Vaste contestation contre le projet de construction :

Casabona : "c'est d'abord aux Saint-Pierrois de décider" estime Michel Fontaine


Publié / Actualisé
Ce vendredi 12 mars 2021 s'est tenu le conseil municipal de Saint-Pierre, à partir de 16h. A l'ordre du jour, 48 affaires et parmi elles le projet de centre commercial à Casabona. Ce lieu cristallise les tensions depuis des semaines : plusieurs associations montées en collectif s'opposent à l'abattage des arbres nécessaires à ce projet de construction. C'est la première fois que le maire de Saint-Pierre Michel Fontaine s'est exprimé à ce sujet, après plusieurs manifestations et opérations de replantations à Casabona. Il a assuré qu'il ne se "laissera pas intimider", et que "c'est d'abord aux Saint-Pierrois de décider pour leur ville". Le maire compte bien mener son projet à bien, malgré les opposants au projet.
Ce vendredi 12 mars 2021 s'est tenu le conseil municipal de Saint-Pierre, à partir de 16h. A l'ordre du jour, 48 affaires et parmi elles le projet de centre commercial à Casabona. Ce lieu cristallise les tensions depuis des semaines : plusieurs associations montées en collectif s'opposent à l'abattage des arbres nécessaires à ce projet de construction. C'est la première fois que le maire de Saint-Pierre Michel Fontaine s'est exprimé à ce sujet, après plusieurs manifestations et opérations de replantations à Casabona. Il a assuré qu'il ne se "laissera pas intimider", et que "c'est d'abord aux Saint-Pierrois de décider pour leur ville". Le maire compte bien mener son projet à bien, malgré les opposants au projet.

Nos journalistes sont en live, regardez :

Lors de la conférence de presse, les plans du chantier ont été présentés. Casabona représente trois hectares de nature, sans les espaces sportifs. 3.000 m2 doivent être rasés pour la construction de la route. "180 arbres doivent être plantés le long de la future route" a précisé le maire. "Il est important que les gens du coin se sentent bien dans leur quartier, et de pouvoir être acteurs du développement du quartier" a-t-il souligné.

Il a balayé les revendications des opposants au projet, considérant qu'il ne s'agissait pas de Saint-Pierrois. "Je préfère parler avec les associations de Saint-Pierre, comme celle de la Ravine Blanche ou les Amis de Casabona. Je ne onsidère pas le QG Zazalé comme association responsable, qui n'est d'ailleurs pas implantée sur Saint-Pierre" a-t-il affirmé. Il a par ailleurs annoncé que l'entreprise missionnée pour le chantier avait déposé plainte trois fois contre les manifestants, dont certains ont dormi sur place dans la nuit de jeudi à vendredi.

"Nous avons aujourd'hui une entreprise qui ne peut pas travailler la journée, et qui tente de le faire le soir, pour être accueillis par des personnes anti-patriotiques, qui s'installent sur ses engins de chantier" s'est agacé Michel Fontaine, qui n'exclut pas de demander leur expulsion des lieux.

Le maire a fustigé les manifestants de tout bord, s'interrogeant sur le bien fondé de cette oposition. "Il y a toujours des gens pour être contre : hier, 200 personnes accompagnées de leurs enfants pour certains, sans masque, vociféraien en disant qu'il ne faut pas porter des masques. Peut-être, dans ces personnes, certaines ont manifesté il y a quelques jours devant la crèche de Saint-Louis où un cas de Covid-19 a été détecté" a-t-il déclaré.

"On discute avec des gens reponsables, et surtout, c'est aux Saint-Pierrois et aux habitants de Casabona de décider, pas à des personnes extérieures de venir imposer leurs méthodes. Je trouve par ailleurs bizarre que des élus de Saint-Denis, ou d'autres communes qui ne connaissent pas le site, aient un avis sur la question" a estimé Michel Fontaine.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

3 Commentaire(s)

Ti moriss, Posté
C'est incompréhensible ce qu'il dit ou raconte l'argument ne vaut pas un clou c'est vraiment des amateurs c'est bien triste pour st Pierre. Son salon là jette presque 2 milliards 500 millesâ"¬ dans la mer
Jeanbon, Posté
Les bétonneurs en ont absolument rien à battre du peuple, et de son avis, c'est juste le pognon qui compte, quitte à transformer un havre de paix en enfer surchauffé, hyper polluant !
Elie revient, Posté
Elie Hoarau nous manque, un.maire visionnaire.