalité de relancer un projet culturel ambitieux et cohérent.

L’élue introduisait les débats dans un contexte d’état d’urgence du secteur culturel. Ce rendez-vous permettait de se projeter dans l’avenir en pleine période sanitaire incertaine.

Alors que ce monde culturel ne ménage pas ses efforts pour continuer à proposer une offre culturelle, et ce malgré la crise sanitaire qui touche lourdement ce secteur. À l’image de la formule innovante du concert connecté de Davy Sicard récemment organisé à Léspas.

Comme l’illustre aussi le maintien des Journées Européennes du Patrimoine sur le territoire Saint-Paulois avec une offre culturelle adaptée au contexte sanitaire particulier. C’est tout l’art de la Culture de vivre avec son temps en se réinventant au fil du temps.

"Nous sommes, tous ici, des hommes et des femmes de bonne volonté, habités par la conviction qu’avec la culture, tout peut changer", clame ainsi Suzelle Boucher lors de son discours d’accueil pour l’ouverture de ces États Généraux.

- Sauver le secteur culturel -

Dans cette situation de désastre économique que connaît le monde culturel local, il était indispensable selon l’élue de se rencontrer et de s’appuyer sur ses échanges intenses et fructueux, issus de ces États Généraux. Le but : enclencher des actions afin de sauver le secteur culturel.

Le Conseil Municipal de Saint-Paul entend soutenir l’ensemble des métiers de la Culture sur son territoire. Car son avenir à La Réunion passe par Saint-Paul et reste fondamental pour l’économie locale. Cette crise liée à la Covid-19 doit permettre de se réinventer.

Malgré les différentes aides allouées par l’État, le TCO mène une politique volontariste avec près d’un million d’euros octroyé à la culture dont 390 000 € pour les acteurs culturels confrontés aux difficultés liées à la crise sanitaire. Saint-Paul s’engage à soutenir la Culture au sens large.

- Pérénisser ce label VAH -

Les services communaux et ceux de la Direction des affaires culturelles Réunion travaillent en étroite collaboration pour pérenniser le label Ville Art et d’Histoire (VAH). Un objectif d’envergure. La DAC de La Réunion affiche sa volonté d’accompagner Saint-Paul dans la déclinaison de sa politique culturelle et patrimoniale ambitieuse.

Un partenariat renouvelé qui se concrétise déjà dans l’organisation des Journées Européennes du Patrimoine et des Journées Européennes de l’Archéologie.
Suzelle Boucher réaffirme son ambition de vouloir faire un Saint-Paul des Festivals, un Saint-Paul qui valorise et préserve son patrimoine, un Saint-Paul qui soutient fermement les projets culturels populaires, un Saint-Paul avec une vraie politique de démocratisation de la culture et un Saint-Paul durablement labellisé Ville Art et d’Histoire (VAH).

Plus d'information sur le site www.mairie-saintpaul.re

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Mots clés :

    1 Commentaire(s)

    Joey, Posté
    A c'est sûr comme en 2008 la culture va être sauvée