Plusieurs départs de feu ont été constatés (actualisé) :

Etang Saint-Paul : l'incendie déclaré éteint, 2 hectares ont brûlé


Publié / Actualisé
L'incendie qui s'est déclaré à l'Etang Saint-Paul ce samedi 20 mars 2021 a été déclaré éteint à 10 heures ce dimanche au moment de la dernière reconnaissance en hélicoptère. Le bilan des dégâts, faisant état de 4 hectares de végétation brûlés, a été revu à la baisse ce dimanche matin : ce sont finalement 2 hectares qui ont brûlés. Plusieurs départs de feu ont été constatés par les agents du SDIS de La Réunion d'après la Réserve naturelle. L'enquête diligentée permettra de déterminer les causes exactes de l'incendie. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
L'incendie qui s'est déclaré à l'Etang Saint-Paul ce samedi 20 mars 2021 a été déclaré éteint à 10 heures ce dimanche au moment de la dernière reconnaissance en hélicoptère. Le bilan des dégâts, faisant état de 4 hectares de végétation brûlés, a été revu à la baisse ce dimanche matin : ce sont finalement 2 hectares qui ont brûlés. Plusieurs départs de feu ont été constatés par les agents du SDIS de La Réunion d'après la Réserve naturelle. L'enquête diligentée permettra de déterminer les causes exactes de l'incendie. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

L'incendie s'est déclaré vers 15 heures ce samedi, en zone de protection forte de la réserve naturelle de l'Etang Saint-Paul, en bordure de la digue de basculement des eaux. "Plusieurs stations d’espèces à fort enjeu patrimonial telles que la Phragmites mauritianus, la Massette (Typha domingensis), l’herbe à riz marron (Paspalidium geminatum) et de Cyperus laevigatus ont été touchées. Ces espèces indigènes sont rares sur notre île. Elles participent toutes au rayonnement de l’Etang Saint-Paul et de La Réunion en matière de biodiversité et sont des éléments fondamentaux des fonctions écosystémiques ma- jeures de cette zone humide littorale d’exception" détaille la Réserve naturelle.

Aucune mortalité d’oiseau n’a été constatée pour l’heure. "Dès lundi, les équipes scientifiques de la Réserve Naturelle se rendront sur les sites touchés par l’incen- die pour évaluer plus précisément les conséquences sur la faune, la flore et les habitats naturels" précise-t-elle.

Le président du Département, Cyrille Melchior, s'est rendu sur place ce dimanche. " J’adresse mes plus vifs remerciements aux personnels du SDIS mobilisés toute la nuit et que j’ai vu à l’œuvre hier soir. Cet incendie qui a ravagé deux hectares d’un trésor de biodiversité aurait pu être plus dramatique encore pour cet environnement, et nous rappelle combien la nature est fragile" déclare-t-il dans un communiqué de presse.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !