[LIVE] Les élus font le point sur place :

Roche plate : menacée par un éboulement, l'école bientôt reconstruite


Publié / Actualisé
L'école de Roche plate, située dans le cirque de Mafate, est menacée par un éboulement du rempart depuis l'incendie du Maïdo en novembre dernier. Par sécurité, elle a été délocalisée en attendant la reconstruction d'une nouvelle école, que l'Etat a annoncé financer à hauteur de 960.000 euros, soit 80% du projet. Le préfet, la rectrice, la sous-préfète de Saint-Paul et la maire saint-pauloise sont sur place pour faire le point sur la construction. Suivez notre live (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
L'école de Roche plate, située dans le cirque de Mafate, est menacée par un éboulement du rempart depuis l'incendie du Maïdo en novembre dernier. Par sécurité, elle a été délocalisée en attendant la reconstruction d'une nouvelle école, que l'Etat a annoncé financer à hauteur de 960.000 euros, soit 80% du projet. Le préfet, la rectrice, la sous-préfète de Saint-Paul et la maire saint-pauloise sont sur place pour faire le point sur la construction. Suivez notre live (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Suive le direct de notre journaliste sur place

  • IPR

    Ce direct est à présent terminé. Merci d'avoir suivi cette actualité avec nous.

    Bonne journée !

  • IPR

    Les plans de la nouvelle école sont présentés aux parents, aux officiels et à la presse

    "Nos enfants seront bine accueillis" commente une mère de famille

    C'est sur ce site  que sera construite la nouvelle école

  • IPR

    Réouverture des sentiers le 12 mai

    Le préfet rappelle que le risque d'éboulement menaçait directement plusieurs bâtiments dont l'ancienne école, deux gites, le dispensaire, la maison forestière

    "Il fallait prendre des décisions, nous l'avons fait. L'école a été transférée dans l'église. Les gîtes, le dispensaire et la maison forestière ont été fermés" énumère le représentant de l'Etat. Il souligne que certains sentiers restent fermés et annonce une réouverture à court terme "le 12 mai en fait, en espérant que les pluies actuelles ne décalent pas ces ouvertures"

    Jacques Billant félicite tous les intervenants dans ce dossier "et particulièrement la maire de Saint-Paul et l'équipe enseignante"

  • IPR

    "Je ne serai pas la rectrice qui ferme des écoles à Mafate" assure Chantal Manès-Bonnisseau

    "Nous n'avons jamais fait aussi vite" pour reconstruire un établissement ajoute-t-elle

  • IPR

    Le permis de constuire de l'école a été signé..

    ... et les marchés sont lancés, indique la maire saint-pauloise

     "La première tranche de l'école de Roche plate sera livrée en juin prochain" annonce Huguette Bello. La maire ajoute que dès la rentrée prochaine c'est en équipement totalement neuf qui sera opérationnel

  • IPR

    Tous les officiels sont arrivés

    Huguette Bello, la maire de Saint-Paul, est déjà sur place, Jacques Bilant, le préfet, et la rectrice, Chantal Manès-Bonnisseau, la sous-préfete de Saint-Paul Sylvie Cendre, aussi. La conférence de presse va commencer

     

     

  • IPR

    La visite de terrain commence

    Il ne pleut plus sur place. La maire de Saint-Paul, Huguette Bello échange avec des habitants

  • IPR

    Visite de terrain malgré la pluie

    Les conditions météo ne sont pas très bonnes pour une visite de terrain. Il pleut sur une bonne partie du cirque de Mafate et la visibiité n'est pas très bonne. Elle est cependant suffisante pur mermettre un vol en hélico vers Roche plate.

    La visite est donc maintenue

  • IPR

    Bonjour, bonjour La Réunion !

    Le préfet, la rectrice, la sous-préfète de Saint-Paul et la maire saint-pauloise se rendent à Mafate pour faire le point sur la construction de l'école de Roche menacée par un éboulement du rempart depuis l'incendie du Maïdo en novembre 2020.

    Restez avec nous pour suivre cette actualité en direct

A propos

Bientôt une nouvelle école pour Roche plate

Les élus font le point ce matin sur la reconstruction de l'école de l'ilet. Sur place : Jacques Billant, préfet de La Réunion, Chantal Manès-Bonnisseau, rectrice de la région académique, Sylvie Cendre, sous-préfète de l’arrondissement Ouest, et Huguette Bello, maire de la commune de Saint-Paul. Ensemble ils vont présenter le projet de reconstruction.

Le 13 avril dernier, Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer, a annoncé que l'Etat apportait son soutien financier à la reconstruction de l'école. "L’Etat apporte aujourd’hui un soutien indispensable, de 960.000 euros, correspondant à 80% du coût total du projet de reconstruction" déclarait alors le ministre par voie de communiqué.

En janvier, les petits élèves de Roche plate ont fait leur rentrée dans une école délocalisée. En cause : une menace sérieuse d'éboulement de la falaise depuis l'incendie du Maïdo. Les services de la commune de Saint-Paul ont alors installé un chapiteau de 25 mètres carrés dans une zone située près de l'église.

Pour rappel, à la suite à l'incendie du Maïdo, des blocs rocheux menaçaient l'ancienne école, poussant la commune à prendre la décision de la fermer et de délocaliser les cours pour assurer la sécurité des élèves et de l'équipe éducative.

L'école accueille normalement neuf élèves au cœur du cirque. Elle est fermée depuis le 26 novembre précisément. L’incendie du Maïdo a eu des conséquences importantes sur les parois du rempart qui surplombent l’ilet.

L'incendie du Maïdo n'a été déclaré officiellement éteint que le 14 janvier, grâce à la tempête Danilo. Le feu avait été déclaré maîtrisé le 19 novembre dernier, suite à quoi s'était engagée une longue phase de vigilance. Près de 200 hectares ont été brûlés.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !