Le virus est toujours là :

Covid-19 : situations différentes dans les pays de la zone sud l'océan Indien


Publié / Actualisé
Alors que la situation sanitaire reste toujours aussi dégradée à La Réunion, dans le reste de l'océan Indien, le Covid-19 n'a pas non plus disparu. A Mayotte, Maurice et Madagascar, le virus est toujours bien présent, tout comme aux Seychelles, bien que le nombre de cas quotidien a largement diminué. Côté vaccination, la situation est par contre totalement inégale entre les territoires : si 70% de la population est désormais vaccinée aux Seychelles, à Madagascar, le gouvernement a donné son feu vert aux vaccins seulement à la fin du mois de mars.
Alors que la situation sanitaire reste toujours aussi dégradée à La Réunion, dans le reste de l'océan Indien, le Covid-19 n'a pas non plus disparu. A Mayotte, Maurice et Madagascar, le virus est toujours bien présent, tout comme aux Seychelles, bien que le nombre de cas quotidien a largement diminué. Côté vaccination, la situation est par contre totalement inégale entre les territoires : si 70% de la population est désormais vaccinée aux Seychelles, à Madagascar, le gouvernement a donné son feu vert aux vaccins seulement à la fin du mois de mars.

• Maurice

Après plus de quatre mois de calme, la situation sanitaire mauricienne s'est subitement dégradée début mars. Après la détection de 15 cas de Covid-19, le pays s'est reconfiné du jour au lendemain le 10 mars. Prononcé pour 15 jours, il a été prolongé alors que les cas continuait de se multiplier. Plusieurs villes ont d'ailleurs été totalement confinée, avec interdiction d'entrée et de sortie.

La mesure n'a en effet pas suffi à endiguer la nouvelle vague épidémique : depuis le 9 mars, 559 cas ont été confirmés dans l'île. Depuis un an, treize personnes sont décédées, dont plusieurs patients qui ont été contaminés dans un service de dialyse de l'hôpital Souillac. Le déconfinement progressif a cependant débuté le 31 mars, bien que de nombreux commerces restent encore fermés pour l'heure, à l'image des frontières du pays.

La campagne de vaccination a de son côté démarré le 26 janvier avec le vaccin AstraZeneca, administré en priorité aux soignants et aux acteurs de l'industrie touristique. Après une accélération de la vaccination début mars, celle-ci a été interrompue à cause du confinement décidé du 9 au 25 mars et qui a été prolongé jusqu'à fin avril pour faire face à la résurgence des contaminations.

• Seychelles

Les Seychelles ont connu une épidémie extrêmement bien maîtrisée pendant des mois, grâce à des mesures fortes, notamment une fermeture rapide de ses frontières. Ce n'est qu'au mois de décembre que l'archipel a connu un bond dans le nombre de contaminations, ainsi que son premier décès. Désormais, le nombre de cas quotidien tourne autour de 25, "une baisse significative".

L'archipel est par ailleurs le premier pays de l'océan Indien à avoir commencé sa campagne de vaccination en janvier. 50.000 doses du vaccin chinois Sinopharm lui ont été offertes. Ils espèrent désormais être le premier pays à vacciner la totalité de sa population, composée de 95.000 habitants. Pour l'heure, environ 70% d'entre eux ont reçu la première dose, et 50% les deux. Les Seychelles utilisent le vaccin chinois Shinopharm et le Covishield qui est produit sous la licence d’AstraZeneca

Depuis le 25 mars 2021, les touristes sont de nouveau admis dans le pays sans être mis en quarantaine, et quel que soit le pays d'origine à l'exception de l'Afrique du Sud. Il faut juste être muni d'un test PCR négatif de moins de 72 heures.

• Madagascar

La Grande Ile est en proie à une résurgence du nombre de cas ces dernières semaines, après l'apparition du variant sud-africain. Il a été détecté à Madagascar à la mi-mars. Lors du dernier bilan publié par les autorités, le 9 avril, 559 nouveaux cas avaient été détectés. Le taux de positivité était de 25,47% au 6 avril.

Depuis le 1er avril, 62 personnes sont décédées d'après un décompte de Reuteurs. Au total, depuis le début de l'épidémie, 486 décès ont été attribués au Covid-19. Des chiffres largement sous-estimés d'après certains opposants au gouvernement.

Le vaccin n'est par ailleurs pas disponible dans l'île, alors que le gouvernement mise tout sur un remède local : le Covid Organics, tisane à base notamment d'artemisa, une plante plantes locale, et dont la composition exacte n’a pas été rendue publique. Depuis le printemps dernier, le président Rajoelina en fait la promotion. La potion aurait fait ses preuves contre la covid-19, selon le chef d’Etat.

Distribuée gratuitement dans tout le pays, la boisson passerait pour "le remède miracle" face à laquelle les vaccins ne feraient pas le poids. Fin mars, le président a cependant indiqué ne "pas être contre le vaccin", bien qu'il ne compte pas lui-même se faire vacciner.

• Mayotte

Après une flambée des cas de Covid-19 et un reconfinement strict, la situation à Mayotte s'est largement améliorée ces dernières semaines. De plus de 2.000 cas par semaine à la mi-février, Mayotte est passé à 149 cas en une semaine le 9 avril. Si des décès sont encore enregistrés régulièrement chaque semaine, dans l'archipel ainsi qu'à La Réunion suite à des évacuations sanitaires, la situation s'est tout de même nettement améliorée.

Après un reconfinement strict, des restrictions sanitaires sont toujours en place depuis le 26 mars : le couvre-feu à 22h30 est toujours en place, les restaurants et établissements recevant du public sont de nouveaux autorisés à ouvrir leurs portes, tout comme les marchés. Les écoles ont rouvert avec des classes à jauge pleine, ainsi que tous les lieux de cultes, toujours dans le respect des mesures sanitaires

La vaccination est plus rapide qu'à La Réunion, les personnes âgées de plus de 60 ans sans comorbidités pouvant déjà se faire vacciner. Depuis le début de la campagne de vaccination le 25 janvier dernier, plus de 15.158 personnes ont d’ores et déjà été vaccinées ; parmi elles, 5.083 ont reçu les deux doses d’injections.

as/www.ipreunion.com / [email protected]
 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !