Conseil départemental :

Cyrille Melchior à la rencontre des membres du dispositif de protection de l'enfance


Publié / Actualisé
Cyrille Melchior, président du Département, s'est rendu récemment "au coeur du dispositif de repérage de l'Enfance en danger. La CRIP 974, le service de "Centralisation et de Recueil des Informations Préoccupantes" est placé sous l'autorité du Président du Conseil Départemental" indique la collectivité dans un communiqué que nous publions ci-dessous (Photo D.R./Département)
Cyrille Melchior, président du Département, s'est rendu récemment "au coeur du dispositif de repérage de l'Enfance en danger. La CRIP 974, le service de "Centralisation et de Recueil des Informations Préoccupantes" est placé sous l'autorité du Président du Conseil Départemental" indique la collectivité dans un communiqué que nous publions ci-dessous (Photo D.R./Département)

"Une rencontre pour bien comprendre le fonctionnement de ce service et surtout échanger avec les agents sur leurs  conditions de travail et des améliorations qu’ils souhaitent y apporter. " C’est un sujet sensible. Je tenais à remercier les travailleurs sociaux qui interviennent au sein de ce dispositif spécialisé dans l’écoute des enfants en danger et victimes des violences intrafamiliales. La question des violences en direction des enfants est un sujet prioritaire pour moi. "

Egalement présente lors de cette rencontre, la vice-Présidente Flora Augustine-Etcheverry, déléguée à la prévention des violences intrafamiliales. La nouvelle conseillère départementale a pu échanger avec les agents sur les différentes étapes de leurs interventions.

La CRIP 974 réceptionne toutes les informations du département et après une analyse de 1er niveau, les qualifie de préoccupantes ou pas et les transmet aux services territoriaux concernés pour une évaluation pluridisciplinaire. La cellule assure également l’interface et la coordination avec tous les partenaires.

Lorsque vous pensez qu’un mineur est en danger, l'information auprès de la CRIP   peut se faire par écrit c’est à dire par mail, par fax ou par courrier. L’information préoccupante peut également être transmise par le numéro vert national, le 119 disponible 7/7 et 24h/24.

Le service CRIP ne reçoit pas de public et est joignable au téléphone : 0262 90 30 57"

   

1 Commentaire(s)

Missouk, Posté
Monsieur le Président, il va falloir retrousser les manches. Je n'ai l'exemple de fonctionnement que d'une antenne, où il n'est souvent même pas possible d'avoir quelqu'un au téléphone et ou de nombreuses situations, parfois urgentes attendent six mois avant d'être instruites! Il est urgentissime d'embaucher...