Esclavage, travail forcé et engagisme :

Saint-Denis lance l'Ecole marron


Publié / Actualisé
À compter du mercredi 12 mai 2021, Saint-Denis inaugurera son "École Marron et proposera un cycle de 32 conférences dédiées aux thématiques de l'esclavage, du travail forcé, de l'engagisme. "Rendez-vous une fois par semaine avec l'ethnologue Patrice Pongérard, dans les jardins familiaux du Chaudron pour apprendre et comprendre davantage l'Histoire de La Réunion, découvrir ou redécouvrir ceux et celles qui l'ont faite" note la Ville dans le communiqué que nous publions ci-dessous (Photo D.R.)
À compter du mercredi 12 mai 2021, Saint-Denis inaugurera son "École Marron et proposera un cycle de 32 conférences dédiées aux thématiques de l'esclavage, du travail forcé, de l'engagisme. "Rendez-vous une fois par semaine avec l'ethnologue Patrice Pongérard, dans les jardins familiaux du Chaudron pour apprendre et comprendre davantage l'Histoire de La Réunion, découvrir ou redécouvrir ceux et celles qui l'ont faite" note la Ville dans le communiqué que nous publions ci-dessous (Photo D.R.)

La loi du 10 mai 2001, dite Loi Taubira, a permis la reconnaissance de la traite négrière et de l’esclavage comme crime contre l’humanité. Elle a aussi conduit à l’inscription, plus conséquente, de l’esclavage dans les programmes scolaires. Prenant pour point de départ cette date symbolique, la Ville de Saint-Denis initie une action culturelle et pédagogique, afin de mettre en lumière la mémoire et l’engagisme et en finir avec les idées préconçues qui continuent d’être associées au passé esclavagiste et engagiste de La Réunion.

Patrice Pongérard, ethnologue, consultant en ingénierie et en Sciences Sociales et Humaines : " ce cycle de conférences propose une rencontre entre le chercheur et les citoyens. Comprendre notre histoire permet de nous insérer dans des ensembles spatio-temporels plus vastes tout en éclairant l’analyse de nos enjeux contemporains ".

- Une tranmission au long cours avec le 20 desanm pour point d'orgue -

Sous l’égide du Professeur Patrice Pongérard, anthropologue, historien et consultant en ingénierie culturelle, 32 conférences ayant trait à la question de la mémoire, à la thématique du travail forcé à La Réunion sont organisées à Saint- Denis, à compter du 12 mai et jusqu’en décembre prochain. L’idée est de nourrir une réflexion plus poussée sur ces thématiques qui passionnent et intriguent à la fois les Réunionnais. Autre objectif : offrir à la population l’opportunité de s’instruire et s’exprimer librement sur ces sujets tout au long de l’année, grâce aux éclairages apportés par un chercheur. Ce cycle de conférences aura pour point d’orgue les commémorations de l’abolition de l’esclavage, célébrées sur l’île chaque 20 décembre.

- Fédérer autour d'un héritage commun -

Animées au cœur même des jardins familiaux du Chaudron, dans l’atmosphère intimiste de la Maison Rouge, ces conférences ouvertes à un public large se dérouleront dans le respect du protocole sanitaire. Elles auront pour but d’informer les citoyens sur une période marquante de l’Histoire de La Réunion, de leur donner outils et clés de compréhension afin qu’ils puissent mieux appréhender cette part de l’héritage culturel, historique, collectif. L’occasion aussi d’en savoir davantage sur les personnages indissociables de l’histoire réunionnaise : Sarda Garriga, Labourdonnais, Furcy et tant d’autres.

- Enseignements,  échanges et interactivité -

L’équipe municipale a d’ores-et-déjà initié un travail majeur dans le domaine. Lors des festivités liées à la commémoration de l’abolition de l’esclavage, pour maintenir les célébrations durant la crise COVID, la Ville avait organisé en 2020 plusieurs séances de restitution dans les quartiers, avec différents ateliers consacrés à l’histoire de l’esclavage et l’engagisme, à la généalogie, l’histoire du maloya et aux thèmes satellites.

Les conférences de ces prochaines semaines ne placeront pas le public dans une position passive. Chaque intervention du chercheur sera ponctuée par un débat ouvert avec les auditeurs qui pourront poser leurs questions, livrer leurs avis.

   

1 Commentaire(s)

Mayaqui , depuis son mobile , Posté
De larges et passionnants sujets a aborder dans ces conférences ! La redécouverte des racines, des identités, des vérités, quelle belle inititative qui doit permettre d'avancer dans le positif.