A l'école élémentaire Jean-Luc Daly-Eraya :

Le pilote de chasse, Sébastien "Babouc" Nativel, rencontre les écoliers saint-paulois


Publié / Actualisé
Ce jeudi 7 octobre, les élèves de l'école élémentaire Jean-Luc Daly-Eraya à la Grande Fontaine ont eu la visite exceptionnelle dans leur classe du pilote de chasse réunionnais Sébastien Nativel. Accompagné du maire de Saint-Paul, Emmanuel Séraphin, le Capitaine Sébastien " Babouc " Nativel a répondu aux questions en rafale posées par les marmailles. Nous publions le communiqué ci-dessous (Photo ville de Saint-Paul)
Ce jeudi 7 octobre, les élèves de l'école élémentaire Jean-Luc Daly-Eraya à la Grande Fontaine ont eu la visite exceptionnelle dans leur classe du pilote de chasse réunionnais Sébastien Nativel. Accompagné du maire de Saint-Paul, Emmanuel Séraphin, le Capitaine Sébastien " Babouc " Nativel a répondu aux questions en rafale posées par les marmailles. Nous publions le communiqué ci-dessous (Photo ville de Saint-Paul)

" Il faut croire en ses rêves ! Croyez en vos rêves vous pouvez les réaliser ! Si vous êtes motivés, il faut y croire ", commence Sébastien " Babouc " Nativel, pilote de chasse réunionnais originaire du Tampon. Invité par l’association 1 000 Sourires, Sébastien Nativel, malgré son emploi du temps bien chargé est venu rendre visite aux marmailles de l’école élémentaire Jean-Luc Daly-Eraya située à la Grande Fontaine. Une visite exclusive du coach du Rafale Solo Display que ne sont pas prêts d’oublier les écoliers des trois classes visitées qui étaient justement en train de visionner l’une de ses vidéos !

- Un " Babouc " aussi passionné que passionnant -

Parrain de l’association 1000 Sourires depuis 2014, Sébastien Nativel profite de ce court séjour sur son île natale pour répondre aux nombreuses questions des écoliers. "Quelles études avez-vous faites pour devenir pilote de rafale ? ", " Avez-vous déjà fait le tour de la Terre ? " ou encore " Faut-il être bon en maths pour devenir pilote de chasse ? " et " Pourquoi le surnomme-t-on de babouc ?"… Tiens, en effet, pourquoi ce surnom original  ?

" Lorsque je suis arrivé en métropole j’ai dit à haute voix : c’est quoi ce trou de Babouc ! Du coup, mes collègues m’ont demandé la signification de ce mot et il m’est resté depuis", se remémore le pilote qui a franchi le mur du son.

- Alphajet, Mirage, Rafale… de pilote à coach -

Ravi de transmettre, sur son parcours, sa passion et ses expériences en tant que pilote, le parrain de l’association 1000 Sourires avait déjà accueilli une vingtaine de marmailles Saint-Paulois à la base aérienne 113 située à Saint-Dizier. Il s’agit de la seule base aérienne dotée d’une cinquantaine de Rafales. Une rencontre unique pour ces marmailles qui ont pu réaliser leur baptême de l’air ! Arrivé en 1999 dans l’Armée de l’air, Sébastien Nativel devient pilote de Mirage, puis pilote instructeur sur Alphajet, pilote de Rafale et coach depuis 2020. Il cumule plus de 3 000 heures de vol dont 1 250 sur Rafale ! Auditeurs attentifs de ses expériences inédites, les écoliers sont impressionnés. Après des échanges très instructifs, nul doute que des vocations sont nées. Filles comme garçons, les yeux pétillants, se voient déjà tutoyer le ciel !

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !