Tribune libre de Karine Lebon :

"Pourquoi maintenir l'état d'urgence sanitaire à La Réunion ?"


Publié / Actualisé
Ce lundi 20 septembre, Santé Publique France a publié les nouvelles données relatives à la circulation du virus Covid-19 à La Réunion. Durant la semaine qui vient de s'écouler, moins de 600 nouvelles contaminations ont été enregistrées sur notre île. Le taux d'incidence sur notre territoire s'établit à environ 75 cas pour 100 000 habitants, soit une statistique en deçà de la moyenne nationale. Dès lors, compte-tenu de cette nouvelle situation, pourquoi maintenir l'état d'urgence sanitaire à La Réunion ? (photo d'illustration RB/www.ipreunon.com)
Ce lundi 20 septembre, Santé Publique France a publié les nouvelles données relatives à la circulation du virus Covid-19 à La Réunion. Durant la semaine qui vient de s'écouler, moins de 600 nouvelles contaminations ont été enregistrées sur notre île. Le taux d'incidence sur notre territoire s'établit à environ 75 cas pour 100 000 habitants, soit une statistique en deçà de la moyenne nationale. Dès lors, compte-tenu de cette nouvelle situation, pourquoi maintenir l'état d'urgence sanitaire à La Réunion ? (photo d'illustration RB/www.ipreunon.com)

Quelle est la cohérence d’un tel dispositif alors que des départements en France hexagonale connaissent des données plus inquiétantes ? Monsieur le Ministre, il est urgent de reconsidérer cette situation. Il en va d’un impératif de reconquête des libertés individuelles et de la nécessité de relancer notre économie.

Comptant sincèrement sur votre compréhension, je vous prie de croire, Monsieur le ministre, en ma haute considération.

Karine Lebon

 

   

3 Commentaire(s)

Mékoué, Posté
Élus, parlementaires pas de diversion SVP, car il y a plus ignoble que vous avez majoritairement cautionné. Comment vous les représentants du peuple puissiez accepter qu'un salarié ne faisant pas confiance à un produit expérimental et refuse de se le faire injecter, soit suspendu manu militari sans préalablement avoir respecté ne serait-ce que la procédure légale du code du travail' Comment une loi peut-elle être déjà appliquée avant la parution de son décret d'application sur le site du Sénat' ...Ces salariés privés de ressource et qui plus est, n'ont commis aucune faute, désormais, que devront-ils faire pour nourrir leur famille ' Si un vote "majoritaire" de parlementaires à : 156 voix sur les 925 (députés et sénateurs) le 25/7/2021, peut entrainer un Pays dans une situation et aventure aussi scabreuse (état d'urgence ou pas), en considérant les "jauges de circonstance à inventer", le nombre des parlementaires peut être divisé par trois au moins...Le passé semble-t-il n'étant plus crédible; néanmoins combien de personnes atteintes de maladie infectieuse a-t-on approché par le passé, sans protection spécifique (vaccin, masque...), pourtant on est toujours de ce monde !' Finalement "pour l'obtention de crédit", la politique de la PEUR, n'offrirait-elle pas de meilleur gage...'
Etonnant revirement - helas c trop tard, Posté
pourquoi s'interroger sur le maintien de l'etat d'urgence apres avoir voté sa prolongation il y a moins d'un mois' Je prefere M Ratenon franc du colier qui s'est toujours positionné du bon coté dans cette histoire de covid
Missouk, Posté
Je peux donner un premier élément de réponse à la députée : le Préfet veut nous garder encore en laisse un moment. Parce qu'en fait, c'est quand même de cela dont il s 'agit!