Saint-Paul : une trentaine d'adolescents a participé au projet :

Le graff pour lutter contre le racisme


Publié / Actualisé
Lutter contre le racisme et l'antisémitisme à travers le graff : c'est le projet qu'a mené le contrat local de sécurité et de prévention de la délinquance à Saint-Paul. En partenariat avec l'Institut supérieur de management de l'océan Indien, l'initiative a permis à une trentaine d'adolescents de s'exprimer à travers cet art urbain. Les oeuvres réalisées seront mises en compétition ce 18 mai 2016.
Lutter contre le racisme et l'antisémitisme à travers le graff : c'est le projet qu'a mené le contrat local de sécurité et de prévention de la délinquance à Saint-Paul. En partenariat avec l'Institut supérieur de management de l'océan Indien, l'initiative a permis à une trentaine d'adolescents de s'exprimer à travers cet art urbain. Les oeuvres réalisées seront mises en compétition ce 18 mai 2016.

Deux bailleurs sociaux, la SHLMR et la SIDR, se sont également associés au projet. L’objectif est de sensibiliser les écoliers, collégiens et lycéens à toute forme de discrimination.
C’est la prépa Foqual qui a développé l’opération. Le dispositif encadre des jeunes de 16 à 18 ans en décrochage scolaire, les préparant à revenir vers une formation. Une trentaine d’entre eux a ainsi été initiée au graff, dans le cadre de ce projet. Leurs différentes réalisations seront mises en compétition le 18 mai prochain. A la clé : l’affichage de la plus belle œuvre sur un bâtiment des deux bailleurs sociaux cités. Les résultats seront dévoilés lors du festival " Arête ek sa ", le 22 mai.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !