Ecuries de Vue Belle :

La Saline : hommage au charretier Willy Dalapa Amana


Publié / Actualisé
Ce vendredi 27 août 2021, la mairie de Saint-Paul a rendu hommage Willy Dalapa Amana qui a été charretier à la Saline pendant de longues années. La cérémonie a eu lieu en présence de la famille de cette grande figure saint-pauloise décédée en août 2020. Nous publions ci-dessous le communiqué de la mairie (Photo : mairie Saint-Paul)
Ce vendredi 27 août 2021, la mairie de Saint-Paul a rendu hommage Willy Dalapa Amana qui a été charretier à la Saline pendant de longues années. La cérémonie a eu lieu en présence de la famille de cette grande figure saint-pauloise décédée en août 2020. Nous publions ci-dessous le communiqué de la mairie (Photo : mairie Saint-Paul)

Une charrette à l’entrée et un boeuf moka du nom de " Blancho " mâchant des feuilles de canne à sucre, les différentes façon de moudre et cuisiner le maïs exposées et des objets " lontan " mis en valeur, l’aura de  Willy Dalapa Amana était bien présente le vendredi 27 août 2021 aux Écuries de Vue Belle. Initié par l’association "Vue Belle Koméla", un hommage, à celui qui aura été à l’origine de la " Fét Maïs " dans les quartiers de la Saline, a été organisé en lien avec la famille et avec le soutien de la Ville de Saint-Paul. Willy Dalapa Amana

Willy Dalapa Amana, connu surtout pour la relation indéfectible qu’il a noué avec son boeuf "Blancho", arpentant les sentiers des hauts et des bas de Saint-Paul, fervent défenseur de la valorisation de la Culture et du Patrimoine Réunionnais, était aussi un employé communal dévoué.

C’est en ce sens et pour toutes ces qualités que le maire, Emmanuel Séraphin et la deuxième Adjointe chargée des Affaires culturelles, Suzelle Boucher, et l’adjoint du quartier de la Saline, Dominique Virama-Coutaye , ont eux aussi honoré la mémoire de celui que tout le monde connaissait sous le nom de "Nono", devant une assistance composée des membres de la famille, des amis et des collègues devenus pour certains des confidents.

Les représentants d’associations qui ont eu l’occasion de travailler avec lui ont eux aussi reconnu son implication pour la sauvegarde des traditions " lontan " et notent la perte d’un " zarboutan ". Disparu en août 2020, Willy Dalapa Amana, père de 4 enfants, restera dans la mémoire de ceux qui l’ont connu et côtoyé mais encore plus, saura trouver sa place dans l’histoire de la Ville de Saint-Paul par son combat afin de perpétuer les coutumes de notre île.
 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !